Publicité

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… Et non, désolé pour la fausse joie. Nous ne vous emmenons pas aux confins de l’univers (certains télescopes font ça mieux que nous), mais bien dans des « zones d’accumulation rationnelle », dixit notre maître Jedi de l’analyse Tradosaure. Et cela vaut aussi bien pour l’or que pour l’argent, en euros comme en dollars !

Première partie de l’analyse du rapport « In Gold We Trust »

Avant d’entrer dans les chiffres du cours de l’or, un conseil lecture : notre partenaire Tradosaure vous invite à consulter l’analyse du rapport « In Gold We Trust » par Nicolas Perrin. Si vous n’avez pas le temps ni l’envie de vous plonger dans l’intégralité des 400 pages de ce « pavé », vous apprécierez sûrement son découpage en plusieurs épisodes, bien plus digestes. Et ça tombe bien, car la première partie est en ligne, à lire ici : « Stagflation 2.0 » !

Cours de l’or en euros : on prend les mêmes ?

Décidément, la zone d’accumulation rationnelle est vraiment l’expression du moment. En prenant un peu de recul, notre analyste rappelle le schéma suivant, amené à se reproduire quelles que soient les unités : résistance, cassure, changement de polarité, résistance qui devient support, avec une tendance à rebondir dessus.

Actuellement, le cours de l’or libellé en euros se situe dans un support majeur, entre 1 680 et 1 754 euros l’once. C’est une zone d’accumulation rationnelle, qui implique que le rebond peut avoir lieu à n’importe quel moment. Aussi, la tendance de long terme est haussière, mais la tendance de fond est baissière. Vous avez une impression de déjà-vu ? C’est normal, on vous l’a dit la semaine dernière ! Et les bougies Heikin Ashi montrent que la pression n’est pas clairement établie : ça oscille. La prochaine zone d’accumulation se situe en-dessous, entre 1 635 et 1 654 euros. Bref, même si cela devait baisser, il est possible de continuer à accumuler.

L’or libellé en dollars : aussi en zone d’accumulation rationnelle !

En dollars, l’or est positionné dans un support majeur entre 1 672 et 1 765 dollars. Vous l’aurez deviné, il s’agit là aussi d’une zone d’accumulation rationnelle. Mais la situation est un peu différente de l’or en euros, puisque la tendance de long terme et la tendance de fond sont toutes deux baissières.

Publicité

Notre analyste en profite pour rappeler le principe d’accumuler pendant que ça descend, si vous croyez dans un actif, pour profiter des retours au plus haut. « Faites les choses de manière rationnelle et un peu moins intuitive que si vous débutiez. » Un conseil qui devrait éviter bien des déceptions aux padawans de l’investissement.

L’argent en euros et en dollars : « Toujours la même dynamique »

Les zones d’accumulation rationnelle sont valables aussi pour l’argent : entre 18,3 et 19 euros, avec des tendances de fond et de long terme baissières. Même tarif pour l’argent libellé en dollars, qui se situe dans une zone entre 18,5 et 19,7 dollars. « Toujours pareil, toujours la même dynamique », comme dit notre analyste ! En dollars, les bougies Heikin Ashi sont baissières : ce sont des bougies rouges sans mèche haute. Il est donc plus plausible que cela continue de baisser.

Article précédent« Stagflation 2.0 » !
Article suivantQuelles leçons tirer de l’évolution du cours de l’or ? (rapport In Gold We Trust)
Je suis entrepreneur sur le web depuis 1999. Diplômé de l'école de journalisme de Bordeaux, j'ai tout d'abord été journaliste-reporter radio pendant 10 ans. J'anime plusieurs médias sociaux et blogs sur les entreprises, la tech, la finance, le marketing digital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici