Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Matières premières / L’or et l’environnement : une exploitation pas si brillante…

L’or et l’environnement : une exploitation pas si brillante…


Si la ruée vers l’or semble appartenir au passé, elle est pourtant bien d’actualité. L’augmentation incessante de la demande en or précipite la raréfaction du métal précieux et entraîne une flambée de son prix. La solution pour certains : intensifier l’extraction de l’or. Sur L’or et l’argent, on vous avait déjà parlé des ravages désastreux de l’orpaillage illégal sur l’environnement en Guyane. L’exploitation de l’or n’est pas vraiment plus glorieuse dans d’autres pays, qu’elle soit légale ou illégale.

Extraction d’or : des techniques de plus en plus invasives

On peut légitimement se dire que s’il manque de l’or, la solution est d’en chercher dans les sols. Seulement voilà, les plus gros filons ont été exploités par le passé. Le métal est de plus en plus difficile à trouver ainsi qu’à extraire : les quantités s’amenuisent et les grosses pépites tendent à disparaître. Pour récolter l’or, les orpailleurs utilisent désormais… du cyanure ! Il permet de séparer l’or de son minerai par lixiviation. Bien que l’utilisation de ce produit est très réglementée et sécurisée, personne n’est à l’abri d’un accident ou d’exploitants peu scrupuleux. Mais en mai dernier, le parlement Européen a soulevé le problème du danger du cyanure sur l’environnement en demandant purement et simplement l’interdiction de son utilisation dans l’industrie minière.

Argentine : la nature en danger

Dans ce pays d’Amérique du Sud comme dans le reste du monde, l’Etat autorise des concessions étrangères à exploiter leurs sols pour trouver le métal précieux. Un choix qui permet au pays de faire rentrer de l’argent mais qui, au final, risque de faire plus de mal que de bien. En cause : les effets du cyanure sur la superbe Cordillère des Andes en cas d’accident… A plus grande échelle, l’utilisation du ce produit chimique, produit potentiellement mortel, peut polluer les eaux, tuant toute forme de vie. Les métaux lourds induits par la pollution au cyanure s’infiltrent dans les sols et, à long terme, peuvent entrer dans la chaîne alimentaire par la consommation d’animaux ou de légumes pollués… Vous reprendrez bien un peu de cyanure ?

L’extraction d’or menace le patrimoine archéologique au Soudan

Au Soudan, l’or existe à l’état naturel mais aussi sous forme d’objet. Le risque est que les orpailleurs malintentionnés trouvent des objets archéologiques en or et les subtilisent. Une fois fondu, l’or pourra être vendu à prix… d’or ! Aveuglé par la soif de l’or, des personnes n’hésitent pas à tout quitter. Prêts à tout pour subsister, elles en paient parfois de leur vie. Au Soudan, une mine s’est écroulée il y a peu, tuant ainsi 10 mineurs.

Investissez sur l’or déjà existant : une idée simple et efficace

Vous l’aurez compris : cette quête de l’or ne peut perdurer. L’or devient de plus en plus rare alors que la demande n’a de cesse d’augmenter. L’once d’or a d’ailleurs atteint, le jeudi 7 octobre, les 1356,50 dollars alors qu’elle valait 250 dollars en 2000. Et on pense que cette progression n’a pas de raison de s’arrêter…Aussi, histoire de ne pas attendre qu’il n’y ait plus une once  d’or sur Terre, le mieux qu’il vous reste à faire est d’investir sur de l’or qui existe déjà, les pièces d’or en particulier (on ne mise pas trop sur le lingot). Vous ferez à la fois un véritable geste pour l’environnement mais aussi pour votre patrimoine !

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Souverain britannique pièce en or

Le Souverain, la pièce d’or socle de l’Empire britannique

Le Souverain d’or est une pièce d’or extraordinaire : elle a traversé l’Histoire depuis plusieurs siècles, et on peut aussi estimer qu’elle en a écrit plusieurs pages. Frappée pour la première fois au XVe siècle, elle porte l’effigie des monarques qui ont régné sur l’Empire britannique. Elle fut pendant longtemps la pièce d’or la plus demandée et la plus réputée au monde.