Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Investissement / Lego versus lingot : quel investissement rapporte le plus ?

Lego versus lingot : quel investissement rapporte le plus ?


Nous ne pouvions manquer de réagir à cette analyse publiée dans le journal britannique The Telegraph en décembre dernier. Selon son auteur, les Lego « seraient un meilleur investissement que l’or ». Est-ce réellement le cas ?

Les Lego, des briques qui prennent de la valeur

L’analyse publiée dans The Telegraph porte en partie sur les sets de briques Lego de l’univers Star Wars, mais il faut souligner que c’est l’exemple le plus parlant. Dans la collection Lego Star Wars, plusieurs pièces ont fait l’objet d’une spéculation assez impressionnante. D’autres pièces garantissent une belle plus-value à leurs propriétaires. Les points communs ? Des pièces limitées voire rares et une demande forte liée au succès de la licence.

lego-faucon-millenium

Quelques exemples :

  • A sa sortie en 2007, le Millenium Falcon Ultimate Collector Series avec ses cinq figurines, ses 5000 pièces et sa taille respectable (84 cm de long…) était vendu près de 550 euros à sa sortie. Près de dix ans plus tard, il est coté entre 1000 et 5000 € sur les plateformes spécialisées. Soit une plus value de 80 % à 800 %…
  • Plus récent et tout aussi recherché, le X-Wing Starfighter et ses quatre figurines. Vendu aux alentours de 75 € à sa sortie en 2011, vendu encore moins cher en 2012-2013 (50 € en moyenne), il se négocie désormais entre 100 et 250 € sur les sites spécialisés. Soit une plus value de 33 à 233 %, et de 100 à 400 % pour les chanceux qui ont pu négocier le prix.
  • Plus accessible à tous les budgets, les habituels « polybag » : vendus pour 4,99 € lors de sorties exceptionnelles et dans des stocks limités, ils sont ensuite revendus sur les sites spécialisés pour 6 à 12 € en moyenne. Soit une plus-value de 20 à 140 %.

Le business du Lego, une spéculation liée à la mode

Si le Lego est d’abord un jouet, il peut donc apparaître pour certains comme un investissement. Comme on vient de le voir, certaines plus-values peuvent être alléchantes. Le site Brickpicker.com s’est d’ailleurs fait une spécialité de ces investissements, et propose à ses membres des cours et des cotes mis à jour régulièrement. La collection Star Wars n’est pas la seule à afficher des valeurs appréciables en termes d’investissement.

Ce que montre aussi le succès de la collection Star Wars, c’est la notion de mode. Le début des années 2000 a marqué un tournant pour certains sets de Lego, selon The Telegraph. Une plus-value de « 12 % chaque année en moyenne », selon le journaliste, à condition bien sûr que les jouets soient conservés dans un état optimum.

La valeur de la collection Star Wars, aussi bien à l’achat qu’à la revente, a aussi fait un bond depuis 2015. La sortie du Réveil de la Force en décembre 2015, le septième épisode de la saga Star Wars, a entraîné un engouement pour tous les jouets liés à la licence. Mais qui dit que cet effet de mode sera encore aussi marqué dans quelques années, et que la demande des acheteurs sera encore aussi forte ?

Les Lego, des pièces recherchées… sous certaines conditions

star-war-faucon-millenium-10179Puisqu’on parle de l’effet de mode, venons-en aux conditions. Pour revendre un set qui lui permette une certaine plus-value, un investisseur va en effet devoir satisfaire à certaines conditions. D’abord, le set doit être dans un état impeccable : les pièces comme la boîte en carton. Les boîtes jaunies par une exposition à la lumière, ou dont les coins auraient été abîmés perd de la valeur. Ensuite, le set doit être entier : les boîtes ouvertes avec des pièces manquantes sont bien évidemment beaucoup moins recherchées.

Cela peut entraîner quelques difficultés liées à ces investissements : stockage de pièces plus ou moins volumineuses dans des conditions optimum (lumière, humidité….) par exemple, pertes financières pour un set abîmé, notice de montage perdue… Mais aussi le risque d’avoir investi dans un ou plusieurs sets dont la valeur ne montera pas autant qu’espéré. Et c’est le cas de la majorité des boîtes de Lego.

