tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / Diamant / Diamant : découvertes, Alrosa, contrebande et Ponzi
provenance diamants contrebande
Infographie "D'où vient le diamant" (c) Defimedia

Diamant : découvertes, Alrosa, contrebande et Ponzi


Bénéfices de la société minière Alrosa, découvertes exceptionnelles et fortuites, trafic de diamant dans du chewing-gum et une enquête menée sur une arnaque à la Ponzi : retour sur la très riche actualité du diamant.

Le marché du diamant brut se porte bien, en témoignent les bénéfices de la minière Alrosa en 2016. Après une perte d’activité en 2015,  le premier producteur mondial russe “a annoncé avoir quadruplé ses bénéfices nets en 2016. Une bonne nouvelle pour le marché du diamant bru qui reprend du poil de la bête.

Mais la découverte de diamant n’est pas l’apanage des grosses sociétés minières. Des pierres exceptionnelles ont été découvertes de façon fortuite par deux chercheurs en herbe : aux États-Unis dans l’Arkansas par un adolescent et en Sierra Léone par un pasteur.

Comme pour l’or et l’argent, les contrebandiers ne manquent pas de ressources pour le trafic de diamant. Sauf que contrairement aux métaux précieux, la pierre transparente constituée de carbone pur est impossible à détecter avec des scanners « classiques ». Cet excellent article de Defimedia.info nous explique les dernières ruses des contrebandiers pour passer des diamants non déclarés aux aéroports.

Comme pour l’or et l’argent (bis), choisissez bien vos plateforme d’investissement si vous souhaitez diversifier vos placements dans le diamant ! Une enquête est actuellement en cours à Lyon, à propos d’une arnaque au diamant basée sur le système de  Ponzi.

Lire l’article dans son intégralité sur DiamondSpot.com

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Examen diamant loupe

Le diamant, un bon investissement à condition de s’adresser aux vrais pros !

Vendre du diamant, c’est en effet un vrai métier, qui ne serait-ce que par la complexité à catégoriser une pierre, est uniquement réservé aux professionnels.