Publicité

 

Le 3 juillet dernier, le premier marché mondial d’échange d’or et d’argent physiques a ouvert ses portes à Singapour (SGPMX). Pour consolider cette nouvelle organisation, divers accords ont été signés, l’un d’entre eux étant avec la compagnie Cestis CISCO, créée en 1986 et chargée de certifier l’authenticité des lingots et vérifier les modèles visant à l’authentification du poids, de la pureté et la sécurité des métaux précieux.

La charte fondamentale de ce nouveau marché se veut d’exprimer sa volonté de se convertir en ‘la plateforme pour les investisseurs privés, traders et institutions pour acheter, vendre, entreposer et échanger des métaux précieux comme des lingots d’or et d’argent physiques, sans être imputé de grandes commissions ou autres’.

Les agents qui opèrent sur ce marché se doivent d’être dûment accrédités.  par exemple, les représentants des ateliers de frappe, des mines, des joailleries ou des commerçants en général doivent être soutenus par une entreprise ou un particulier reconnus au plan international. Ces conditions qui s’appliquent aux agents le sont aussi aux produits d’or et d’argent physiques pourvus des accréditations et cachets de garantie correspondants.

Publicité

Selon le membre fondateur et président de ce nouveau marché (SGPMX), Victor Foo, l’un des principaux objectifs est l’importance de toute la demande d’or et d’argent existente en Asie, qui de jour en jour, s’accroit.  Le sud-est de l’Asie est, en ce moment, un des centres les plus importants au monde  au niveau de la création de richesse. Selon les prévisions de M. Foo, ces conditions vont contribuer au fait que le marché va attirer entre 10 et 15% du commerce mondial d’or physique au cours des dix prochaines années.

Source: Scrap Register et OroyFinanzas.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici