tous les secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / Crise / Plan d’aide à l’Irlande : au suivant !

Plan d’aide à l’Irlande : au suivant !


L’Europe va mal, on vous le disait sur LORetLARGENT.info : certains pays s’enfoncent doucement mais sûrement dans une situation économique plus que délicate. Mais bonne nouvelle, après la Grèce au printemps, l’Irlande a demandé de l’aide au FMI et à l’Union Européenne ce week-end. L’aide a été aussitôt accordée. Si cela rassure certains pays qui voient ce prêt comme un moyen d’endiguer l’hémorragie qui touche la zone euro, d’autres sont plus frileux. Cette aide va-t-elle rassurer l’UE  et soutenir l’euro ? LORetLARGENT.info vous répond.

Un marché… pas rassuré !

L’accord de cette aide, qui selon certaines sources devrait s’élever de 80 à 90 milliards d’euro, devait « rebooster » et rassurer le marché européen fragilisé par cette menace d’effondrement imminent des banques irlandaises. Lundi matin : l’Euro est reparti gentiment à la hausse… pour voir la Bourse de Paris clôturer en baisse tout comme celle de Madrid…

Vous l’aurez compris : l’effet a été de très courte durée.

Le Portugal… et l’Espagne : les prochains sur la liste ?

Ce plan d’aide à l’Irlande n’a pas empêché les inquiétudes de monter et les regards se diriger vers d’autres pays… Les conséquences de la crise économique mondiale continuent de se faire ressentir sur d’autres pays européens qui font face à de très lourds déficits budgétaires.

Même s’ils ne sont pas encore au plus mal, les Portugais tirent la langue et sont pour beaucoup les premiers sur la liste des nouveaux pays aidés. Mais comme la Grèce puis dernièrement l’Irlande, il est pour eux hors de question de demander de l’aide au FMI… pour le moment !

Idem pour l’Espagne qui s’estime sauve mais qui connaît pourtant un très fort taux de chômage (20 %  de la population active !) et une importante crise immobilière. Elena Salgado, ministre espagnole de l’économie, a déclaré lundi que l’Espagne n’avait « absolument pas » besoin d’un plan d’aide et que les espagnols « ne serons pas affectés comme d’autres pays »… Le lendemain le pays ibérique émettait pour 3,26 milliards d’euros de bons du Trésor à 3 et 6 mois à des taux deux fois plus élevés que prévu… De plus, si l’Espagne devait sombrer cela pourrait coûter jusqu’à 500 milliards d’euros selon Cornelia Meyer, PDG de la société de conseil MRL Corporation.

Solution à court terme

Ce fonds va permettre à l’Irlande de respirer… un peu. Le peuple irlandais est à bout et ne voit pas tout cela d’un très bon œil. Qui plus est, ce prêt devra être remboursé en adoptant des mesures strictes… Et à l’instar de la Grèce qui peine à rembourser sa dette, l’Irlande pourrait connaître le même sort. Le moral des Irlandais n’est pas prêt de remonter !

Quel avenir pour l’Euro ?

Tout cela met à mal la monnaie européenne, l’Euro. Eh bien oui : d’un point de vue international ce colmatage n’est pas très rassurant pour le marché comme le souligne certains analystes financiers. La Grèce, l’Irlande, peut-être bientôt l’Espagne, et le Portugal : le Fonds n’est pas… sans fond !

En baisse face au dollar et au yen ces derniers jours, l’Euro pourrait être encore plus mal en point si de tels scénarios arrivaient…

L’or plutôt que l’Euro

La crise perdure encore et toujours tant au plan européen qu’international. La nécessité d’une réforme profonde du système économique mondial est plus que jamais présente. L’avenir est donc incertain pour l’économie mondiale et européenne alors que le cours de l’or en euro s’envole et a atteint aujourd’hui le plus haut niveau depuis juin dernier…

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

cours de l'or dollar

L’attrait pour l’or est-il momentanément éclipsé par le rendement facile d’un dollar en fin de vie ?

Si le cours de l’or baisse régulièrement depuis plusieurs mois, c’est peut-être aussi parce que …