Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Economie / Forte hausse de la demande d’investissement pour l’or

Forte hausse de la demande d’investissement pour l’or


  • Aux USA, la demande pour les pièces d’or a explosé ces derniers mois. Les pièces ” American Eagle ” sont en rupture de stock.
  • Au canada, l’atelier monétaire Royal Mint s’est retrouvé tout simplement à court d’or !
  • Au Viêt-Nam, où la confiance pour la monnaie locale est en chute libre, la demande pour l’or a doublé en l’espace de 6 mois.
  • Les raffineries d’or suisses, qui produisent 40% de l’or raffiné dans le monde, travaillent jour et nuit et n’arrivent pas à répondre à la demande croissante. Les délais de livraison deviennent de plus en plus longs.
  • Ces derniers mois, un groupe d’investisseurs d’Arabie Saoudite a acheté pour $3,5 milliards d’or physique (= 128t d’or à $850 l’once).
  • La demande d’investissement pour l’or dans le monde durant le 3ème trimestre 2008 était en hausse de 45% par rapport au record établi durant le 2ème trimestre 2008, et représentait le double de la demande du 3ème trimestre 2007 !
  • Pour preuve, le stock d’or en inventaire du plus gros ETF sur l’or est en forte hausse sur l’année écoulée :

  • Le plus étonnant est que, malgré la crise, la demande mondiale pour l’or de bijouterie a atteint un record de $18 milliards au 3ème trimestre 2008. En Inde, cette demande était 65% plus grande (en termes de dollar) que durant le 3ème trimestre 2007. Hausse également de cette demande de la part du Moyen Orient, de l’Indonésie et de la Chine.
  • Le COMEX a été pris d’assaut par des demandes de livraison en or physique (ce qui était habituellement rare). Sur le mois de décembre 2008, 48% des stocks ont été réquisitionnés pour livraison ! On a même observé un phénomène rare, appelé ” backwardation ” (voir un peu plus loin).

Un autre facteur de hausse à prendre en compte pour les mois et années à venir : la banque centrale chinoise considère augmenter ses réserves d’or de 600t à 4000t afin de diversifier les risques avec ses réserves de devises, qui atteignaient $1’900 milliards à la fin septembre (la Chine détient les plus grandes réserves de dollars au monde).

La banque Citigroup a affirmé que l’or pourrait atteindre $2000 en 2009, car les banques centrales ont inondé le système mondial de liquidités. Citigroup dit que les dommages causés par les excès financiers du dernier quart de siècle ont forcé les autorités du monde entier à prendre des mesures exceptionnelles, dont les conséquences (inflation ou spirale déflationniste) pourraient être une dépression économique, le chaos civil et peut-être des guerres. Nous pourrions donc assister à une ruée vers l’or (note personnelle : la ruée vers l’or à laquelle nous avons assisté n’en est pas vraiment une. Relativement à la taille des autres marchés, la demande d’or reste tout à fait marginale ! Questionnez votre entourage et demandez-leur combien d’or ils ont dans leur portefeuille en pourcentage de leurs placements, et vous comprendrez ce qui rend le métal encore si bon marché aujourd’hui).

La question

Pourquoi le prix de l’or n’a-t-il pas suivi la hausse de la demande sur le marché physique ?

Parce qu’il est déterminé en partie par le marché des futures (contrats à termes) à New York, où historiquement 90% de la baisse du prix s’y produit, comme par hasard. On peut voir sur ce marché la marque des interventions de certaines grandes banques américaines en relation avec la Fed et le Trésor (voir suivi n°16). Ce marché des futures détermine le prix papier d’un contrat, c’est-à-dire le prix d’une promesse de livraison qui n’aura généralement pas lieu, car le marché des futures sert principalement à se couvrir contre le risque pour les commerciaux ou simplement pour spéculer, en utilisant un effet de levier. La taille de ces contrats représente ainsi 40 fois la taille du marché physique de l’or !

Le contrôle du prix de l’or pourrait cependant être mis à mal si les demandes de livraison exceptionnelles de décembre 2008 se poursuivaient en 2009. A ce moment-là, ceux qui vendent de l’or papier dans le but de déprimer le prix se retrouveraient en mauvaise posture en cas d’épuisement du stock d’or sur le COMEX et sur le marché mondial. Nouveau scandale en vue ? Une banque centrale pourrait prêter son or, mais des rumeurs circulent qu’il manquerait déjà entre 10’000t et 15’000t d’or dans les coffres des banques centrales pour cause de prêts à très long terme…

Article écrit par Léonard Sartoni (extrait de son Suivi n°18 – en format PDF sur LORetLARGENT.info)

Léonard Sartoni est l’auteur du livre “référence” : 2008-2015 : pourquoi l’or va battre la performance des actions et des obligations et comment vous pouvez en profiter

Ce premier guide en langue française sur le marché de l’or ne pouvait être écrit que par un investisseur à temps plein sur ce marché. Léonard Sartoni vit en Suisse de ses investissements dans ce domaine. La richesse de son expérience et de ses connaissances difficilement condensée dans ces 200 pages vous éclairera sur un univers méconnu autant qu’attractif sur un plan financier. ” le dernier grand marché haussier de l’or remonte aux années 70. Depuis, aux yeux du grand public, ce métal précieux est tombé aux oubliettes. Il est temps de le redécouvrir car une nouvelle heure de gloire est ” dans les tuyaux ” ! “

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Vera Valor Philharmonique argent lingot

Les poinçons sur les pièces d’or et d’argent

Le poinçon est une marque appliquée par le fabricant ou l’importateur sur la bijouterie d’or …