Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Diamant / Le diamant d’investissement, c’est maintenant !
Diamant-Kcut
Diamant-Kcut

Le diamant d’investissement, c’est maintenant !


Diamant-Kcut
Diamant d'investissement

Assurances-vie et livrets peu rentables, actions et obligations risquées, produits bancaires exposés au risque de faillite, immobilier peu rentable… vers quel type de placement les Français peuvent-ils se tourner pour sécuriser leur épargne ? L’or et l’argent, toujours, monnaies anti-crise par excellence, mais quel autre produit d’épargne tangible, hors-circuit bancaire, rentable, avec une fiscalité avantageuse et que l’on peut échanger facilement contre des liquidités en dehors des périodes de crise ? Le diamant. Aujourd’hui, Loretlargent.info vous ouvre les portes d’un monde secret. Le diamant pour tous pourquoi pas, et pourquoi pas pour vous ?

Pourquoi le diamant ?

Attrayant et sécurisant, le diamant : un produit d’épargne (presque) comme un autre

Si le diamant n’était pas un produit si rare et recherché, il pourrait être un produit d’épargne « courant ». Même s’il ne l’est pas tout à fait, c’est un produit de diversification au sein d’une épargne tangible, pas concurrent mais complémentaire des métaux précieux (or et argent métal).

En tant qu’actif tangible rare et précieux, le diamant a et aura toujours de la valeur. Mais contrairement à l’or, c’est plutôt un placement, un investissement de relance mais qui n’est pas conçu pour protéger des crises. En période de crise, on préfèrera revendre son or ou son argent qui constituent les meilleures monnaies ; mais le diamant a trop de valeur pour s’échanger contre du cash ou des biens de consommation courante.
Le diamant peut s’échanger contre des liquidités en dehors d’un contexte de crise, pour remplacer la voiture ou réparer la toiture de sa maison par exemple.

Le diamant est un placement qui accompagne plutôt la croissance, dans l’optique de consolider le reste de son épargne. Le diamant peut s’envisager comme un plan d’épargne de précaution de moyen et de long terme.

En outre, le diamant neutralise les fluctuations monétaires.

Graphique diamant versus Dow Jones versus CAC 40
Graphique diamant d'investissement versus Dow Jones versus CAC 40 de 2007 à 2013

Performances du diamant d’investissement face aux indices Dow Jones et CAC 40
Source : InvestDiamond.com

Une fiscalité avantageuse

Le diamant en tant que produit d’investissement bénéficie d’une fiscalité avantageuse.
Les diamants entrent dans la fiscalité des bijoux et assimilés (diamants ni montés ni sertis), à l’exclusion des biens à usage industriel.
La TVA s’applique au taux normal à l’achat mais s’ils sont achetés et restent dans un coffre en zone franche, la TVA n’est pas appliquée.
A la revente, deux possibilités de régime fiscal s’offrent au diamant :
– une taxe forfaitaire de 5,5% à chaque revente effectuée,
– ou une taxe de 34.5% sur la plus-value réalisée, avec exonération totale de taxe au bout de 12 ans de détention, et une franchise de 5000€. (cf. BOI : para IV. Opérations exonérées, paragraphe 220).
Par contre, pour l’impôt sur la fortune, il y a une prise en compte dans le calcul de la base imposable.

Un produit qui dure, un marché stable

Si de par les qualités qui lui sont inhérentes le diamant résiste à tout, y compris aux fluctuations monétaires,  le marché du diamant lui-même est on ne peut plus stable.

Depuis son existence, l’univers du diamant a toujours survécu aux crises les plus graves (monétaires, systémiques, économiques, (géo)politiques…). Même lors de la bulle du diamant dans les années 80 (où les investisseurs se sont mis à faire n’importe quoi, à spéculer sur un type unique de diamant), les prix du diamant ont été relativement amortis. Bien sûr il peut y avoir quelques dommages collatéraux en cas de crise, pour tous les travailleurs qui gravitent autour du diamant (mines, orfèvres, bijoutiers…) mais les prix du diamant restent relativement stables, ce qui met les investisseurs à l’abri. Comment les prix arrivent-ils à se maintenir ?

Plusieurs raisons à cela. Déjà, l’univers du luxe est souvent épargné en cas de crise économique. En 2008 par exemple, des ventes aux enchères de diamants ont atteint des records.

