Publicité

Connaissiez-vous le “coup d’état” de Roosevelt du 5 avril 1933 ? A cette date, le président américain décrétait la détention d’or illégale pour les citoyens américains, et leur ordonnait de restituer pièces, lingots et certificats d’or aux banques fédérales de réserve avant le 1er mai 1933, au prix de $ 20,67/once. 

1933 est l’année où la Grande dépression a provoqué une sévère pénurie d’or. Le Emergency Banking Relief Act de 1933 avait été voté pour « fournir un soulagement à l’urgence nationale du secteur bancaire et pour d’autres objectifs »…
Tout refus de restituer son or entraînait une amende de 10 000 $ et 10 ans de prison. Ces mesures exceptionnelles visaient à empêcher le grand public de stocker de l’or physique. La solution était simple : rendre illégale la possession d’or directe. Mais comme souvent lorsqu’un gouvernement agit en urgence, cette loi capitale fut la pierre qui déclencha l’avalanche qui menace d’engloutir le dollar aujourd’hui.

En 1934, Roosevelt proclamait la confiscation de l’or des banques (Gold Reserve Act : en échange de certificats or non échangeables en or !)

Cette loi restera en vigueur aux USA jusqu’en 1975, à un moment où le dollar était déconnecté de l’or depuis quelques années.

Tout cela n’empêcha cependant pas les américains de s’acheter et se vendre de l’or « sous le manteau » et notamment de l’or sour forme de paillettes qui avait été oublié par la loi. Sans parler d’un grand nombre d’américains qui avaient tout compris à l’or et le conservaient dans des coffres en Suisse : Les réserves de richesse sont immobiles, mais la valeur que représente ces richesses (la monnaie) circule (cf notre article à propos des pierres de l’Île de Yap)

Publicité

A lire https://www.the-privateer.com/1933-gold-confiscation.html (en anglais)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici