Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Chine / Les Chinois aiment l’or

Les Chinois aiment l’or


Ce n’est un secret pour personne : les Chinois se passionnent pour l’or
A leurs yeux, le métal jaune n’est pas seulement signe extérieur de richesse ou symbole de réussite : c’est aussi un excellent outil d’investissement, notamment en temps de crise. Il faut dire que dans le contexte actuel où l’environnement socio-économique de la Chine s’est considérablement dégradé, le vieux précepte “Acheter de l’or dans les périodes de chaos” est plus que jamais d’actualité.

L’or et ses trois avantages
Alors que la Bourse et le marché immobilier peinent à reprendre le chemin de la hausse, les Chinois sont de plus en plus nombreux à se tourner vers l’or. Pour eux, le métal précieux offre au moins trois avantages, et non des moindres : il protège contre l’inflation, il permet d’engranger des plus-values, et il présente un risque de perte relativement faible.

L’Etat encourage l’investissement aurifère
Depuis début 2008 déjà — soit neuf mois avant que la crise financière ne soit enclenchée –, nombre d’épargnants chinois se sont rués vers l’or. Auraient-ils vu venir la crise ?

Non ! Ils ont agi par pure passion du métal jaune. Plus exactement : ils croient mordicus que l’investissement aurifère compte parmi les plus sûrs.

Rappelons au passage qu’en Chine, l’Etat encourage ses citoyens à investir dans l’or et, dans ce cadre, organise des ventes de lingots et de pièces d’or. Celles-ci ont lieu au moins trois fois par an : pendant le Nouvel An chinois (entre janvier et février selon les années), lors de la fête nationale du 1er octobre, et à la veille du Nouvel An occidental (entre novembre et décembre suivant les provinces). (LA SUITE DANS  L’EDITO DES MATIERES PREMIERES)

Les chinois à l’assaut de l’or africain

C’est bien l’or qui fait courir Hu Jintao au Mali. Ce pays en est le troisième producteur africain, derrière l’Afrique du Sud et le Ghana. Les mines sont aux mains des Sud-Africains et des Canadiens, mais le gouvernement restreint les permis pour des raisons d’environnement et de déplacement de population. Pékin en profite pour se faire bien voir. LIRE LA SUITE SUR CHINE NOUVELLE

Les Chinois pourraient lâcher le dollar (par Simone Wapler / Moneyweek et Vos Finances)
Selon le courtier obligataire Wrightson ICap, les États-Unis ont déjà émis 493 milliards de dollars d’obligation en 2009. Le besoin se chiffrerait à 1 800 milliards de dollars. Le taux des bons du Trésor qui étaient de 2,08% à la mi-décembre est passé à 3,018% le 9 février. Il se dit que la Banque Populaire lâcherait ses obligations en dollars. La Chine vient d’échanger pour 9 milliards de dollars d’obligations à long terme contre des obligations à court terme, selon les derniers chiffres de son institut monétaire. Les actifs libellés en dollars représentent 70% des réserves de change chinoises qui ne possède que 600 tonnes d’or, soit 1% des réserves.
Selon la presse économique chinoise, la Banque centrale souhaiterait porter ses réserves à 4 000 tonnes. Un tel achat pourrait propulser les cours de l’or jusqu’à 3000$ l’once, selon le Xin Kuaihao qui citait un économiste chinois. Curieusement, c’est ce même chiffre que reprenait le magazine américain Forbes.

Production mondiale d or et réserves minières
Production mondiale d or et réserves minières

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Souverain britannique pièce en or

Le Souverain, la pièce d’or socle de l’Empire britannique

Le Souverain d’or est une pièce d’or extraordinaire : elle a traversé l’Histoire depuis plusieurs siècles, et on peut aussi estimer qu’elle en a écrit plusieurs pages. Frappée pour la première fois au XVe siècle, elle porte l’effigie des monarques qui ont régné sur l’Empire britannique. Elle fut pendant longtemps la pièce d’or la plus demandée et la plus réputée au monde.