Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Histoire / Histoire du commerce : du troc aux pièces d’or (partie 3)
Aureus Hadrien - 128

Histoire du commerce : du troc aux pièces d’or (partie 3)


Si elles font le bonheur des collectionneurs et des numismates, les pièces d’or à travers les âges et les civilisations sont le témoignage d’une économie, souvent florissante.

Les premières pièces d’or antiques

Pendant la période de l’Empire romain, les émissions de pièces d’or étaient irrégulières et souvent liées aux objets et butins d’or dérobés aux ennemis. Jules César instaura alors une pièce d’or unique, l’aureus, composé d’or pur, pensant 8,16 grammes et valant 25 deniers, la monnaie standard de l’Empire.

Au début du 4ème siècle, l’empereur Constantin remplaça l’Aureus par le Solidus, devenant la nouvelle monnaie standard de l’Empire, et pesant 4,5 grammes. L’Histoire veut que le Solidus soit à l’origine du mot sou. Il connut un franc succès puisque son usage fut conservé dans l’empire Byzantin, sous le nom de nomisma et jusqu’au XIème siècle.

Aureus Hadrien - 128

Les pièces d’or médiévales, des pièces d’or royales !

Au Moyen-âge, très peu de pièces d’or sont émises, les seules pièces sont souvent d’origine royales. A partir du 13e siècle et le couronnement de Philippe Auguste, le roi reprend le contrôle de la fabrication de pièces, et c’est Louis IX, dit Saint Louis, qui fera frapper le premier écu d’or, qui sera la monnaie d’or standard en France.

C’est au 14e siècle que l’on voit pour la première fois apparaitre le franc, à l’époque représenté par une pièce d’or de 3,88 grammes émise en 1361 pour financer la rançon du roi Jean II Le Bon, alors prisonnier des Anglais.

Il est Louis d’Or, Monseignor !

Sous la Renaissance, les pièces deviennent de plus en plus travaillées et soignées. En effet, l’arrivée de grandes quantités d’or et d’argent des Amériques permet de fabriquer des pièces plus nettes, rondes et aux contours précis. C’est à partir de 1640 que le Louis d’or remplace le Franc d’or.

L’hégémonie du Napoléon

Au 19e siècle, le Louis d’or est remplacé par la pièce de 20 Francs, appelé « Napoléon ». Elle fut frappée jusqu’en 1914. L’utilisation de l’or pour des monnaies en circulation fut ensuite abandonnée, et l’or fur remplacé par des métaux modernes comme le nickel ou l’aluminium.

Compte tenu de la prime actuelle du Napoléon, il s’agit de la pièce la plus intéressante pour du placement or, surtout les Napoléons 10 Francs s’ils sont achetés au bon moment et avec la bonne qualité.

Sources : Le Forex, Introduction au marché des devises, Benoît Fernandez-Riou

Collectiondepieces.fr

Lire la 1ère partie

Lire la 2ème partie

A lire aussi :

La Marianne Coq 20F, la pièces d’or Napoléon emblématique

Acheter 170 pièces d’or type Napoléon ou bien un lingot ?

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Souverain britannique pièce en or

Le Souverain, la pièce d’or socle de l’Empire britannique

Le Souverain d’or est une pièce d’or extraordinaire : elle a traversé l’Histoire depuis plusieurs siècles, et on peut aussi estimer qu’elle en a écrit plusieurs pages. Frappée pour la première fois au XVe siècle, elle porte l’effigie des monarques qui ont régné sur l’Empire britannique. Elle fut pendant longtemps la pièce d’or la plus demandée et la plus réputée au monde.