tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / Cours de l'or / L’or n’est pas un actif spéculatif, mais…
investissement cours de l'or bourse spéculation performances

L’or n’est pas un actif spéculatif, mais…


En dépit de leur caractère habituellement non spéculatif, les récentes performances de l’or et de l’argent tendent à rendre l’investissement en métaux précieux de plus en plus intéressant, y compris face aux marchés traditionnels.

Le premier trimestre 2017 vient de s’achever et certains analystes en ont d’ores et déjà tiré des enseignements très intéressants. En premier lieu, après une courte période d’euphorie suite à l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, les marchés financiers semblent avoir marqué le pas, comme s’ils étaient revenus à une certaine prudence à l’égard des belles promesses de campagne qui tardent aujourd’hui à se concrétiser. D’autant plus qu’ils semble désormais avéré que certaines d’entre elles ne pourront jamais être tenues.

Les marchés boursiers signent une performance médiocre

Ainsi, la bourse américaine mais aussi et surtout les places boursières européennes ont réalisé un premier trimestre parmi les plus mous de l’histoire, sans grand volume ni véritable tendance. De leur côté, les obligations sont depuis peu remises au grill avec la remontée des taux d’intérêt de la Banque fédérale américaine et une possible contagion auprès des autres banques centrales, et en particulier auprès de la BCE qui a pour en outre déjà commencé à réduire sa politique de quantitative easing.

Pour ne prendre que la bourse de Paris, le marché des actions a gagné environ 4% depuis le 1er janvier 2017… contre plus de 8% pour l’or ! Car oui, en dépit de sa chute brutale au second semestre de l’année dernière, davantage par le jeu de manipulations qui feront l’objet d’un autre article que pour des raisons réellement objectives, l’or a su rebondir à partir de la fin 2016 et repartir à la hausse suivant un rythme équivalent au double de celui des marchés boursiers.

L’argent métal et le palladium en tête des meilleurs placements

Mieux encore, l’argent métal a, quant à lui, gagné 13.61% sur le seul premier trimestre 2017, ce qui en fait le deuxième meilleur placement devant le NASDAQ et derrière… le palladium. Alors c’est vrai, les métaux précieux sont volatils et investir sur ces actifs est particulièrement risqué. Néanmoins, à l’heure des taux de rendement quasi nuls (même les banques françaises flirtent désormais avec le seuil symbolique des 1% de rentabilité après impôt), et surtout après que tout le monde a bien compris que les marchés financiers étaient une vaste loterie où on pouvait tout perdre, l’or et l’argent constituent aujourd’hui un placement guère plus risqué qu’un autre. Et même souvent meilleur puisque, que les cours montent ou baissent, l’investisseur possèdera toujours la même quantité de métal précieux.

Dans le même ordre d’idée, le Top 100 des placements les plus rentables publiés au début du mois montre que l’or arrive en 8e position, loin devant le S&P 500 et le Dow Jones, respectivement 12e et 16e avec 5,76% et 4.81% de rentabilité en 3 mois. Notons au passage que la livre anglaise en tant que placement arrive en 27e position avec un rendement de 1.12%, tandis que l’euro se traîne péniblement en 32e position à 0.7%. Qui a dit que le Brexit allait nuire à la monnaie britannique ?

A propos de Anthony Alberti

Entrepreneur depuis vingt ans dans le domaine de la communication et l'information stratégique, il a été amené à travailler plusieurs fois en partenariat avec des banques et des assurances, dont la principale matière d'œuvre était constituée de l'argent des épargnants. Peu complaisant à l'égard de leurs pratiques dont il a entrevu les coulisses, il délivre aujourd'hui régulièrement son analyse sans concession (et souvent piquante) non seulement sur les agissements des professionnels de la finance, mais aussi de tous ceux qui, de près ou de loin, se font les auteurs ou les complices des manipulations qui spolient chaque jour un peu plus les honnêtes citoyens.

Voir aussi

Cours de l'or

Bank of America voit l’once d’or à 1400 dollars fin 2017

C’est à travers sa filiale d’investissement, Merril Lynch, que la première banque américaine en termes …