Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Brutale consolidation du cours de l’or

Brutale consolidation du cours de l’or


Comme à chaque brutale chute du cours de l’or, la presse spécialisée parle de krach, d’explosion de la bulle de l’or, c’est la fin… Une baisse explicable par une vague d’euphorie printanière sur les marchés mais attention à la rechute d’optimisme… Aux épargnants avisés, nous conseillons de fortifier vos positions sur l’or, physique cela va de soi.

Escarmouche ou vraie dégringolade ?
Quand l’once d’or perd à peu près 5% de sa valeur sur les marchés, on peut en effet parler de baisse brutale. L’or qui flirtait avec les 1800$ depuis le début du mois avec une hausse de 12% depuis le début de l’année a perdu environ 60$ en une seule journée, repassant même en dessous de la barre symbolique des 1700$. C’est la plus forte baisse enregistrée sur le cours du métal précieux en trois ans. Idem pour l’argent, autre valeur refuge.

La politique de maintien des taux bas du dollar par la FED n’y est pas étrangère. En soutenant que l’économie américaine était en train de récupérer, notamment du côté de l’emploi, et en ne touchant mot d’un éventuel nouveau plan de relance (Quantitative Easing 3), le président de la FED, Ben Bernanke, a déclenché un net recul des marchés et de l’or.

S’attendant à un éventuel nouveau plan de relance économique, de nombreux investisseurs ont préféré retirer leurs billes, comprenant qu’aucune injection de liquidité n’était programmée à court terme. Le silence de Bernanke quant au QE3 a déclenché une vente massive des contrats à terme d’or (11 000 de contrats vendus en un clin d’œil, pour une valeur de 2 milliards de dollars) de la part des investisseurs qui ont cherché à vite encaisser leurs profits. Il va de soi que cette vente soudaine a apporté une correction au cours de l’or dans lequel les investisseurs se refugiaient allègrement depuis le début de l’année.

Or physique n’est pas de papier !
Il est important de signaler que le cours de l’once est surtout basé sur la vente de contrats papier ; les achats d’or physique eux, sont plutôt stationnaires depuis un mois, ce qui prouve bien que l’or papier est sujet à la spéculation et soumis aux mêmes risques que n’importe quelle action boursière. L’or physique est la seule valeur refuge et il vaut mieux se méfier de l’or papier, même si les contrats or ont rapporté beaucoup d’argent en 2011. Car on peut perdre beaucoup du jour au lendemain : pas avec des pièces ou des lingots.

L’or va atteindre des sommets
Tout va bien dans le meilleur des mondes alors ? Non, pas vraiment. Restons réalistes. Si aux Etats-Unis on semble croire à la reprise et même en Europe avec ce matin l’accord sur le Mécanisme Européen de Stabilité, la tendance est plutôt au camouflage et à l’écran de fumée.
Le retour au « principe de réalité » va faire très mal et lorsque le retour de flamme aura lieu, la crise se sera encore enfoncée d’un cran. Et comme d’habitude, les investisseurs vont se réfugier dans le seul actif tangible valable, l’or, faisant monter son cours.

A chaque baisse du cours de l’or, nous vous avertissons : la baisse est passagère, normale et saine dans un marché haussier dont le sommet est loin d’avoir été atteint. Cette tendance haussière est d’ailleurs confirmée par la hausse de l’encours de SPDR Gold Shares (actions or US) qui se situe actuellement autour de 1.293 tonnes et traduit un certain optimisme. S’il n’y avait pas de baisse, on serait dans un marché de bulle, avec une très forte spéculation.

A chaque baisse du cours de l’or, nous vous conseillons de profiter de ces corrections passagères pour renforcer vos positions sur l’or et glisser un peu plus de pourcentage de votre patrimoine dans l’or physique.

La vague d’Elliott au sommet
Si l’on se réfère à la théorie de la vague d’Elliott (théorie selon laquelle tous les cours des marchés seraient composés de vagues successives prévisibles), l’or a encore de belles années devant lui avant d’atteindre une valeur dite de bulle.

Selon le schéma fourni par Nick Laird du site Sharelynx, l’or en 2012 n’aurait même pas atteint la moitié de la valeur qu’il devrait atteindre en 2016. On peut voir très facilement que pour l’instant, la théorie du marché haussier ponctué de creux de vagues se vérifie. Promis, je vous prépare un article très bientôt sur le sujet ;-)

Cours de l'or d'après les vagues d'Elliott

Merci à 24h pour l’article sur les projections du prix de l’or en termes de vagues d’Elliott.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

cours de l'or 6 mois septembre 2019

Or et argent : consolidation sauf si…

Comme on pouvait l’imaginer, le cours de l’or a entamé une consolidation la semaine dernière. 5% de baisse par rapport aux 1410 euros l’once records. Cette décrue peut-elle se poursuivre ? On a vu des corrections de 20% sur le métal jaune. Donc oui sauf…si un événement géopolitique important survenait.