Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Argent / Métaux précieux physiques : 1 / Métaux papier : 0

Métaux précieux physiques : 1 / Métaux papier : 0


Si vous êtes membre d’AuCOFFRE.com, le nom de JC Boutelier vous dit peut-être quelque chose. Et pour cause, nous avons interviewé cet ancien conseiller sur l’intérêt du placement dans l’or physique et l’argent métal. Il en ressort qu’on ne peut pas considérer l’or et l’argent sans une vision globale de l’économie et de la finance mondiale. Il partage son point de vue d’épargnant en expliquant pourquoi il se défie de l’or de bourse. Un avis que ne fait qu’étayer l’actualité sur la manipulation du cours des métaux précieux… Il est toujours bon de rappeler que les métaux précieux physiques sont des actifs à risque zéro qui ne vaudront jamais zéro.

Loretlargent.info – Quelle est ou quelle a été votre activité ?

JC Boutelier – Avant d’avoir été Conseiller d’AuCoffre.com (mai 2010 à juin 2014, date de mon départ en retraite), j’ai, dans la plus grande partie de ma carrière, occupé des fonctions à caractère commercial et de direction d’entreprise dans l’industrie métallurgique.

Loretlargent.info – Que pensez-vous de l’or physique et de l’argent métal comme placements ?

JCB – L’or physique est une alternative sécuritaire et à ce titre doit être considérée comme un placement préventif qui devrait être pris en compte comme tel par chaque épargnant. L’intérêt constant et toujours actuel que lui portent les principales banques centrales de nombreux pays dont celles des plus puissants en est la preuve principale. Citons la Russie qui a triplé ses réserves depuis 2005 et la Chine qui a augmenté les siennes de 60% depuis 2009. En août dernier, la Russie en a acheté à elle seule la quantité non négligeable de 31 tonnes.
En ce qui concerne l’argent, qui est également internationalement reconnu comme un métal précieux de placement, il présente en plus un vif intérêt dans l’industrie. Ses cours sont plus volatiles mais ont un potentiel d’appréciation dans le temps, plus important que l’or.

Loretlargent.info – A quelle hauteur de votre patrimoine en possédez-vous ?

JCB – L’or représente environ 30% de mes disponibilités. J’ai aussi des participations dans des sociétés minières et des fonds sur l’or.

Loretlargent.info – Ce placement vous a-t-il déjà été utile par le passé ? Dans quelle mesure vous êtes-vous servi ? Investissez-vous dans l’or et l’argent papier ?

JCB – Mon ” parcours” sur l’or est assez atypique car j’ai été, pendant quelques années, un investisseur très “actif” réalisant chaque jour des opérations conséquentes sur les produits de bourse dit “dérivés” axés essentiellement sur l’or. Les Warrants, trackers ou ETF pour les marchés indiciels, et bien d’autres encore, sont des créations purement financières, et je dirais même diaboliques, qui, dans le cas du marché des actions, ne profitent nullement aux secteurs et entreprises sous-jacents impliqués. On estime que seulement 8% de ces types d’opérations vont réellement à l’entreprise.
Aujourd’hui, ces opérations, notamment sur les matières premières, ne peuvent plus être prises sérieusement en considération par des investisseurs privés, compte tenu des barrières à la libre circulation de l’information et des agissements d’intervenants aux intentions opaques et abusives qui, avec leurs puissances, déstabilisent et détournent sérieusement ces marchés. Dans ces conditions il est bien évident que les investisseurs “actifs” qui font des allers/retours quotidiens sont sérieusement pénalisés.

Loretlargent.info – Pourquoi ?

JCB – L’or “papier” n’a plus les garanties du sous-jacent ; et d’ailleurs, certains établissements financiers ont bien dit qu’ils ne donneraient pas suite à des demandes de livraison de l’or support ; ce sont donc, comme je le disais précédemment, de purs produits financiers souvent traités sous forme de “dérivés” qui présentent des facteurs multiplicateurs sans commune mesure, mais avec des contrepartie risques très importantes. C’est donc plus pour une clientèle ” casino”, loin du caractère sécuritaire de l’or physique.

Loretlargent.info – Que pensez-vous de la situation économique actuelle ? Pensez-vous que la situation puisse s’arranger ?

JCB – Les mécanismes irrationnels de création monétaire, les modes de fonctionnement des systèmes financiers, principalement américains, semblent avoir trouvé leurs limites dans l’environnement planétaire d’aujourd’hui et sont loin d’être satisfaisants et même très dangereux pour de nombreuses nations et organismes assujettis ; il est donc à craindre que des accidents déstabilisateurs viennent perturber voire bouleverser les économies du monde. Une déflagration soudaine peut toujours secouer le monde financier du jour au lendemain, mais une certaine prudence se fait sentir car certains pays comme principalement la Chine, qui sont des gros créanciers des Etats Unis et de la C.E., se doivent d’éviter de trop importantes secousses chez leurs grands débiteurs. Cette interdépendance crée donc une forme de barrière sécuritaire, mais qui ne serait certainement pas suffisante dans certaines circonstances.

Loretlargent.info – Quels sont selon vous les meilleurs moyens de s’en protéger ?

JCB – Bien évidemment le métal précieux, qui est un actif à risque nul, actuellement sous coté, est toujours très recherché en périodes d’incertitudes pour son côté valeur refuge par excellence, comme d’autres grands classiques que sont l’immobilier et plus particulièrement la terre. D’autres supports comme des fonds à gestion “sécurisée” peu exposés aux risques monétaires, principalement de change ou aux obligations d’Etats à risques.
A noter que cette désaffection pour l’or n’est qu’apparente car de nombreuses banques centrales en achètent beaucoup plus qu’elles n’en vendent et que le marché de la pièce se tient très bien, même aux Etats-Unis.

Loretlargent.info – Quelles sont vos sources d’information ?

JCB – Je suis, quotidiennement, principalement les infos du site canadien Kitco.com , qui donne, pour toute la planète, les nouvelles et liens pertinents au fil de leurs parutions, j’ai aussi plusieurs alertes Google sur des sujets qui y sont liés, également des newsletters et des infos de revues financières, de sites ou blogs sur l’or, et, bien sûr, des articles de spécialistes pro ou opposés. Sans oublier… le blog l’or et l’argent !

Loretlargent.info – Enfin, pensez-vous que l’or est plutôt réservé aux retraités ou que c’est un placement d’avenir ? (et pourquoi ?)

JCB – Contrairement à leurs ainés, les retraités d’aujourd’hui, qui sont nés peu avant ou après la seconde guerre, sont d’une génération plus orientée sur de l’épargne ou de l’investissement proposés par les banques, où l’or est passé au second plan et ils sont certainement moins ouverts sur le sujet que les jeunes. Si en volume, la majorité des investissements or, est réalisée par les plus de 50 ans, c’est qu’ils sont financièrement plus à l’aise. Pour les jeunes, posséder de l’or est assimilé à richesse donc bien souvent loin de leurs situations du moment. C’est une idée fausse à combattre ! Et des conseils et une communication bien adaptés sur ce point peut être appropriée. Les aléas de la vie sont plus fréquents chez tous, mêmes chez les jeunes qui ont des parcours sans « soucis » de cet ordre et l’or « sécuritaire » a son rôle à jouer.

Même si l’or connaît des périodes plus ou moins tumultueuses, il ne vaudra jamais 0, contrairement à bien d’autres actifs et son manque de rentabilité est un argument qui fleurit surtout dans la bouche de ses irréductibles opposants. Beaucoup d’investisseurs raisonnables équilibrent leurs avoirs pour d’une part de la rentabilité mais aussi une poire pour la soif, peu importe alors sa rentabilité.
Des difficultés, principalement au niveau du dollar, comme une crise financière mondiale peuvent déclencher une ruée vers l’or, mais il n’est pas exclu que la Russie et la Chine rattachent leurs devises à l’or, et là nous assisterions à un véritable tsunami sur les devises et redonnera toute sa vigueur à l’or …

Même si je ne suis plus conseiller d’Au Coffre. Com, je suis toujours surpris par le génie créatif de cette entreprise qui sait concevoir, dans un domaine très traditionnel, des produits innovants hautement sécurisés et de plus en plus internationalement reconnus alors je ne peux m’empêcher de faire l’article du conseiller …

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

5 francs 1960 prix

Tout savoir sur la pièce 5 francs argent

Monnaie moderne frappée entre 1959 et 1969, la Semeuse 5 francs argent 1960 a été tirée à 195 282 126 exemplaires. Elle fait donc partie des pièces à grand tirage et fut démonétisée en février 1980.