Accueil / Asie / Plus de transparence sur les résultats liés aux importations et exportations d’or en Suisse

Plus de transparence sur les résultats liés aux importations et exportations d’or en Suisse


Les principaux agents du marché de l’or en Suisse sont arrivés à un accord avec les régulateurs afin d’offrir d’une manière plus transparente et fréquente les informations liées aux exportations et importations de l’or. Depuis le 1er janvier 2014, ces informations d’entrée et de sortie de l’or seront publiées mensuellement.

Ces informations en Suisse offrent peu de transparence par rapport à d’autres marchés. Jusqu’à maintenant, ces informations étaient communiquées tous les trimestres et sans plus de précision quant à la provenance de l’or ou de sa destination finale. Selon le directeur du bureau des statistiques du commerce extérieur, Jean-Claude Wagnon : “Ceci fait l’objet d’un accord bilatéral entre la Suisse et l’Union Européenne et nous devons publier les informations conformément aux accords européens”.

La décision, après des années de pressions d’agents privés, est très appréciée des agents du marché comme, par exemple, les fabricants de montres en or. Ces derniers considèrent cette information comme étant importante afin de connaitre tant l’origine que la destination de l’or.

Un des plus grands bénéficiaires résultant de cet exercice de transparence est sans aucun doute le principal acheteur d’or de la Suisse : la Chine. Selon les résultats obtenus en 2012, la Suisse a exporté 1.570 tonnes d’or, lesquelles étaient presque toutes destinées vers l’Asie.

D’autres analystes soulignent que l’effet de cet exercice sera limité. Interpréter les statistiques du commerce extérieur est toujours complexe, non seulement de par la nature des informations sinon aussi de par l’existence de maintes informations étrangères entre elles, explique David Jollie, analyste chez Mitsui Precious Metals.

L’interprétation des statistiques du commerce extérieur est basée sur un exercice comptable. C’est précisément le travail des Bureaux de Statistiques. Bien qu’il existe des parties et des mouvements difficilement compréhensibles ou des destinations ou origines qui ne coïncident pas avec la réalité, cet exercice sert à nous rapprocher de celle-ci.

Source : The Wall Street Journal et OroyFinanzas.com

Bannière pub AuCOFRE

A propos de mcamus

Voir aussi

cours de l'or

Automne 2018 : c’est (vraiment) le moment d’acheter de l’or !

De plus en plus d’analystes et d’éditorialistes affirment que c’est le bon moment pour acheter …