tous les viagra generique secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement acheter cialis pas cher
Accueil / Gestion de patrimoine / Investir dans un groupement forestier pour diversifier son patrimoine
Investir dans un groupement foncier forestier : quels avantages ?

Investir dans un groupement forestier pour diversifier son patrimoine


Investir dans un bien tangible, ce n’est pas seulement investir dans les métaux précieux ou l’immobilier. D’autres alternatives sont possibles, comme celles du groupement foncier forestier (GFF) : un investissement rentable sur le long terme qui répond aussi à un engagement responsable. Cette forme de placement bénéficie aussi d’une fiscalité attractive, comme une réduction sur l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Explications.

Le groupement foncier forestier : sans contraintes

Dans les grandes lignes, investir dans le secteur forestier passe par l’acquisition de terrains boisés (foncier ou stock de bois sur pied). Il est possible d’acquérir un terrain déjà planté, ou même de le planter soi-même et de l’entretenir. Pour éviter cet aspect de gestion contraignant, c’est l’investissement dans un groupement forestier qui présente une excellente alternative. Pour les travaux d’entretien, de coupe et de reboisement, certains groupements embauchent un salarié, d’autres font appel à une société de gestion.

Chacun sa stratégie d’exploitation : le rendement d’un groupement forestier est en général estimé de 2% à 3% après frais de gestion. Il peut paraître faible, mais c’est loin d’être le seul avantage : il faut plutôt regarder du côté de sa fiscalité !

Des avantages en termes de fiscalité et d’actifs

Investir dans un groupement forestier s’accompagne d’une certaine liberté dans la somme apportée, et le nombre d’associés n’est pas plafonné. Le fonctionnement est similaire à celui d’une SCPI (société civile de placement immobilier). En termes d’avantages fiscaux, on parle d’exonération partielle lors des successions et donations, de réduction de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), de réduction de l’impôt sur le revenu l’année de souscription…

Excellent investissement complémentaire, le groupement forestier est aussi une manière de s’engager : la bonne gestion des terrains boisés leur assure une existence pérenne. Le groupement forestier peut aussi faire le choix de varier les essences, ou de s’engager dans le reboisement de certains terrains. C’est d’ailleurs une solution adoptée sur certains littoraux, pour éviter le grignotage des terres par la mer.

Enfin, le groupement forestier évite le démantèlement de forêts lors de successions. Et en cas d’intempéries – destruction d’une partie des arbres par une tempête ou un feu par exemple, l’Etat peut mettre en place des aides, et l’exploitation du bois peut être adaptée à d’autres essences. La valeur de la forêt reste dans tous les cas sur une tendance haussière à long terme. Autant de particularités qui font du GFF un bon investissement complémentaire aux pièces d’or, qui restent forcément plus liquides et plus sécables que des terrains boisés !

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure

Jean-François Faure.

Président d’AuCOFFRE.com.

Voir la biographie.

Voir aussi

or versus assurance-vie loi macron

L’or versus assurance-vie

Le rendement des assurances-vies n’était déjà plus au rendez-vous, mais avec les nouvelles lois Macron, le placement préféré des Français risque de devenir le moins attractif.