Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Asie / Quand les chinois se ruent sur l’or …

Quand les chinois se ruent sur l’or …


Les rues regorgent de boutiques de joaillers ou de petits négociants en or.

Durant les sept jours de l’An Chinois, les gens ont acheté de l’or pour près de 3.63 millons de yuans soit l’équivalent de 0.5761 milliard de dollars rien qu’à Pékin, soit près de 15,5% de plus que l’année dernière.

Les citoyens chinois n’ont pas d’autres alternatives que de constater que leurs comptes épargne détenus en banques ne peuvent leur générer un taux d’intérêt qui soit supérieur au taux de l’inflation et en conclure que le marché local ressemble à un casino.

Que se passe-t-il et pour quelles raisons ?

Tout comme la zone euro, ce survol sur l’or indique l’extrême incertitude économique et une volonté accrue de placer ses économies dans la vraie et seule valeur refuge. Et pourtant, la Chine n’est-elle pas censée être une puissance économique? Est-ce que Pékin ne prévoit pas de remplacer le dollar par le renminbi (yuan)? N’est-il pas prévu que le Chancellier de l’Echiquier travaille activement avec les autorités de Hong-Kong afin de s’assurer que Londres devienne le centre d’échanges commerciaux de l’Occident pour la devise chinoise ? (source le Financial Time de Janvier 2012). Le renminbi est en passe de devenir totalement convertible cette année.

Rien n’est sûr : “La libéralisation du compte de capital ne semble pas être d’actualité. En ce moment, les transferts de Chine sont gérables, mais là encore, l’économie a seulement commencé à faiblir. Aucun fonctionnaire, à ce jour, ne serait disposé à ouvrir un compte de capital même dans un environnement économique qui fléchirait rapidement. Ainsi, les événements s’opposent à Zhou Xiaochuan (Gouverneur de la Banque populaire de Chine) tout comme Chen Deming, le patron du Ministère du Commerce.

Chen a fortement défendu les intérêts des exportateurs en bloquant la libéralisation des devises, et avec l’excédent commercial du pays qui s’est vu décliné à 150 milliards de dollars l’année dernière,  comparé aux 183,1 milliards de dollars en 2010 et 196,1 milliards de dollars en 2009 – il est fort peu probable que Chen laisse les réformateurs de la banque centrale parvenir à leurs fins … Si Pékin cède à l’ouverture des devises et que les marchés ne soient pas prêts, les flux de trésorerie d’investissement pourraient fort probablement mener à une catastrophe. Dans un tel contexte, il faudrait des années pour que les banques chinoises et les marchés s’en remettent pour se confronter aux flux de devises non réglementés. En conclusion, il ne faut pas s’attendre à la convertibilité du compte de capital cette année ou l’année suivante. Ceci est l’analyse  de Gordon Chang (auteur de Coming Collapse of China et de Forbes : “China says Yuan will be fully convertible soon”).

Le déclin de la demande pour les exportations chinoises 

Certes, l’économie chinoise est cause de pessimisme. La zone euro en pleine tourmente est l’un des facteurs les plus importants du déclin progressif de la Chine : l’Europe représentait le marché exportateur le plus important de la Chine, mais l’Europe a pratiquement cessé d’importer. Une des conséquences immédiates va être que la Chine va bientôt rentrer dans une phase de récession – en effet, l’industrie sidérurgique de la Chine se confronterait sérieusement à des fermetures potentielles de nombreux moulins (Source : The Economist du 23 Janvier au 3 Février 2012) . A cela, il faut ajouter l’optimisme des chefs d’entreprises américains qui, lors du récent sommet de Davos, se voyaient annoncer  la venue de flux de gaz de schiste aux Etats-Unis. Cela réduirait considérablement les coûts énergétiques de fabrication là-bas, permettant de ce fait aux fabricants américains de rapatrier leurs lignes de production.

Est-ce que ceci explique pour autant que la Chine s’implique dans l’Or?

Les Chinois sont certes très anxieux quant au fait de protéger leurs patrimoines. En effet, selon les statistiques, la Banque populaire de Chine inciterait environ un milliard de chinois à acheter de l’or comme un moyen de préserver et protéger leur patrimoine contre l’inflation, la crise économique et la chute des valeurs des devises les plus importantes – mais cette mesure pourrait être interprétée d’une toute autre manière à savoir que les autorités chinoises pourraient annoncer dans un avenir proche des mesures restrictives patriotiques telles que la restitution d’or personnel à l’Etat – en d’autres termes la confiscation.

Regardons de plus près l’intention qu’annonçait la Banque populaire de Chine de faire en sorte que le renminbi soit pleinement convertible cette année.  Les achats massifs d’or peuvent avoir une toute autre interprétation : tel qu’ un moyen de soutenir la valeur du renminbi quand celui-ci flotte, malgré les problèmes évoqués par Mr Chang précédemment. Ceci pourrait être révélateur d’une toute autre énigme.

La Chine demeure politiquement un état communiste et reste fondamentalement hostile aux puissances occidentales – comme en témoigne son récent refus catégorique de vouloir censurer activement les bouchers Syriens.

Certes, depuis les réformes de Deng Xiaoping, l’économie s’est libéralisée, cela a facilité les échanges commerciaux et, sans aucun doute, a apporté la prospérité à des millions de Chinois – mais tout ceci a eu lieu dans le cadre d’un système politique fermé qui a mains mises sur l’économie, un ‘capitalisme d’état’ interprété dans les intérêts d’un parti communiste Chinois, qui est un modèle économique corporatiste fasciste.

Cela soulève d’intéressantes possibilités quant à tous ces milliers d’acheteurs d’or. Depuis bien longtemps, il y a des structures de sociétés qui sont enregistrées en toute clarté et légalité sous la rubrique de l’Etat Chinois et il y en a beaucoup d’autres qui apparaissent comme des sociétés privées mais qui sont, en fait , des ‘couvertures’ pour l’Etat. Cela s’opère autant au niveau des sociétés qu’au niveau des particuliers : il n’y a aucun moyen de savoir qui de ces particuliers ou sociétés, sur toute échelle confondue, pourrait en fait être des agents de l’Etat.

Un étalon-or Chinois?

Il faut se rappeler que selon le World Gold Council et les rapports du GFMS, la Chine est le premier producteur d’or au monde et se trouve en deuxième position, après l’Inde, pour la consommation d’or (mais rattrape très vite son retard). Ceci n’est pas une coincidence !

Ainsi pour répondre aux questions posées au tout debut de cet article : Que se passe-t-il? – Nous ne savons pas pour le moment.  Et pour quelles raisons ? 

On frémit rien que d’y penser ….
…. Mais alors imaginons si un jour le gouvernement chinois “exigeait” des investisseurs privés à placer leur or dans la Banque populaire pour le bien de la nation – le stock d’or national augmenterait considérablement – peut-être suffisamment pour sauvegarder le Yuan comme étalon-or et de réaliser ainsi son ambition d’être la monnaie de réserve mondiale?

Bannière pub AuCOFRE

A propos de mcamus

Avatar

Voir aussi

hausse cours de l'or

Retour de la hausse du cours de l’or

Après quelques semaines de stagnation, le cours de l’or est remonté depuis quelques jours. Les …