Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Fiscalité / Une nouvelle taxe pour sauver la zone euro ?
Véritable serpent de mer de la finance internationale, la taxe sur les transactions financières, serait selon le Président Sarkozy, « techniquement possible, financièrement nécessaire et moralement incontournable ».

Une nouvelle taxe pour sauver la zone euro ?


Véritable serpent de mer de la finance internationale, la taxe sur les transactions financières, serait selon le Président Sarkozy, « techniquement possible, financièrement nécessaire et moralement incontournable ». Autant dire indispensable.

Lors du G20, Barack Obama, s’il avait accepté que cette possibilité soit évoquée dans le texte final, n’avait pas apporté de soutien ferme et définitif. Il n’est pas le seul puisque le Ministre des finances suédois a très vite, lui aussi, exprimé des doutes concernant non seulement l’intérêt mais aussi le rendement d’une telle taxe. Dans son sillage, le Ministre britannique montrait aussi son scepticisme. Mais cela n’entame en rien la possibilité d’une telle taxe si plusieurs pays d’une même zone choisissent de la mettre en œuvre.

La zone euro deviendrait la première zone test.
Si la faisabilité était jusqu’à présent le principal obstacle à sa mise en place, il semblerait aujourd’hui que ce ne soit plus un problème : toute la zone euro peut l’instituer dans le même temps. La Commission européenne avait présenté une proposition en septembre 2011 pour une taxation dès 2014 avec un rapport de 55 milliards d’euros par an selon des taux de 0.1% sur les actions et les obligations et de 0.01% sur les produits financiers.

Qui va payer cette nouvelle taxe ?
C’est évidemment la question que l’on peut raisonnablement se poser quand il s’agit des établissements boursiers ou bancaires qui n’ont pas l’habitude de céder facilement à ce genre de ponctions. Pour que cela fonctionne, il faut que cela soit le secteur lui-même qui paie cette taxe, or il est fort à parier que les clients des banques, c’est-à-dire nous, seront contraints forcés de payer par le biais, par exemple, de l’augmentation substantielle des frais bancaires.
Encore une fois, l’or reste un placement qui échappe à ce genre de taxation …

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Napoléons 20 F Marianne Coq

Découverte de trésors et détection : ce qui est autorisé… ou pas !

Au début du mois d’août 2017, un père et son fils ont trouvé 75 pièces …