tous les secrets de la facon acheter priligy france qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / Bourse / Dossier spécial sur la baisse du cours de l’or

Dossier spécial sur la baisse du cours de l’or


Le marché des matières premières a dévissé dans la nuit du 15 au 16 avril, le pétrole, et surtout l’once d’or qui a littéralement dégringolé. Quelles en sont les raisons ? Cette baisse va-t-elle durer ? Quelle stratégie adopter pour investisseurs et épargnants ? L’avis des nombreux spécialistes de l’or que nous avons recueilli offre un éclairage très intéressant sur la plus forte baisse de l’or enregistrée depuis ces 30 dernières années.

Tout d’abord, la plus forte baisse est une dégringolade certes, mais elle ne signifie pas pour autant que l’or est à son plus bas. Rappelez-vous, si vous vous êtes positionné sur l’or en 2008/2009, l’or était à 700/800$ à l’époque. Il y a de quoi relativiser. L’or est encore à un haut niveau.

Ce qui décontenance le plus les experts, c’est l’aspect très soudain de la chute du cours de l’or.

Quelles explications y’a-t-il à ce phénomène ? Il peut y en avoir plusieurs, mais pas suffisamment « sérieuses ». La plupart des experts s’accorde en tout cas à dire qu’outre une manipulation plausible du cours de l’or, c’est une décollecte massive et irraisonnée sur les ETF qui aurait entrainé cette baisse spectaculaire.

GEAB : l’or papier bradé

Dans le Global Europe Anticipation Bulletin, la rédaction se demande « si ces prémisses ne sont pas celles de l’effondrement que nous anticipions pour la période de mars à juin 2013. L’austérité occidentale dont la croissance chinoise finit par se ressentir avec ces mauvais chiffres annoncés provoque un effondrement du prix des matières premières et des bourses qui entraînent une chute des actifs bancaires, obligeant les banques à liquider en urgence leurs positions pour obtenir des liquidités ».  Dense mais clair comme analyse !

Et de conclure l’édito par « Nous sommes probablement au début d’un mouvement de panique dans lequel toutes les positions spéculatives sont abandonnées. Si un effondrement du type de celui de 2008 est bien en train de se mettre en place, la question est : d’où viendront les milliers de milliards qui ont rattrapé in-extremis le système financier en 2009 ? » La question fait froid dans le dos.

Olivier Delamarche : « Je continue d’acheter de l’or »

Oliver Delamarche, du groupe Platinium Gestion, invité aujourd’hui dans l’émission « Intégrale Placements » sur BFM Business sert une analyse tout à fait lucide, non pas par le bout de la lorgnette du cours de l’or, mais par ce qui s’ourdit sur le plan macroéconomique. Il livre un regard assez désabusé sur la vision à très court terme des investisseurs.
La croissance de la Chine pas si forte que prévue, la vente de l’or chypriote (une goutte d’eau sur le marché), la FED qui va continuer son quantitative easing… les raisons de cette chute soudaine du cours de l’or ne sont pourtant pas suffisamment plausibles ou assez fortes pour l’expliquer.

L’or se comporte, explique-t-il comme si la crise était réglée et qu’il n’y avait donc plus lieu d’en avoir, comme s’il n’y avait pas lieu de redouter une crise systémique ou un effondrement monétaire.
« Or on continue d’empiler de la dette, de faire marcher la planche à billets », sans que cela améliore la croissance.

Sa stratégie : continuer de dire d’acheter de l’or et d’en acheter. « Vous préférez avoir un compte bien garni à la Société Général qui à un moment sera saisi comme Chypre et perdre 80% ou avoir de l’or ? (…) Aujourd’hui je préfère avoir de l’or qu’une assurance-vie, des actions, des trucs qui ne valent pas grand-chose (…) J’ai tellement gagné sur l’or sur le début depuis que je vous en parle, à ce moment-là on était à 700 ou 800$ l’once, donc non je n’ai pas peur ».
Avant de conclure sur une mise en garde à l’attention des investisseurs qui pensent encore que « le vrai refuge aujourd’hui c’est Wall Street grâce à la FED », « ça va être saignant sur les devises, sur les taux, sur les actions. A ce moment-là il ne restera pas beaucoup de refuge ».

Visionner son intervention sur Youtube
httpv://www.youtube.com/watch?v=jKUoUihVFms

Michel Prieur : « Manipulation du cours de l’or et de l’argent, manipulation du cours du bitcoin, leur objectif est clair : détruire tout ce qui ressemble à une monnaie alternative échappant à leur pouvoir. »

Le numismate au franc parler n’y va pas par quatre chemins dans son article « Si vous vous demandez pourquoi le crash », sur le blog cgb.fr. Un billet que l’on pourrait résumer par « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt ». Pour lui, la manipulation du cours de l’or, comme du Bitcoin ne fait aucun doute. Les gouvernements ont tout intérêt à faire mettre aux épargnants leurs économies là où ils pourront se servir plus tard !

Comme M. Prieur le rappelle dans son article « On vous répète que c’est du papier !!! », ce sont des contrats papier qui s’échangent et non des lingots en or physique.

Sa stratégie : achetez de l’or physique, vous ne serez jamais perdant !

Tradosaure : « Du jamais vu depuis que j’analyse les métaux précieux »

Notre analyste hors pair des cours des métaux précieux est déconcerté, car tous les supports de référence ont volé en éclat sur les unités courtes.
Peur panique, vente de l’or de Chypre (en tonnes ça ne pèse pas lourd), manipulation grossière de l’or entre hedge funds et bullion banks… Toutes ces raisons peuvent expliquer cette chute de l’or… sans vraiment l’expliquer.
« Je n’ai jamais vu de séance comme ça sur l’or depuis que j’analyse les métaux précieux », commente-t-il. « La borne basse a été brisée, je ne m’attendais pas à ce que les supports soient dépassés aussi vite ».

Visionnez la vidéo dans son intégralité sur Youtube, vous y apprendrez comment analyser le cours de l’or
Lien disponible depuis le blog tradosaure-trading

Simone Wapler : « C’est vers la Chine qu’il faut se tourner »

Les facteurs haussiers de l’or sont toujours là (hélas) :
– taux des obligations souveraines au plus bas
– les banques centrales qui échangent leurs réserves de change en or
– l’Allemagne qui veut rapatrier son or
– politique monétaire inflationniste aux Etats-Unis et au Japon…

Pour autant, le cours de l’or s’effondre. Les facteurs baissiers suffissent-ils à l’expliquer ?
– Les pays économiquement fragiles de la zone euro pourraient comme Chypre revendre leurs réserves d’or pour se désendetter (une ineptie qui ne fera pas repartir la croissance)
– reprise économique aux Etats-Unis (rires !).
Non, Simone Wapler nous le dit, le vrai facteur baissier vient du côté de la Chine et est plus grave qu’il n’y paraît. Le ralentissement de la croissance économique chinoise annoncerait un ralentissement économique mondial, ce qui n’est pas mauvais pour l’or qui retrouvera sa position de refuge.

La stratégie de Simone Wapler : « Ma motivation pour détenir de l’or est simple : des taux d’intérêts réels (taux d’une obligation d’Etat à 10 ans diminué de l’indice des prix) nuls ou négatifs. »
« Si on veut que ses liquidités conservent du pouvoir d’achat, celles-ci doivent être conservées en or ».
Lire l’article en entier sur Atlantico.fr

Pierre Leconte : « En l’absence d’un étalon-or, il n’existe aucun moyen de protéger l’épargne contre la confiscation par l’inflation »

Pour l’auteur du forum monétaire, « Les politiques de répression financière et fiscale conduites par les “pouvoirs publics” décident des prix de la plupart des actifs de plus en plus manipulés ».
L’or a beau être manipulé, pour l’économiste, les banques centrales qui dirigent les systèmes monétaires et bancaires sont en train de ruiner les pays.

Sa stratégie : revenir à l’étalon-or, car sans lui, « il n’existe aucun moyen de protéger l’épargne contre la confiscation par l’inflation ».

Lire la suite sur forum-monetaire.com

Charles Sannat : « La mer se retire avant un tsunami »

Pour Charles Sannat, nous vivons peut-être le début de l’effondrement du système économico-financier qui nous régit. Ce mouvement de baisse va permettre à certains de faire main basse sur l’or à prix bradé. Voilà pour les motivations de la chute. Techniquement, elle s’explique de plusieurs façons.

