Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Banques / Euro, dollar, monnaie de singe… et l’ECO ?

Euro, dollar, monnaie de singe… et l’ECO ?


Disons le clairement, si la Grèce fait faillite, elle entraînera dans sa chute tous ses camarades de la zone euro et la monnaie unique dans les limbes de la mer Egée. Ce n’est pas pour cela que le dollar US regagnera ses galons d’étalon. A force de faire tourner la planche à billets, celui-ci perd complètement de sa valeur. Quelle issue pour les monnaies fiduciaires ?

On comprend bien l’intérêt d’un Trichet à affirmer la compétitivité de la monnaie unique : « stable et crédible » l’euro ? Tant que la Grèce ne sort pas de la zone euro. Si c’était le cas, et la piste est de plus en plus évoquée, cela discréditerait la monnaie unique. D’autant que la Grèce n’est pas un cas isolé. Prochaine cible des agences de notation : l’Italie, en Espagne la grogne monte chez les Indignados de plus en plus nombreux… Le jeu de dominos vacille depuis plus d’un an, une réplique et le jeu tout entier s’effondre. Quelles pourraient être les conséquences à long terme ? La disparition d’une monnaie papier, comme tant d’autres…

Inflation et mort du billet vert
Le problème d’une monnaie fiduciaire, dite de confiance, est qu’elle a la valeur qu’on veut bien lui prêter. Or la confiance règne de moins en moins dans la monnaie papier. Toujours d’après le président de la BCE, l’euro « joue son rôle de rééquilibrage » au sein du système monétaire mondial. Un équilibre précaire et tronqué car outre Atlantique, on produit du billet vert à tire larigot sans connaître la masse monétaire émise.

Comment une monnaie dont on ne connaît pas la quantité peut-elle être cotée ? En refusant de publier M3, l’indicateur le plus fiable de dollars en circulation, la réserve fédérale américaine tente dissimuler sa politique super inflationniste comme une maladie honteuse. Or on sait où mène l’inflation. La dévalorisation du dollar est inéluctable dès lors qu’il ne repose plus sur l’or.

Une monnaie unique pour l’Afrique peut-elle changer la donne ?
Que penser du projet de l’ECO, la monnaie unique commune à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ? Si elle vise à harmoniser les transactions commerciales de la CEDEAO, que vaudra-t-elle face à la voracité d’un dollar déclinant, d’un euro sur la brèche et d’un yen qui veut vite se remettre du séisme ? L’Afrique est-elle prête à se prendre en main toute seule ? Ce serait l’occasion rêvée de remettre une monnaie sur les rails de l’or. A ce moment-là, on peut envisager une monnaie unique africaine véritablement concurrentielle. Figurant parmi les principaux pays producteurs d’or, l’Afrique pourrait se permettre d’appuyer en partie sa monnaie sur l’or et les matières premières dont elle est riche. Cette monnaie là pourrait effectivement changer la donne, à condition qu’elle ne rentre pas dans le système spéculatif qui s’enrichit sur le dos de la misère.

Monnaie d’échange depuis des siècles, l’or lui a survécu à toutes les monnaies. Même si les réserves ne sont pas suffisantes pour constituer une monnaie à part entière, une monnaie qui reposerait sur les réserves d’or physique permettrait à l’économie mondiale de ne plus dépendre du déséquilibre permanent, actuelle base du développement économique.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Le risque du shadow banking sur les économies mondiales

Quels sont les risques du shadow banking sur l’économie ?

Le shadow banking, ou littéralement « finance de l’ombre », pèse de plus en plus …