Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Tendances de la demande en or au 3e trimestre 2012

Tendances de la demande en or au 3e trimestre 2012


Chaque trimestre, le World Gold Council publie les statistiques de la demande en or de la part des principaux acteurs du marché, banques centrales, particuliers, industriels. Pour en résumer les tendances, la demande est en progression de 10% par rapport au trimestre précédent, mais 11% inférieure à la demande enregistrée l’an dernier à la même époque. Si la demande de pièces et de lingots a connu une baisse tangible, la demande en ETFs a bien progressé, illustrant des sentiments différents parmi les divers segments d’investisseurs.

L’or papier en hausse
Ce que l’on peut retenir pour ces tendances de 3e trimestre (qui seront sans doute très différentes au 4e trimestre), c’est un changement de main au niveau des demandeurs habituels. Comparativement au 3e trimestre 2011, seule la demande en ETFs a augmenté (de 48,6 tonnes, soit 56% !), là où elle est en baisse dans tous les autres secteurs, et notamment en ce qui concerne les lingots et les pièces (-30%), la joaillerie et le secteur de la technologie (-9 et -7%), la baisse dans ces deux derniers secteurs étant le reflet d’une économie mondiale malade et d’un cours élevé de l’or.

Sur le graphique suivant (Demande globale en tonnes Q3 2012), on voit nettement qu’au 3e trimestre 2012, l’engouement des investisseurs a été pour l’or papier dont la demande a presque triplée depuis le début de l’année, passant de 53 tonnes à 136 tonnes).

Demande globale en tonnes Q3 2012 - source World Gold Council
Demande globale en tonnes Q3 2012 - source World Gold Council

La hausse conséquente de l’achat d’ETFs s’explique notamment par l’annonce faite par plusieurs banques centrales de quantitatives easing (Etats-Unis et Europe). Cette hausse spectaculaire provient en partie des hedge funds des deux magnats de la finance, John Paulson et George Soros, ces derniers ayant déjà considérablement augmenté leurs parts de marché en août dans les ETFs aurifères et les minières. Cet été, Soros s’est en effet délesté de ses actions bancaires (chez JP Morgan, Citigroup et Goldman Sachs) pour un investissement de 130 millions de dollars dans l’or au sein de SPDR gold Trust (le plus grand ETF adossé à l’or physique).

Soros et Paulson ont profité d’une consolidation persistante du cours de l’or et d’une hausse inéluctable en prévision (à cause notamment d’une troisième émission massive de dollars) pour renforcer leurs positions.

Demande par secteur Q3 2012 - source World Gold Council
Demande par secteur Q3 2012 - source World Gold Council

Et ça ne s’arrête pas là puisque récemment en novembre, l’encours global de Paulson & Co et du  Soros Fund Management ont atteint 83,73 millions d’onces, un record historique. Cette tendance reflète à la fois une confiance accrue des investisseurs dans la valeur refuge et une défiance extrême vis-à-vis des autres actifs et devises.

Achat de pièces et de lingots en baisse

Demande globale pièces lingots Q3 2012 - source World Gold Council
Demande globale pièces lingots Q3 2012 - source World Gold Council

Les investisseurs continuent d’acheter à des niveaux jamais égalés auparavant, mais ces niveaux historiques ont néanmoins connu un creux au 3e trimestre 2012, concernant la demande en lingots et pièces d’or, surtout comparé à la même période en 2011. La baisse de la demande en or physique reflète largement une carence de forts afflux au niveau de certains marchés (surtout occidentaux), plus que l’émergence d’une quelconque activité profitable.

Au 3e trimestre 2011, la demande avait été exceptionnelle pour l’or en pièce et lingots, répondant à de forts stimuli (aggravation de la dette européenne, un $ US plus faible, un accroissement exponentiel de la dette américaine…).  Par contraste, ce trimestre-ci est caractérisé par l’incertitude des acheteurs (combinaison d’un sentiment général d’incertitude et du ralentissement estival).

Remarque : si les gros investisseurs habituels se sont rués sur les ETFs, c’est pour réaliser du profit, alors que l’achat d’or physique sous forme de pièces et de lingots (actifs « improductifs »), plus sécuritaire, n’a pas convaincu ce trimestre. Il ne s’agissait pas, dirons-nous, d’une priorité.

On notera cependant que la demande, même en baisse, reste élevée, se situant au-dessus de la moyenne des 5 dernières années.

Une demande indienne toujours soutenue en fin d’année

On note que la demande est en baisse à peu près partout sauf en Asie (Inde et Chine).

Demande pièces lingots par pays Q3 2012 - source World Gold Council
Demande pièces lingots par pays Q3 2012 - source World Gold Council

Si la demande générale en or de joaillerie, pièces et lingots passe de 880 tonnes à presque 743 tonnes au 3e trimestre 2011 au 3e trimestre 2012, la demande asiatique elle, se maintient en légère hausse, passant de 405 à 408 tonnes. Avec 136 tonnes (soit 30% de la demande globale), c’est surtout la demande en or de joaillerie de l’Inde qui a explosée. Les acheteurs semblent ne pas avoir tenu compte des différentes mesures prises par le gouvernement indien (comme des taxations supplémentaires de l’or à l’achat) afin de freiner l’appétit d’or du pays, soupçonné d’aggraver le déficit commercial et d’affaiblir la roupie.

A l’inverse, on note que la demande chinoise en or est légèrement ralentie, à l’image de la croissance du pays.

Conclusion
Il faut attendre la fin de l’année 2012 (la publication des tendances globales de la demande en or du World Gold Council) afin de se prononcer sur l’état du marché aurifère 2013. Celui-ci devrait connaître un accroissement de la demande, surtout au niveau de l’or physique, vu que l’or vient d’être accepté comme actif de classe AAA. L’or, c’est maintenant qu’il faut en acheter, pas l’an prochain quand tout le monde voudra en avoir !

 

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

cours or fin octobre 2019 baisse doucement

Cours de l’or : finalement ça baisse doucement

Les cours de l’or et de l’argent sont toujours dans une zone de flottement. Mais …