Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Inflation / L’inflation pourrait être évitée par une monnaie indexée sur l’or
Avec un taux à 2,3% (premier trimestre 2012) à cause de l’explosion des postes de l’énergie et des produits alimentaires française, l’inflation est plus que jamais un sujet d’actualité. Nous vous en présentons les principales caractéristiques et le comportement observé de l’or en période inflationniste.

L’inflation pourrait être évitée par une monnaie indexée sur l’or


Avec un taux à 2,3% (premier trimestre 2012) à cause de l’explosion des postes de l’énergie et des produits alimentaires française, l’inflation est plus que jamais un sujet d’actualité. Nous vous en présentons les principales caractéristiques et le comportement observé de l’or en période inflationniste.
En France, l’inflation est évaluée au moyen de l’indice des prix à la consommation (IPC) et établie par l’INSEE. Cette mesure sert notamment de base à la revalorisation du SMIC. A l’échelle européenne, c’est l’IPCH (Indice des Prix à la Consommation Harmonisé qui est utilisé.

 

L’inflation est généralement perçue comme une augmentation durable et générale des prix. Mais il s’agit plus en réalité de la baisse de la valeur de la monnaie exprimée en “pouvoir d’achat”, pour reprendre les termes du Directeur des Etudes Economiques d’AuCOFFRE.com Charles Sannat.

 

La cause réelle de l’inflation est bien l’augmentation de la masse monétaire ; l’augmentation des prix n’en est que son effet. Comme l’explique Léonard Sartoni dans son livre « 2008 – 2015 : pourquoi l’or va battre la performance des actions et des obligations et comment vous pouvez en profiter », l’inflation commence généralement par la création de monnaie par l’état pour financer ses dépenses. Les prix des produits consommés par l’état augmenteront. L’augmentation des prix se généralisera peu à peu à toute l’économie, ce qui créera de l’inflation.

Les économistes ont analysé trois théories de l’inflation :

  • La théorie quantitative de la monnaie reliant l’augmentation des prix à celle des moyens de paiement mis en circulation dans l’économie. La croissance de la masse monétaire est supérieure à la croissance du PIB.
  • L’inflation par la demande est expliquée par une augmentation des prix due à un déséquilibre entre l’offre et la demande. Si la demande de bien est supérieure à l’offre, les prix augmentent pour trouver l’équilibre du marché.
  • L’inflation par les coûts où l’augmentation des prix est liée à l’augmentation des coûts de production de l’entreprise.

Inflation ou déflation : l’or reste une bonne valeur refuge

Une monnaie indexée sur l’or obligerait les états à limiter leurs dépenses et donc également leurs dettes puisque l’or ne peut pas être créé indéfiniment comme la monnaie papier. Il est donc la seule monnaie sur laquelle ne repose aucune dette.

Si l’or était utilisé comme monnaie, il subirait une légère inflation (+1,7%) due aux frais engendrés pour l’extraction et la production. Par comparaison, la masse monétaire augmente environ de 10% par an (source : « 2008 – 2015 : pourquoi l’or va battre la performance des actions et des obligations et comment vous pouvez en profiter » de Léonard Sartoni).

En période inflationniste, l’augmentation de la production de monnaie entraine parallèlement une chute des cours sur le marché des changes. L’or est alors acheté massivement par les épargnants qui voient en lui une valeur refuge puisque le cours de l’or n’est pas fixé sur le prix de la monnaie. Ainsi, plus les risques d’inflations sont forts, comme c’est le cas en ce moment, plus il est intéressant d’investir son patrimoine dans l’or pour le protéger d’une déperdition de la valeur de l’argent (de l’euro en l’occurrence) qui remplit mal son rôle de conservateur de valeur.

 

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.