Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Allemagne / L’or des investisseurs privés allemands existe-t-il encore réellement ?
deutsche bank

L’or des investisseurs privés allemands existe-t-il encore réellement ?


Cette question peut sembler provocatrice, voire inquiétante, mais il semblerait que certains clients de la première banque d’Allemagne rencontrent de plus en plus de difficultés à disposer physiquement de l’or qu’ils ont pourtant acheté.

Inspirée par les mouvements récents à la hausse des cours de l’or, la première banque d’Allemagne a, comme beaucoup de ses consœurs, flairé le bon filon pour attirer davantage d’investisseurs privés, en favorisant notamment l’acquisition et le stockage de métaux précieux bien réels. À cet égard, un service en particulier a récemment attiré l’attention des sites internet spécialisés, comme Godmode Trader par exemple. Ce service, intitulé Xetra-Gold, propose de faciliter les échanges d’or sous la responsabilité d’une entité de la Deutsche Bank, laquelle est censée détenir l’or physique faisant l’objet des transactions.

Impossible de voir l’or qu’on a acheté

Or, de récentes révélations semblent montrer que tout n’est pas aussi simple. Fin août, certains usagers ont voulu récupérer physiquement leur or, ce que Xetra-Gold semblait permettre du fait même de son principal argument commercial : “chaque gramme d’or acheté est présent physiquement dans la réserve de Francfort à la Clearstream Banking AG, laquelle appartient entièrement à la Deutsche Börse [NDLR : l’une des principales entreprises de gestion boursière en Allemagne]. Malheureusement, ces clients se sont vus purement et simplement refuser la livraison de leur précieux métal. Raison invoquée : “service indisponible pour raisons internes”. Un peu gros, tout de même.

En fouillant un peu, les responsables de Godmode Trader ont réussi à obtenir des précisions de la part de Xetra-Gold, qui explique ne disposer en réalité que d’une quantité limitée d’or et que l’essentiel est censé se trouver dans les coffres d’établissements bancaires partenaires. Par conséquent, une éventuelle livraison physique dépend uniquement de la capacité de ces banques, et de leurs succursales, à détenir réellement un stock d’or distribuable.

En clair, cela signifie qu’il est fort possible d’acheter de l’or en Allemagne sans pour autant jamais être en mesure d’en voir la couleur.

Des doutes sur les réserves d’or en Allemagne

D’ailleurs, de plus en plus d’Allemands doutent des chiffres annoncés par la Deutsche Bank quant à la quantité d’or qu’elle possède réellement. Ainsi, la fameuse réserve de Francfort appartenant à la première banque nationale contiendrait moins de la moitié du stock d’or théorique annoncé par l’Allemagne (1402 tonnes environ), le reste étant, selon les dires de la Deutsche Bundesbank, présent à New York (1347 tonnes), à Londres (437 tonnes) et à Paris (196 tonnes).

L’ennui c’est que tous ces chiffres restent des estimations et qu’il n’est pas forcément évident de distinguer les stocks totaux de ceux qui appartiennent en propre à la Banque nationale allemande (le reste étant finalement censé appartenir aux investisseurs privés ayant choisi de laisser l’or qu’ils ont acheté dans les coffres de Francfort).

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, les experts de Godmode Trader recommandent de ne plus considérer les services de Xetra-Gold autrement que comme une offre classique… d’or papier ! Une bonne raison de privilégier les entreprises qui vous proposent d’acheter de l’or gardé en coffres mais qui vous offrent également la possibilité… de vous l’envoyer.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Anthony Alberti

Avatar
Entrepreneur depuis vingt ans dans le domaine de la communication et l'information stratégique, il a été amené à travailler plusieurs fois en partenariat avec des banques et des assurances, dont la principale matière d'œuvre était constituée de l'argent des épargnants. Peu complaisant à l'égard de leurs pratiques dont il a entrevu les coulisses, il délivre aujourd'hui régulièrement son analyse sans concession (et souvent piquante) non seulement sur les agissements des professionnels de la finance, mais aussi de tous ceux qui, de près ou de loin, se font les auteurs ou les complices des manipulations qui spolient chaque jour un peu plus les honnêtes citoyens.

Voir aussi

Souverain britannique pièce en or

Le Souverain, la pièce d’or socle de l’Empire britannique

Le Souverain d’or est une pièce d’or extraordinaire : elle a traversé l’Histoire depuis plusieurs siècles, et on peut aussi estimer qu’elle en a écrit plusieurs pages. Frappée pour la première fois au XVe siècle, elle porte l’effigie des monarques qui ont régné sur l’Empire britannique. Elle fut pendant longtemps la pièce d’or la plus demandée et la plus réputée au monde.