Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Histoire / Les étapes de l’évolution vers la monnaie métallique
50F Hercule Argent
Achat Pièces d'or AuCOFFRE.com Acheter et vendre des pièces d'or en temps réel. Garde en coffres ou envoi postal.

Les étapes de l’évolution vers la monnaie métallique


L’or, bien que connu et travaillé très tôt dans la préhistoire, n’a pas été la première matière monétaire métallique utilisée. Trouvé à l’état pur, malléable, beau, éclatant, il a servi d’abord à l’ornementation. L’argent, le cuivre, plus abondants, mais plus difficiles à obtenir et à travailler, eurent à l’origine une valeur par rapport à l’or plus élevée qu’aujourd’hui. Ils furent utilisés avant l’or, et plus que lui, comme monnaie. Mais qu’entend-on par monnaie dans les empires orientaux, dans les sociétés méditerranéennes anciennes, ou encore en Chine au troisième millénaire ?

Les origines du ratio or-argent ? La Mésopotamie !

Voyons l’exemple de la Mésopotamie. L’orge y sert d’étalon de valeur autant que l’or ou l’argent. Pourtant, il existe, dans les palais et les temples, des poids et mesures étalonnés, légaux, garantis, qui servent à la comparaison des valeurs. Et l’on constate, entre étalons divers, des variations dans la valeur relative.

A court terme, par exemple, on constate qu’une mauvaise récolte peut faire baisser de moitié la quantité d’orge correspondant à un certain poids d’argent (cela signifie que le prix de l’orge, exprimé en argent, a haussé de 100 %, ce qui correspond à un mouvement bien connu, brutal, des prix agricoles anciens).

A long terme, on retrouve les variations de ce que les économistes appellent la bimetallic ratio, c’est-à-dire le rapport de valeur entre or et argent. Il est de 9 à 1 vers 2700 av. J.-C., de 6 à 1 vers 1800 sous Hammourabi, de 12 à 1 au VIe siècle av. J.-C. On constate donc, dans ce très ancien empire, une formation de valeurs d’échange variables. Mais y avait-il réelle circulation de pièces ? Même si les lingots étalonnés servaient de moyen de paiement, ce n’était que pour des règlements exceptionnels, jamais quotidiens, jamais familiers.

L’argent utilisé pour des paiements proches

On constate en particulier que si l’argent servait peut-être aux paiements intérieurs, de petites quantités d’or, matière plus rare, étaient réservées aux paiements extérieurs (nous dirions aujourd’hui “internationaux”). De sorte que l’empire d’Hammourabi, avec ses lingots d’or dans les caves du palais, cet or étant réservé aux paiements internationaux, annonce certains phénomènes modernes : nos banques d’État. En revanche, nous avons beaucoup de monnaie circulante, alors que le système étatique, en Égypte, en Assyrie, en Chine, réduisait presque à rien, comme chez les Incas, le rôle de cette monnaie intérieure.

C’est sur les confins de la Méditerranée qu’une autre étape est franchie : à Troie, en Crête, puis à Mycènes (vers 1500 av. J.-C.), on trouve, à la place des lingots, des disques métalliques estampillés, plus proches des pièces modernes.

Les pièces d’argent frappées d’une effigie

Mais l’étape décisive est celle où une effigie donnant la garantie de la collectivité ou du souverain se trouve “frappée” sur la pièce métallique, car cette garantie permet à la pièce de circuler pour une valeur donnée, sans qu’on ait besoin de la peser ou d’en estimer le “titre” (c’est-à-dire la proportion de métal fin et celle de l’alliage), opérations qu’on avait toujours pratiquées avec les lingots.

Or cette apparition d’une monnaie véritable date seulement de la fin du VIIe siècle ou des débuts du VIe siècle av. J.-C. Elle a lieu dans les cités grecques d’Asie Mineure, puis en Grèce (frappes d’argent), puis en Lydie, où l’on frappe d’abord l’électrum (alliage or-argent), puis l’or, sous le règne de Crésus : les noms de Crésus, de Gyges, du fleuve Pactole rappellent l’effet légendaire de ces innovations.

L’apparition d’une monnaie proprement dite est tardive. Elle a lieu sur les marges commerçantes du monde ancien, non dans les empires intérieurs. Ainsi, le commerce crée la monnaie, plus que la monnaie ne crée le commerce.

Pierre VILAR

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

réserves stock or

Pourquoi les Etats stockent toujours plus d’or ? Chine, Russie, Turquie, Pologne…

[Mis à jour le 12/07/2019] Records battus sur les achats d’or par les Banques Centrales …