Publicité

Le 8-3-2004, 15 banques centrales européennes renouvelaient, à Bâle, l’accord de Washington signé 1999 pour réglementer les ventes d’or pendant 5 ans et réguler le marché : le plafond des ventes autorisées passe de 400 à 500 t/an pour la période 2004-09. Les signataires (12 banques centrales de la zone euro, de la BCE, la Banque nationale suisse et la Riksbank suédoise) représentent 40 % des réserves mondiales d’or (34 000 t). La Banque d’Angleterre, restée à l’écart, a promis de ne plus vendre d’or d’ici à 2009 (elle en a vendu 400 t depuis 1999). La France est autorisée à vendre 100 t d’or/an (mais depuis le traité de Maastricht, l’or est la propriété des banques centrales nationales et « n’est pas à la disposition des gouvernements ». Seuls les intérêts dégagés par la cession de l’or pourraient être utilisés par le gouvernement, ce qui ne représenterait que 33 M€/an, une contribution très faible au désendettement du pays). Source : Quid.fr

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici