Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Economie / Le désordre monétaire aujourd’hui

Le désordre monétaire aujourd’hui


Du temps des Romains, l’or étant rare en Europe, ce sont les pièces d’argent, les « deniers » qui ont servi de référence. Il faut attendre 1252, et le florin, pour que les pièces d’or réapparaissent en Europe à Florence. À partir de ce jour, l’or est devenu le métal de référence.
C’est en 1024 que le gouvernement chinois des Song adopte les billets de banque qu’utilisaient déjà depuis au moins un siècle les marchands de thé voyageant au loin. Les billets de banque sont moins lourds à transporter que les pièces de monnaie. Mais l’or est resté la valeur de référence. Il fallut attendre le 18 décembre 1971 et les accords de Washington, pour que l’or cesse d’être la valeur de référence entre deux monnaies. Les différents États ont alors eu le choix entre deux systèmes pour déterminer la valeur relative de deux monnaies.

Soit les deux gouvernements passent un accord entre eux et décident de la valeur relative de leurs monnaies. C’est le système dit « à parité fixe ». Mais chaque peuple a un comportement plus ou moins inflationniste. Depuis 60 ans par exemple, les prix grimpent bien plus rapidement en France qu’en Allemagne. Les Français achètent donc les produits allemands devenant moins coûteux. Il fallait de temps en temps modifier la parité fixe, dévaluer. De 1945 à 1999, une quinzaine de dévaluations ont marqué l’union par une parité fixe des monnaies allemande et française (…) LIRE CET ARTICLE DE BERNARD TREMEAU

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Qu'est-ce que la monnaie fiduciaire ?

La monnaie fiduciaire : origines, définition et avenir

Qu’est-ce que la monnaie fiduciaire ? En latin, fiducia veut dire “confiance”, “assurance” ou “courage”. On doit donc avoir une grande confiance dans un billet ou une pièce. En effet, il s'agit de monnaie dont la valeur n'est pas équivalente à sa valeur intrinsèque.