Les raisons :
– Tous les jours il s’échange beaucoup plus d’or papier qu’il n’existe d’or physique, en cela on peut dire que le marché de l’or est manipulé. Une manipulation à la baisse qui serait orchestrée par les bullion banks et certains hedge funds.
– De très forts dégagements de ceux qui ont placé massivement dans des ETF pour se reporter sur du physique pur engendrent un très fort mouvement de baisse sur l’once d’or cotée.
– Les marchés anticipent le fait que d’autres banques centrales européennes comme celle de Chypre vont être contraintes de brader leur or sur ordre de la BCE (Portugal, Espagne, Italie). « En face les américains (…) seront très heureux d’échanger de mauvais dollars qui ne coutent rien à fabriquer contre du bon or européen acheté bon marché grâce à une politique d’austérité stupide. »
– La fin ( ?) de la politique monétaire expansionniste des USA. Le seul effet d’annonce « que les QE (quantitative easing) prendraient fin sans doute à partir du second semestre 2013 » ont suffi à amorcer  le mouvement de baisse du cours de l’or il y a quelques mois.
– Des indices boursiers artificiellement gonflés avec des mouvements de décollecte sur les ETF au profit des marchés boursiers notamment américains qui battent des records.
– Avec des taux d’inflation très bas, la récession en Europe est déflationniste. Les marchés semblent se prémunir à tort d’une baisse de la demande intérieure et la consommation, au lieu de se soucier de la solvabilité des Etats.

Que retenir ?
« Si vous croyez que tout est réglé et que la crise est derrière nous, revendez vite tout votre or. Evidemment nous savons tous que non seulement la crise n’est pas finie mais que surtout, le pire est à venir. Le pire c’est quoi ? L’insolvabilité des états. La faillite ! »

Sa stratégie : “N’oubliez jamais, l’or est votre assurance. Dans le cas chypriote, ceux qui avaient un peu d’or n’ont pas tout perdu, même si le cours de l’or a baissé. Mais ceux qui avaient tout en banque ont tout perdu (à hauteur de 80%). En épargnant tous les mois dans l’or, vous vous mettez à l’abri de l’effondrement du système économique et financier. Quand ça baisse, vous achetez un peu plus d’or que d’ordinaire, quand ça monte, vous pouvez acheter de l’argent. L’or physique ne devrait pas s’acheter ni dans le but de s’enrichir, ni dans celui de spéculer, même si l’on est bien content lorsqu’il y contribue !
Enfin, mon crédo est d’inciter nos lecteurs à se débancariser au maximum de ce qu’ils peuvent pour orienter leur patrimoine vers des actifs tangibles”.

Lire la suite sur le Contrarien

L’avis de loretlargent.info

Analyse : concernant les raisons de la baisse du cours de l’or, nous avons évoqué à plusieurs reprises la piste d’une manipulation du cours de l’or, comme dans cet article sur la FED qui manipule le prix de l’or à la baisse.

Cette manipulation arrangerait plusieurs personnes, institutions, monnaies, nous sommes plusieurs à penser cela. Puis la technique a opéré. Une fois les supports franchis à la baisse, ce sont des déclenchements automatiques opérés par les ordinateurs des marchés qui se sont opérés. Le cours de l’or est maintenant entre les mains des machines !

Ce qu’il faut retenir : il s’agit d’une baisse extraordinaire sur le cours de l’or coté en bourse, celui-ci est déconnecté du cours de l’or physique.
Faut-il avoir peur ? Non. Cela ne change aucunement la stratégie de placement sécuritaire dans l’or physique, c’est votre seule assurance contre l’inflation, la dévaluation monétaire et la faillite (qu’elle soit bancaire ou d’Etat).

Notre conseil : éviter de revendre pour le moment, acheter bien sûr mais attendre un tout petit peu de voir ce qui se passe dans les jours qui suivent, car il risque d’y avoir encore de violents mouvements de hausse et de baisse orchestrés par des machines qui se déclenchent automatiquement lorsque certains seuils sont franchis.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

l'or strategie

L’or a-t-il contribué à éloigner le spectre d’une 3e Guerre mondiale ?

Le risque d’un renforcement de la valeur de l’or, susceptible d’accroître la puissance d’un futur …