Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Crise / Les crises bancaires sont la conséquence de la libéralisation financière

Les crises bancaires sont la conséquence de la libéralisation financière


Tous les pays, émergents ou développés, sont égaux face aux crises bancaires. C’est ce qu’ont montré, dans une étude de décembre 2008, «Banking Crisis: an Equal Opportunity Menace», Carmen M. Reinhart et Kenneth S Rogoff. Quelque soit la taille d’un pays et son état de développement, nul n’est à l’abri d’un effondrement bancaire.

Quelles sont les causes de ces crises bancaires? Sont-elles différentes d’un pays à l’autre et fonction de leurs caractéristiques propres (taille, spécificités, type de crédits et de financements accordés)?

Selon l’étude, qui analyse 120 crises – du début du XIX siècle à 2008 – aucun de ces éléments ne peut entrer en ligne de compte. La seule explication véritablement probante est le degré de libéralisation financière des économies concernées. Les deux auteurs constatent que «les périodes de forte mobilité internationale des capitaux ont produit de manière répétée des crises bancaires internationales».

Ils montrent en particulier qu’il existe des liens étroits entre la circulation des mouvements de capitaux, le crédit et le prix des actifs, spécialement en ce qui concerne les prix immobiliers et les cours boursiers – LIRE LA SUITE SUR ECOFI

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Les politiques économiques comme arme stratégique

Quand on parle de guerre économique, on pense en général aux conflits commerciaux entre des …