Ensuite, le marché du diamant se tient, ne serait-ce que par ses traditions solidement ancrées. C’est un système auto-régulé, qui fonctionne en autarcie, indépendamment des Etats et des géants de la finance, qui possède ses propres tribunaux en cas de litige interne… Le monde du diamant, un quasi-monopole, fonctionne ainsi depuis son fondement par Cecil Rhodes.
La « stratégie du robinet » participe à ce fonctionnement inhérent au monde du diamant. Elle consiste à fermer les mines quand la production de diamants est trop importante et à ressortir les diamants de leur réserve quand la demande n’est pas assez forte pour stimuler la demande et maintenir le prix élevé des diamants. On « organise la rareté ». C’est ainsi que la stabilité des prix est organisée au sein de l’empire du diamant et cela fonctionne depuis le début.

Le diamant d’investissement, pourquoi maintenant ?

Dans le vent de la reprise et de la croissance

Le contexte économique mondial se prête particulièrement à l’investissement dans le diamant. Les récentes déclarations de la FED qui laissent entendre que les Etats-Unis vont arrêter leur politique monétaire accommodante vont dans ce sens, ce qui n’est pas sans répercussion sur le cours de l’or d’ailleurs ! Les allégations de reprise économique qui permettraient au dollar de se requinquer ont plombé le cours de l’or ces dernières semaines. Dans une optique de sécurisation de l’épargne, c’est le moment d’acheter de l’or (et de l’argent) à bon prix, mais côté épargne rentable, il est peut-être temps de chercher ailleurs, un placement plus fructueux !

Un marché en bonne santé

Le cours des prix du diamant est en augmentation presque constante depuis les années 80, sa rareté et la demande en diamants augmentant parallèlement avec l’épuisement des gisements diamantifères. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter !
La demande en diamants de haute qualité en Chine est garante de la bonne santé du secteur.
Selon le rapport de Bain & Company, «The Global Diamond Industry» (2012), le marché de la joaillerie en Chine est en plein essor, le pays étant très vite passé 2ème sur le marché de la joaillerie diamant, avec un taux de croissance annuel de 32% depuis 2005.

Historique du prix des diamants depuis les années 80
Historique du prix des diamants depuis les années 80 selon le rapport Bain

Source : Bain & Company, «The Global Diamond Industry»

Des réserves qui s’épuisent et une demande en hausse

Les réserves mondiales de diamant s’épuisent et devraient avoir atteint leur rendement maximal vers 2030. Selon l’étude « Global rough diamond supply 2013 » publiée par Resource Investor, « On s’attend à ce que la demande mondiale de diamants soit multipliée par 2 d’ici 2020, soit une croissance annuelle de 6%. En parallèlle, tout porte à croire que l’offre ne devrait augmenter que de 2,8 % par an sur la même période » (Source FRANCE 2, journal de 20H).

Or comme toutes les matières qui se raréfient, la valeur du diamant ne peut qu’augmenter au cours des 15 prochaines années.
En outre, contrairement à l’or, le diamant ne se recycle pas et c’est une caractéristique qu’il partage avec l’argent (dont le recyclage est possible mais anecdotique car très onéreux). Un diamant revendu et retaillé afin d’être « recyclé » perd de la matière, son nombre de carats diminue et donc sa valeur aussi. Il n’est donc pas du tout avantageux de « recycler » un diamant, de le transformer, ce qui ajoute à sa rareté.

Un produit rare et attrayant

Outre le fait que le diamant se raréfie, c’est un produit rare, à la base. Le diamant possède des caractéristiques exceptionnelles comme le métal jaune, mais différentes, à bien des égards.

Selon la formule est publicitaire (née de l’Agence Ayer dans les années 40), un diamant « est éternel », pour de vrai (comme l’or). Le diamant est antédiluvien. On a retrouvé des diamants de 4 milliards d’années !

Quand on connaît les conditions de formation exceptionnelles qu’il faut réunir pour qu’un diamant se forme, on comprend tout de suite la rareté de cette gemme. Il s’agit en fait de carbone pur qui cristallise à des pressions et des températures particulières avant d’être évacué par des cheminées magmatiques à une vitesse bien spécifique.

Son apparente fragilité cache en vérité une dureté sans égale. Sur l’échelle de Mohs, le diamant est en effet le matériau le plus dur (10/10), c’est-à-dire qu’il ne peut être rayé par aucun autre matériau (à part lui-même). Non seulement le diamant est dur mais il possède des qualités optiques très prisées dans l’industrie, c’est un bon conducteur de chaleur, il n’adhère pas à l’eau…

Comment choisir un diamant d’investissement ?

Quelles sont les caractéristiques d’un bon diamant d’investissement ?

On détermine les qualités d’un diamant selon 4 critères essentiels : couleur, coupe, carats et clarté (les fameux « 4C »). D’autres éléments interviennent pour établir la valeur d’un diamant, comme la finition, le polissage, la présence de petits défauts, la fluorescence…

Comment sont évalués ces diamants ?

Chaque critère est scrupuleusement examiné par ces laboratoires experts qui disposent de matériel spécifique et coûteux.
Ces laboratoires, indépendants, classifient les diamants selon des milliers de catégories (ce qui fait que chaque diamant est quasiment unique).
Il en existe 3 grands de renommée internationale :
– GIA (Gemological Institute of America, le premier)
– IGI (International Gemological Institute)
– HRD (qui gère également les douanes)

Ils établissent et délivrent ensuite des certificats, véritables pédigrées et carte d’identité du diamant. Le certificat concentre toutes les informations qui concernent la pierre, de son poids à ses proportions en passant par la couleur, la coupe, la pureté, la finition, les dimensions et la fluorescence, y compris les défauts de la pierre.

Ces certificats permettent en outre une traçabilité totale du diamant : on connait leur provenance, on sait qu’ils répondent au processus de Kimberley.

Choisissez la bonne coupe !

La forme du diamant à privilégier est la KCut, produite par KLP Diamonds, pensée pour l’investissement, dont la forme octogonale lui confère plus un éclat et une brillance optimales, avec le moins de déperdition possible par rapport au brut. Cette taille est effectuée par des experts à Anvers. Non seulement la Kcut préserve l’intégrité du diamant tout le long de la chaîne de valeur de la mine au coffre, garantissant que le diamant provient d’un pays respectant le procédé de Kimberley, mais elle possède aussi une cotation dans les journaux économiques (par exemple lesechos.fr).

De très bonne qualité sans être trop rare

Un diamant ne doit pas être exceptionnel dans le sens de « trop rare » sinon il entre dans une catégorie de diamant particulière qui s’adresse à des clients très fortunés, passionnés et finalement un marché de niche.
En termes de diamants d’investissement, il n’existe pas un seul type de diamant idéal, mais des combinaisons de caractéristiques qui font qu’un diamant est idéal pour l’investissement. Un diamant d’investissement est avant tout un diamant de très haute qualité, assorti d’une certification d’un des trois laboratoires les plus renommés : GIA, HRD ou IGI, sous scellé.
Selon les critères des laboratoires de gemmologie, la couleur à privilégier est D, E ou F (diamants incolores, D étant considéré comme « blanc exceptionnel », ce sont les plus rares).
La pureté souhaitée peut aller de VVS2, VVS1 (Very Very Slightly Included, inclusions très difficilement visibles à la loupe binoculaire x10) à IF (internally flawless, le diamant est pur à la loupe x10).
Le tout est que les critères d’évaluation d’un diamant d’investissement doivent être très bons, excellents, mais pas tous au même niveau, sinon nous avons affaire à un produit trop rare pour le marché, dont la cote serait hors de prix et très volatile.

Enfin pour éviter le phénomène de bulle qui s’est produit autour du diamant dans les années 80, on privilégie plutôt les diamants de plusieurs poids : de 0,5 à 2 carats de préférence (en-dessous de 0,5, il n’existe pas de certification donc pas de traçabilité ni d’évaluation précise de la qualité des diamants et au-delà de 2 carats, on entre dans la catégorie des diamants de poids exceptionnel).

Pourquoi AuCOFFRE.com a choisi de proposer du diamant d’investissement à ses membres ?

Proposer le diamant comme épargne est une idée qui s’est naturellement imposée à AuCOFFRE.com, après avoir écouté l’attente de ses membres. A travers InvestDiamond.com, AuCOFFRE.com a souhaité démocratiser le diamant, exactement comme pour l’or, avec le même système, et le rendre plus accessible, plus « perméable » à la compréhension de tous.
L’or protège l’épargne contre les effets des crises, on en achète pour sécuriser son pouvoir d’achat, neutraliser les fluctuations des cours, mais il ne peut représenter l’ensemble de son épargne et ne peut être liquidé qu’au cœur d’une crise, pour couvrir les pertes des autres actifs. Alors que le diamant est un actif tangible mobilisable à tout instant, y compris en dehors des crises. En plus il est stable et peu taxé, donc complémentaire de l’or.
Pour en savoir plus, Jean-François Faure répond à nos questions.

