Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Crise / Nouveau record historique de l’or : à quand les 2000$ l’once ?!

Nouveau record historique de l’or : à quand les 2000$ l’once ?!


Mardi 7 décembre, l’or a encore connu un nouveau record historique : pour la première fois, le métal jaune a atteint la barre des 1 430 dollars l’once. Un niveau sans précédent qui ne fait que confirmer ce que nous vous disons depuis longtemps sur LORetLARGENT.info : la fièvre de l’or n’est pas prête de s’arrêter. Les tensions liées à la dette souveraine dans la zone euro et la situation américaine y sont sûrement pour quelque chose…On vous éclaire !

Economie américaine et européenne en berne = or à la fête !

A ce jour, les progrès du cours de l’or sont astronomiques : une hausse de 9% sur ce dernier trimestre de 2009 et une augmentation totale depuis le début de l’année de près de 30% ! Qui dit mieux ?

Le contexte mondial actuel et les tensions sur les marchés obligataires ne font qu’apeurer les investisseurs. De plus, les prévisions économiques pour 2011 ne sont pas brillantes : la Commission européenne précise que « une incertitude élevée continue à entourer la relance économique dans l’UE, comme le montrent par exemple les tensions récentes observées sur les marchés d’obligations d’État. Des incertitudes entourent également les prévisions, avec des risques qui s’annulent dans l’ensemble. Étant donné que l’économie sort d’une récession accompagnée d’une crise financière, la reprise dépend fortement du caractère sain des marchés financiers, qui doit encore être fermement restauré. Par ailleurs, une nouvelle aggravation des déséquilibres mondiaux pourrait nuire aux perspectives de croissance européennes ».

La situation en Europe en ce moment ? Comment dire…Entre le plan d’aide accordé à l’Irlande qui devrait selon certains être suivie par l’Espagne et le Portugal, les investisseurs frileux face aux restrictions budgétaires et un euro yoyo, nous avons du mal à voir le bout du tunnel, ne nous voilons pas la face. Dernièrement, la réunion des ministres des Finances de la zone euro qui s’est tenue lundi dernier, selon les experts de Commerzbank, n’a abouti à aucune mesure : « aucune décision importante n’a été prise, ni l’extension du fonds de sauvetage européen, ni l’idée d’euro-obligations n’ont été sérieusement discutées. Et si le budget irlandais (pour 2011) est rejeté, les marchés pourraient plonger à nouveau ».

Et outre Atlantique, comment cela se passe ? Un communiqué de l’AFP daté du 4 décembre, précise que « Un taux de chômage de 9,8% constitue un niveau élevé inacceptable, et il faut que nous obtenions une croissance solide de l’emploi pour nous remettre des très importantes pertes qui ont commencé il y a plus de deux ans”, a indiqué le chef du cercle des conseillers économiques du président Barack Obama, Austan Goolsbee ». De plus, il est possible que la Réserve fédérale injecte davantage de liquidités, ce qui aurait pour conséquence de porter ses rachats d’obligations du Trésor au-delà des 600 milliards de dollars prévus…ce qui aurait pour effet une fois de plus d’affaiblir le billet vert.

L’économie est en berne, l’or monte : il n’y a pas de fumée sans feu !

Si l’on ajoute à cela la guerre des monnaies qui fait actuellement rage dans le monde, la situation est…plutôt bancale. Loin de nous l’envie de noircir le tableau, mais aux vues de la situation actuelle, il n’est pas étonnant que l’or connaisse une telle envolée : tout investisseur assez observateur se rend bien compte que la valeur refuge par excellence, l’or, reste encore le meilleur moyen pour assurer ses arrière en ces temps troublés. Alors, à quand l’once à 2000$ ? Nous vous tiendrons informés !

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Napoléons 20 F Marianne Coq

Où et comment acheter de l’or ?

Incertitudes économiques et politiques obligent, la presse en ligne fait de plus en plus souvent écho au regain d’intérêt pour l’or. La plupart temps avec de bons conseils, mais ils ne sont pas tous bons à prendre.