Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Crise / La monnaie locale, véritable alternative à l’euro
La monnaie locale se présente comme une véritable alternative à l’euro. L’eusko, la monnaie locale du Pays basque, devrait être lancée officiellement à la fin du mois. Elle est déjà la monnaie locale la plus importante en France. D’autres villes, départements et régions se lancent aussi dans ce projet.

La monnaie locale, véritable alternative à l’euro


La monnaie locale se présente comme une véritable alternative à l’euro. L’eusko, la monnaie locale du Pays basque, devrait être lancée officiellement à la fin du mois. Elle est déjà la monnaie locale la plus importante en France. D’autres villes, départements et régions se lancent aussi dans ce projet.

Au Pays basque, le comité de la monnaie locale basque, écologique et solidaire vient de valider l’adhésion de 61 nouveaux partenaires. La monnaie compte désormais 134 adhérents. Les commerces, artisans, producteurs, associations et travailleurs indépendants se sont engagés en masse à l’accepter comme moyen de paiement, selon l’association Euskal Moneta.

L’eusko sera officiellement mis en service le 31 janvier. Mais les premiers billets peuvent déjà être échangés. Ils seront ensuite disponibles sur tout le Pays basque, à partir des bureaux de change du réseau eusko.

Derrière la mise en place de l’eusko au Pays basque, il y a une volonté de l’association Euskal Moneta de mettre en valeur un savoir-faire local. Parmi les engagements pris par les adhérents : une mise en avant des produits locaux et de la langue basque. La monnaie basque, écologique et solidaire, cherche donc à promouvoir le Pays basque. Mais c’est aussi une véritable alternative à l’euro.

Plusieurs villes et régions lancent leur monnaie

Si la monnaie basque promet d’être un succès, c’est loin d’être la seule en France. En Bretagne, Brest a son Héol. Concarneau prévoit ses Sardines. La Sol violette à Toulouse, et l’Abeille à Villeneuve-sur-Lot… En Ille-et-Vilaine, le Conseil Général a également décidé de remettre la monnaie locale au goût du jour. Le Galléco veut être un moyen “d’échanger autrement” dans le département.

Les monnaies locales, également appelées monnaies complémentaires ou monnaies solidaires, se multiplient. Elles sont aussi révélatrices d’un contexte où les particuliers et les entreprises ne veulent plus être dépendants des tribulations de l’euro. En cas de krach monétaire, les monnaies solidaires seront garantes d’un système monétaire local, solidaire, capable de créer un lien social et d’éviter l’économie spéculative.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

société sans cash : Photo by Jonas Leupe on Unsplash

Une société sans cash mais pas sans monnaie

Le cash est en voie de disparition. Plus les pays sont développés, plus cette évolution …