tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / Argent / On épargne en or mais on investit en argent
or argent épargne investissement

On épargne en or mais on investit en argent


On croit généralement que l’or et l’argent sont des supports d’investissement de même nature, alors qu’en réalité ils correspondent à des comportements et à des stratégies très différentes.

L’or et l’argent sont tous les deux des métaux précieux dont la parenté n’est plus à prouver, le métal blanc suivant toujours de très près les fluctuations de son grand frère doré, même s’il a fréquemment tendance à en amplifier les mouvements à la hausse ou à la baisse. De la même façon, l’homme a toujours fabriqué des bijoux en or ou en argent, conférant à ces deux métaux une certaine noblesse naturelle mais aussi parfois une forte symbolique mystique (l’or est associé au Soleil, à la richesse, aux divinités masculines, tandis que l’argent se rapporte à la Lune, à la sagesse, à la puissance de l’esprit et aux divinités féminines). Mais la force véritable de l’or et de l’argent réside dans leur capacité à stocker et à garantir la valeur d’un patrimoine.

Les différences de l’or et l’argent en tant que valeurs refuges

Ainsi, du point de vue de l’épargnant, l’or et et l’argent sont ce que l’on appelle des valeurs-refuges, c’est à dire des produits dans lesquels il est prudent d’investir afin de conserver son pouvoir d’achat à moyen ou long terme, à plus forte raison quand l’économie traverse des périodes de crise ou de troubles sévères. Mais du fait de leur valeur intrinsèque comme de leur rôle dans l’économie, justement, on n’acquiert pas de l’or et de l’argent de la même façon ni, surtout, pour le même usage.

À environ 1300 dollars l’once, l’or est un formidable réservoir de richesses capable de concentrer de fortes valeurs dans des volumes raisonnables (l’équivalent d’une brique de lait en or pur représente un peu plus de 19 kg de métal et près de 700 000 euros). En revanche, même sous forme de pièces, l’or est encore trop cher pour servir de monnaie quotidienne, et sa liquidité reste relativement limitée dans ce sens. En outre, même s’il est présent dans un certain nombre d’industries de pointe, l’utilisation principale de l’or en dehors de son rôle d’investissement reste la bijouterie.

L’argent, quant à lui, bénéficie (ou souffre selon le point de vue qu’on adopte) d’une valorisation bien plus faible alors même qu’il n’est guère moins précieux que l’or et qu’il est en revanche bien plus utile à l’industrie de pointe, la médecine, l’automobile ou même la chimie qu’il ne l’est à la bijouterie. Sans compter qu’il se raréfie de plus en plus rapidement et qu’il est à la fois très difficile et très coûteux de le recycler. Quoi qu’il en soit, à moins de 20 dollars l’once, l’argent constitue le support monétaire idéal et il a d’ailleurs très longtemps rempli cette fonction auprès d’une population qui a fini par substituer son nom à celui de la monnaie (on parle toujours d’argent aujourd’hui pour évoquer, au mieux, des billets en papier, des rondelles de cuivre ou de nickel, voire tout simplement des lignes de crédit sur un compte bancaire parfaitement virtuel).

Téléchargement du guide L'argent-métal, l'épargne de demain

 

Ne pas confondre épargne et investissement

C’est pourquoi, lorsqu’il s’agit d’investir, on suggère en priorité d’aller vers l’or car on suppose que l’investisseur veut avant tout placer son patrimoine à l’abri, le mettre de côté pour un temps plus ou moins long. Mais, à la réflexion, c’est d’épargne qu’il s’agit ici, et l’investissement, c’est autre chose, c’est faire le pari à court ou moyen terme de voir son capital valorisé suivant le produit sur lequel on l’aura misé. Il faut donc que ce produit soit facilement liquide et bénéficie de nombreux débouchés différents afin de maximiser les chances de développement positif.

Il est de notoriété publique que le milliardaire Warren Buffett n’investit pas en or, et beaucoup ont conclu un peu vite que c’était lié à une certaine aversion pour les métaux précieux. Sauf qu’il possède environ 1 milliard de dollars en argent métal, ce qui vient quelque peu contredire ce prétendu dédain. En réalité, Warren Buffett a très bien expliqué pourquoi il préférait l’argent à l’or quand il s’agit d’investissement. Tout est question “d’utilité”.

Les principes d’un investissement utile

L’un des principes fondamentaux de l’investissement de Warren Buffett est que l’on ne doit investir que dans des choses utiles, celles qui ont un but et qui répondent à un besoin pratique. Ainsi, l’argent se retrouve dans une multitude de processus industriels, chimiques et médicaux, pour des utilisations parfaitement réelles, identifiables et surtout à forte valeur ajoutée. Bandages “intelligents”, cathéters ou encore agent de traitement à destination des grands brûlés, mais aussi purification de l’eau, dépollution, câblage électronique, protection des DVD, connectivité dans les ordinateurs, les appareils photos, les caméras, la téléphonie mobile ; autant d’utilisations pour lesquelles il serait très difficile de remplacer l’argent par autre chose, y compris par de nouveaux matériaux de synthèse.

Quant à l’or, selon Warren Buffett, “il se contente de rester là et de vous regarder” et, hormis la fabrication de beaux bijoux, il n’y a pas beaucoup d’applications industrielles ou pratiques dans lesquelles il est irremplaçable.

Par conséquent, si votre objectif est de sécuriser votre patrimoine pour une durée assez longue, alors épargner dans l’or est une bonne idée. Mais si vous voulez investir, même à court terme, faites comme Warren Buffett et privilégiez l’argent.

A propos de Anthony Alberti

Entrepreneur depuis vingt ans dans le domaine de la communication et l'information stratégique, il a été amené à travailler plusieurs fois en partenariat avec des banques et des assurances, dont la principale matière d'œuvre était constituée de l'argent des épargnants. Peu complaisant à l'égard de leurs pratiques dont il a entrevu les coulisses, il délivre aujourd'hui régulièrement son analyse sans concession (et souvent piquante) non seulement sur les agissements des professionnels de la finance, mais aussi de tous ceux qui, de près ou de loin, se font les auteurs ou les complices des manipulations qui spolient chaque jour un peu plus les honnêtes citoyens.

Voir aussi

La Semeuse 5 francs argent

Pièce très largement frappée de 1960 à 1969 et d’un titre de 835°/oo, la Semeuse …