Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Attention : l’or pourrait bien remonter brusquement en 2017
Napoléon 20F Marianne Coq (c) Twin Photographie

Attention : l’or pourrait bien remonter brusquement en 2017


Tandis que l’or est retombé à son prix d’il y a six mois, il n’est pas impossible qu’il s’agisse d’une simple pause technique avant un rebond haussier massif qui pourrait intervenir dès le début de l’année prochaine.

Comme nous l’indiquions dans l’un de nos précédents billets, il ne sert à rien de suivre les cours de l’or au jour le jour, tout simplement parce que l’or n’est pas un actif spéculatif, qu’il ne se comporte donc pas comme tel et qu’il est par conséquent très difficile de juger à court terme des performances d’un placement dont les effets s’opèrent à la fois à long terme et sur un plan bien plus vaste que ce que permet une simple vision financière. Bref, alors que les récentes fluctuations du métal jaune ont donné quelques sueurs à ceux qui pensaient pouvoir rebondir brièvement dessus en attendant que les marchés traditionnels se calment, les plus avisés d’entre nous, qui savent ce qu’est réellement l’or d’investissement, ne sont plus surpris des variations de 4 à 5%, à la hausse ou à la baisse, qui peuvent affecter ponctuellement le prix de l’or. Mieux encore, qu’il s’agisse d’une baisse ou d’une hausse, tout mouvement est potentiellement porteur de bonnes nouvelles.

Des performances annuelles très supérieures aux marchés actions

Ainsi, après être brièvement remonté suite à l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche, l’or est retombé aussi vite à des niveaux proches de ceux qu’il avait au début de l’été. D’aucuns en ont alors déduit un peu vite que l’embellie de l’or était finie, que la jolie courbe ascensionnelle qu’il connaissait depuis le début de l’année venait de trouver son point d’arrêt, et même, pour certains farouches partisans de la monnaie-dette, que c’était bien la preuve que l’or ne serait plus jamais une option crédible pour placer son capital, comme ce fut le cas dans le passé.

Inutile de perdre du temps à essayer de convaincre ces experts qu’ils se trompent, ni même de leur expliquer leur erreur. Ils ont de toute façon démontré à maintes reprises que leurs modèles ne fonctionnaient plus et que ce sont eux qui devraient peut-être revoir leurs stratégies. En attendant, ce qui est clair c’est que l’or est de nouveaux aux alentours de 1200 dollars l’once après avoir fugitivement tutoyé les 1300 au début du mois de novembre. À ce titre, à 1214 dollars exactement au 23 novembre 2016, contre 1060 dollars au premier janvier dernier, l’or a progressé de 14,5 % depuis le début de l’année. De leur côté, les performances des indices boursiers majeurs ont été beaucoup plus modestes, le CAC 40 ayant gagné seulement… 0,39% à ce jour depuis le 1er janvier ! Même le Dow Jones qui a littéralement explosé après l’élection présidentielle américaine, et qui marque désormais le pas dans l’attente d’une éventuelle décision de la FED de remonter ses taux d’intérêt, n’a fait “que” 11% sur l’année 2016. Prétendre alors que l’or n’est pas une valeur sure est, au mieux, un manque de clairvoyance, au pire, un manque d’honnêteté intellectuelle.

L’or est sur le point de rebondir massivement

Mais revenons-en à la situation actuelle. L’or est donc revenu à un niveau plus raisonnable au regard des prix qu’il affichait jusqu’en octobre dernier. Loin d’être une catastrophe, c’est sans doute plutôt le signe d’un prochain retournement en faveur du métal précieux car, la situation internationale ne s’étant pas améliorée, loin s’en faut, et l’endettement massif des principales économies de la planète n’ayant pas été miraculeusement résorbé en dépit des manipulations à la baisse des taux d’intérêt directeurs, le patrimoine des particulier et des entreprises n’est pas moins en danger qu’il pouvait l’être au plus fort des cours de l’or. La différence, c’est qu’il est peut-être un peu plus facile aujourd’hui de s’en procurer en raison de la baisse provisoire des cours. Et c’est justement ce qu’anticipent certaines sociétés de gestion d’actifs et de stratégie d’investissement, comme par exemple Phoenix Capital Research, dont l’un des responsables Graham Summers explique que “l’or est sur le point d’atteindre une zone de prix qui va déclencher un rebond haussier massif et à long terme.”

Certes, cette déclaration est à prendre avec les mêmes précautions que toutes les autres expertises du moment, et Graham Summers se garde bien de pronostiquer le moindre cours potentiel. Mais, son analyse reste particulièrement pertinente car elle s’appuie sur des faits assez simples et surtout concrets.

Des éléments concrets en faveur d’une remontée prochaine des cours de l’or

D’abord, le prix de l’or en dollars a mécaniquement pâti de la forte appréciation récente de la devise américaine. Ensuite, la tout aussi brusque remontée des marchés traditionnels à incité quelques investisseurs à débloquer une partie de leur épargne en or pour tenter de profiter de l’embellie boursière. Enfin, les perspectives à moyen ou long terme (politiques, stratégiques, économiques, financières…) ne sont guère plus réjouissantes qu’elles ne l’étaient avant la baisse du cours de l’or.

Il y a donc de grandes chances pour que, une fois que l’euphorie des places boursières se sera estompée (et qu’une éventuelle remontée des taux aura créé un possible krach obligataire), l’or retrouve son statut de valeur refuge. Dès lors, il n’est pas absurde de considérer comme valable une analyse misant sur une remontée de son cours actuel. Et même une belle remontée, si on part du principe que le prix actuel pourrait bien susciter un effet d’aubaine propre à accélérer le rythme des achats d’ici le début de l’année prochaine, avec à la clé une possible remontée assez nette des cours de l’or.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Anthony Alberti

Avatar
Entrepreneur depuis vingt ans dans le domaine de la communication et l'information stratégique, il a été amené à travailler plusieurs fois en partenariat avec des banques et des assurances, dont la principale matière d'œuvre était constituée de l'argent des épargnants. Peu complaisant à l'égard de leurs pratiques dont il a entrevu les coulisses, il délivre aujourd'hui régulièrement son analyse sans concession (et souvent piquante) non seulement sur les agissements des professionnels de la finance, mais aussi de tous ceux qui, de près ou de loin, se font les auteurs ou les complices des manipulations qui spolient chaque jour un peu plus les honnêtes citoyens.

Voir aussi

cours de l'or augmentation

L’or toujours en hausse, le Bitcoin aussi

Les cours de l’or en dollars et en euros mais celui aussi du Bitcoin dans …