Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / AUCOFFRE / Acheter de l’or maintenant, pour quoi faire ?

Acheter de l’or maintenant, pour quoi faire ?


Interview de Jean-François Faure sur Sicavonline
Interview de Jean-François Faure sur Sicavonline

Qui douterait encore de la place de l’or dans l’épargne ? Certainement pas Jean-François Faure, Président fondateur d’AuCOFFRE.com qui a accordé une interview à Sicavonline le 04 avril dernier.
Il rappelle les valeurs fondamentales de l’or, quel que soit son cours, et l’intérêt d’en acheter, maintenant. Voici ses meilleurs conseils pour ce placement indispensable sur le long terme.

C’est le bon moment de se positionner !
La perte de valeur de l’or (30% en 2013) en a effrayé plus d’un.  Cette chute constitue justement un point d’entrée intéressant pour se positionner sur l’or. Se rapprocher de l’or ou se tenir à l’écart ? Jean-François Faure est catégorique : on peut enfin recommencer à acheter. En ce moment c’est le meilleur pour acheter.

Sur le cours de l’or, une stagnation est possible en 2014 avec des pics observés en fonction des crises géopolitiques. Une tendance baissière n’est en tout cas pas envisageable car à 1100$ l’once, on est proche du coût de production.

L’or jour continue de jouer pleinement son rôle d’assurance pendant la crise
L’or est un actif improductif qui n’a pas de rendement, mais on ne fait pas la promotion de l’or comme un actif spéculatif, sinon on rate la porte d’entrée sur l’or.
L’intérêt de détenir de l’or existe quand on se positionne en tant qu’épargne tangible, une épargne assurance qui est là pour protéger votre épargne des effets des crises.
Votre assurance incendie ne vous rapporte rien mais vous êtes bien content d’en bénéficier en cas de sinistre.
Enfin, l’or est une réserve de valeur en temps de crise. Par exemple, si l’on avait de l’or en portefeuille avant la crise, on se retrouve avec un capital même légèrement supérieur aujourd’hui.

Combien ?
On peut en détenir entre 10 et 20%. Nous avons fait le calcul suivant :
Avec 100€ d’épargne classique fin 2007 (immobilier, assurance-vie…), on se retrouve avec 85€ fin 2012 sans or.
Avec 100€ d’épargne dont 20% d’or, on se retrouve avec 112€ fin 2012.
Non seulement l’or a compensé la crise et a rapporté un petit bonus (aujourd’hui un peu érodé mais aujourd’hui, avec l’épargne compensée d’or, celle-ci reste neutre).

Sous quelle forme ?
Le « papier » ne protège pas des effets de la crise. On le conseille donc sous forme d’or physique, et plus particulièrement sous forme de pièces, dont l’intérêt, contrairement aux lingots, est la prime qui agit comme un effet démultiplicateur de la valeur que l’or aura pu gagner.
Les bijoux sont une très mauvaise manière d’épargner sous forme d’or physique (car TVA et façon) on le revend au poids et on perd la TVA et la façon, soit 20 à 30% de sa valeur originelle.

Quid du stockage ?
L’objectif de la société AuCOFFRE.com était notamment de professionnaliser la logique de conservation pour des raisons de sécurité et de qualité de la conservation, de confier ce travail à des professionnels, avec une traçabilité des produits.

A qui confier son or ?
Il vaut mieux aller vers des professionnels en mesure de vendre de l’or et de le racheter rapidement.
En boutique, ce n’est pas la manière car il y a souvent une dépréciation de 30%.
C’est aussi simple d’acheter et de vendre de l’or via AuCOFFRE.com que des trackers d’or.

Une fiscalité complexe mais qui peut être avantageuse
Non car il n’y pas de TVA à l’achat d’or physique d’investissement.
Pour la revente, il y a une taxation forfaitaire de 10,5%, mais la taxation sur les plus-values plus intéressante (selon la zone de localisation) et AuCOFFRE.com permet ce choix.
Avec ce régime fiscal, s’il n’y a pas de plus-value réalisée, il n’y a pas de taxe donc on ne perd rien à la revente dans ce cas.
Avec AuCOFFRE.com, si vous achetez à la valeur 100, que vous devez revendre et que le cours est plat, vous êtes toujours à 100, vous n’êtes pas taxé à la revente, vous ne perdez rien.
Et même dans certains cas (pour les pièces à cours légal type krugerrands, ou dollars or et les jetons comme la Vera Valor), il n’y a aucune taxation à la revente avec ce régime sur les plus-values si les cessions sont inférieures à 5000€.

Regarder l’intégralité de l’interview de Jean-François Faure sur sicavonline.fr, dans l’émission K d’espèces.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

tradosaure aucoffre.com journée annuelle

Or Argent Bitcoin : analyse technique de Tradosaure

L’analyse technique est utilisée pour choisir le “bon moment” dans ses stratégies d’investissement. Tradosaure revient …