Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Investir dans l’or.

Investir dans l’or.


Il s’avère qu’une enquête menée par le Word Gold Council (WGC) intitulée ‘l’or, atout stratégique pour les investisseurs britanniques’ prouve qu’investir dans l’or représente une valeur ajoutée voire un ‘must’ dans un portefeuille. L’or demeure dans les ‘indispensables’ à avoir.  Cette enquête étoffe l’idée sur l’or comme étant l’élément le plus fiable pour diversifier ses placements.

De toutes les stratégies de placement, de la plus conservatoire à la plus agressive, l’or demeure un facteur significatif à l’expansion du portefeuille, réduisant les risques encourus en cas de perte. Détenir entre 2.6% et 9.5% de son épargne en or contribue à cette diversification.

L’or joue le rôle de titre de garantie et communément cela signifie que l’or protège votre portefeuille en cas de crise.

La capacité de l’or à réduire les pertes a été testée durant maintes périodes de remous financiers. La plupart des marchés en crise sur ces 25 dernières années ont vu leur or croitre de manière constante et leurs pertes se réduire.

Dans 78% des cas analysés, l’or a contribué à réduire les risques encourus durant 8 périodes de crise. Par exemple, durant la période de récession de 2008-2009, les investisseurs disposant d’une capacité modeste d’investissement dans l’or ont vu leurs pertes se réduire selon divers paliers de tolérance liés au risque. Nous avons également constaté que les portefeuilles disposant d’un prorata en investissement en or ont réduit de manière très significative les pertes durant les deux périodes les plus liées à la crise de la dette souveraine européenne.

Pourquoi la diversification importe tant aux investisseurs d’or ?

L’or est encore un petit marché d’investissement mais l’or a des propriétés uniques qui rassurent les investisseurs.

Cependant, il faut se pencher attentivement sur la capacité unique de l’or quant à sa diversification dans un portefeuille. Les investisseurs disposent de grandes quantités d’argent en ce moment. Cela est compréhensible, les marchés d’investissement ont semé la confusion. Il est difficile de ne pas s’y perdre depuis 2008 et le système financier continue d’exposer ses humeurs.

Les épargnant dans l’or considèrent qu’investir dans l’or physique est synonyme de forme suprême de liquidités, contrairement au dollar, l’euro, le yen ou la livre sterling. Du moins, avec ses propriétés uniques, l’or devrait être considéré par les autres investisseurs comme une toute autre forme de liquidité tel un mécanisme d’épargne sans risque de défaut, libre de toute influence des banques centrales offrant une protection contre les pertes en période de crises avérées.

L’homme ne peut prédire l’avenir. En conséquence, nous nous appuyons sur le passé comme un guide pour essayer de planifier l’avenir. Hélàs, cette méthode de prévision n’est pas toujours fiable. Les secteurs financiers et l’économie souffrent des mêmes maux et étant donné que plus de 90% des rendements sur les placements arrivent pendant les périodes de crise, les investisseurs doivent être bien préparés pour faire face aux événements du marché. Une croissance soutenue sur plus de 10 ans peut être balayée en quelques jours ou semaines. Ce ne sont pas les prêtes de la haute finance qui nous convaincront du contraire.

Selon certains analystes, il est estimé que les marchés financiers et l’économie mondiale sont tout simplement trop complexes pour que l’esprit humain puisse les comprendre pleinement.

Les investisseurs britanniques ont tendance à retirer des liquidités issus d’investissements traditionnels (actions et fonds) et préférant la sécurité du placement.

Beaucoup d’investisseurs ont perdu sur leurs placements initiaux et sont devenus méfiants voire déconcertés. Certains n’ont pas obtenu le rendement attendu. Ainsi, cette nécessité de liquidité inflige deux répercussions potentiellement néfastes aux investisseurs.

La première est la stagnation de leur capital dû à l’absence de revenus provenant de faibles, voire des rendements réels négatifs. La seconde est la crainte de voir la situation monétaire nous conduire à l’inflation qui serait inévitable et problématique. Vous n’avez pas besoin d’être un expert en  investissement pour vous préoccuper des marchés boursiers, les défauts obligataires et de la planche à billets, et ce capital actuellement assis en espèces pourrait chercher d’autres secteurs.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de mcamus

Avatar

Voir aussi

baisse or 23 septembre 2019

Or et Argent : l’alerte à la baisse n’est pas levée !

Depuis que le cours de l’or a battu son record de 2012, on s’attend à une correction. Cette baisse est intervenue la semaine dernière mais immédiatement contrecarrée par les tensions au Moyen-Orient. Explications.