TELECHARGEZ LE GUIDE PDF pour tout savoir sur le Diamant d'Investissement

Jean-François FAURE, Président fondateur d’AuCOFFRE.com et InvestDiamond.com

Le ‘ticket d’entrée’ doit être élevé ! Est-ce réservé à une élite ?
Jusqu’à ce qu’InvestDiamond.com soit lancé, acheter des diamants d’investissement était quelque chose de compliqué, cher et finalement peu rentable. Vous deviez obligatoirement acheter des diamants entiers. Fort de notre expérience avec AuCOFFRE.com, nous avons souhaité lever toutes les barrières à l’entrée et permettre à tous les investisseurs d’accéder à ce bien rare et précieux. Grâce à notre système de fractionnement, vous pouvez négocier n’importe quelle quantité à partir de 0,001 carat, soit environ 20€. Il est important de rappeler que chaque épargnant est seul propriétaire de ce qu’il achète. En effet, nous garantissons à tout instant à chacun des membres de notre plateforme une contrepartie totale c’est-à-dire une revente facilitée et assurée. Le service que nous proposons est unique et n’est surtout pas un produit financier adossé à des ETF ou toute autre forme de diamant papier.

Existe-t-il actuellement ‘une bulle diamant’ ?
Certains diamants de 3 à 5 carats ou des diamants de couleur ont vu leurs prix multipliés par
2 voire 3 et nous pensons en effet qu’il existe depuis 3 à 5 ans de fortes spéculations sur ces produits. Sur InvestDiamond.com, nous évitons volontairement de sélectionner ces diamants.
Certifiés IGI, nos diamants physiques d’investissement sont incolores et ont un poids compris entre 0,5 et 2 carats. Ces diamants d’investissement sont reconnus pour leur grande stabilité
y compris lors des crises.

Faut-il être un expert en diamant ou être un trader pour utiliser InvestDiamond.com ?
InvestDiamond.com s’adresse à tous les investisseurs qu’ils soient particuliers ou professionnels.
Le diamant d’investissement peut vite devenir un produit complexe si vous n’êtes pas guidé.
L’intelligence de la plateforme de négoce InvestDiamond.com est d’avoir rendu accessible une telle épargne au plus grand nombre, aussi bien les épargnants qui veulent sécuriser le patrimoine de leur famille, que les traders plus actifs en passant par les professionnels aguerris. Aucune notion spécifique en trading ou en diamant d’investissement n’est requise pour utiliser nos services. La plateforme a été conçue pour être facile d’utilisation et convenir à tous.

N’est-il pas difficile de revendre son placement en diamant d’investissement ?
Sur InvestDiamond.com, toutes les transactions ont lieu en temps réel. Les nombreux utilisateurs de la plateforme couplés à nos accords avec de grands acteurs du monde du diamant nous permettent de garantir la revente. Enfin, une telle plateforme ne serait pas possible sans le sérieux d’AuCOFFRE.com reconnu par ses milliers de clients et de ses fournisseurs anversois implantés depuis 1927.

Que pouvez-vous ajouter pour nous convaincre de passer par votre système ?
En créant InvestDiamond.com, nous avons voulu rendre accessible le diamant d’investissement.
Epargner ou trader avec InvestDiamond.com, c’est l’assurance d’obtenir les prix et les taux les plus bas du marché, de bénéficier de diamants d’investissement de qualité exceptionnelle et de vous garantir une revente instantanée. De plus, avec notre système de garde en coffres en Suisse en zone franche, les achats sont exonérés de TVA. Le diamant est clairement une alternative aux actifs financiers classiques défensifs, cette épargne permet de diversifier son patrimoine durablement. Avec InvestDiamond.com, vos placements en diamants d’investissement sont liquides et disponibles immédiatement, c’est une première mondiale. InvestDiamond.com réinvente le diamant d’investissement.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

bulles Koons bitcoin Neymar

Bienvenue dans l’ère des bulles…

Art, bitcoin, salaires des footballeurs... Aujourd'hui les montants atteignent des sommes folles dans certains domaines.