Alors, plutôt lingots ou Lego ?

Quand on voit la plus-value réalisable pour certains sets de Lego, effectivement cela peut faire réfléchir ! Quel investissement est le plus intéressant et le plus accessible à moyen ou long terme ?

Investissement accessible à tous

Il existe des sets de Lego pour tous les budgets. Et c’est la même chose pour l’or : on le trouvera sous forme de lingots bien sûr, mais aussi sous forme de pièces bullions (pièces lingots) d’une once d’or, d’un 1/10e d’once… Il est aussi possible d’investir progressivement dans l’or en achetant des grammes d’or, comme c’est le cas sur AuCoffre.com.

Valeur sécable

L’or est sécable, le set Lego ne l’est pas. Deux moitiés d’une once d’or garderont la même valeur intrinsèque, tandis que la moitié d’un set Lego n’aura pratiquement plus aucune valeur.

Conservation des valeurs

Les métaux précieux tout comme les sets de Lego nécessitent d’être gardés dans un endroit protégé, à l’abri des risques de toutes sortes… même si une inondation ou un feu chez soi fera beaucoup plus de mal à des pièces en plastiques qu’à des pièces en or ! Les lingots, lingotins et pièces d’or ou d’argent peuvent être conservés dans un coffre chez soi ou un coffre externalisé et sécurisé. C’est en revanche beaucoup moins pratique pour les sets de Lego, plus volumineux.

Monnaie d’échange

Au cours des siècles, l’or a servi de monnaie d’échanges dans bien des circonstances. Echanges commerciaux dans l’antiquité ou au Moyen-âge, pièces cachées pour acheter le passage d’une frontière pendant les dernières guerres… Quelle que soit la monnaie du pays, l’once d’or garde sa valeur. Ce ne sera certainement pas le cas d’un set de Lego, dont la valeur tient surtout à la demande et qui peut s’écrouler à tout instant.

Cours officiel

Il n’existe d’ailleurs pas de cours officiel pour le Lego. Le site Brickpicker.com livre des cotes et des cours fixés par la communauté des collectionneurs et des investisseurs, mais ce sont les seules références. Le cours de l’or, en revanche, est déterminé, suivi et contrôlé au quotidien. C’est la LMBA (London Bullion Market Association) qui contrôle la cotation des métaux précieux sur les marchés internationaux.

Valeur en cas de crise

On le disait plus haut : la valeur d’un set de Lego tient à sa demande, et peut s’écrouler soudainement. Ce sera encore plus vrai en cas de crise. On ne s’imagine pas vraiment placer ses liquidités dans des Lego sur fond de dévalorisation de la monnaie… ou échanger son salaire contre des pièces de Lego en attendant des jours meilleurs. Pour assurer le quotidien en cas de crise par contre, on pourra tout à fait compter sur ses pièces d’or ou d’argent.

Préférer les pièces d’or et les lingots pour un investissement sûr

Or et argent en cas de crise

Quand on voit les chiffres relevés par The Telegraph, c’est sûr que l’investissement Lego pourrait séduire. Mais il suffit de se pencher un peu plus sur la question pour voir les limites de l’investissement… et les risques pris par l’investisseur. Il est évident qu’il vaut mieux opter pour l’or, sous quelque forme que ce soit (lingots, pièces lingots, pièces d’investissement) pour assurer une valeur constante et reconnue. Le Telegraph donne aussi quelques chiffres à ce sujet : une plus-value de 9,6 % en moyenne pour les investissements en or entre 2000 et 2015. Or, plus encore que la plus-value, il faut aussi s’assurer de réaliser un investissement sûr et durable !

Et si vraiment les petites briques vous séduisent, sachez que Lego récompensait ses plus fidèles employés (25 ans d’entreprise) par une brique en or. Avec un poids de 25,65 grammes (2 x 4 cm), c’est un tout petit objet qui n’a été offert qu’à quelques collaborateurs.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Faut-il acheter des pièces d’or pendant ses vacances à l’étranger

Des Panda en Chine, des Krugerrand en Afrique du Sud, des Liberty aux Etats-Unis ou …