Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Chine / L’exemple chinois : et s’ils avaient raison ?

L’exemple chinois : et s’ils avaient raison ?


C’est officiel : la Chine est désormais la deuxième puissance mondiale, volant la vedette au Japon. Son PIB a dépassé celui de l’Empire du Soleil Levant depuis le deuxième trimestre 2010. Une nouvelle qui a ébranlé l’économie mondiale et peut-être bientôt le système monétaire tel qu’on le connaît aujourd’hui. Alors que les pays occidentaux se débattent avec la crise, la Chine gagne en confiance. Echange de devises, investissement dans les pièces d’or : et si les chinois avaient raison ?

Un essor économique en constante progression

Depuis 10 ans, la Chine voit son économie se développer. Une progression de sa croissance bien loin de celle plutôt fluctuante en Europe ou outre-Atlantique. Elle a même été exponentielle ces dernières années, notamment par rapport au Japon qui connaît la déflation depuis 1 an. Le FMI prévoit pour 2011 une douzième année consécutive d’une croissance chinoise à plus de 8 % : en 10 années, la taille de l’économie du pays a quasiment triplé. Et toujours selon le FMI, le pays possédait fin juin près de 30 % des réserves des Etats en devises étrangères, avec 2 447 milliards de dollars.

L’Empire du Milieu a une place de plus en plus importante, qui n’est pas sans inquiéter ses concurrents directs, les Etats-Unis ainsi que la vieille Europe : premier sur le marché de l’automobile, premier producteur mondial d’acier, premier exportateur mondial…un CV qui en fait rêver plus d’un !

Bye bye dollars

Face au dollar qui perd de sa valeur, la Chine vend ses bons du Trésor américain depuis cet été, bons qu’elle a d’ailleurs boudés au début de l’année. Plus qu’une désaffection du billet vert, le fait que la Chine se déleste de ces titres précipite la dévaluation du dollar. Elle est en effet le premier pays étranger en termes de détention de titres du Trésor américain : ces titres représentent une part bien importante des réserves chinoises.
Un choix très stratégique, servant à diversifier les investissements du pays et à le sécuriser, qui amplifie cependant le processus de déséquilibre du système économique international. Et parallèlement à la baisse du dollar, la monnaie chinoise, quant à elle, connaît une appréciation graduelle…

Des investissements qui valent de l’or

Premier producteur mondial d’or, la Chine est le deuxième consommateur d’or après l’Inde, comme on vous le disait sur LORetLARGENT.info. La Chine a faim d’or : le métal précieux est de plus en plus demandé pour les fêtes religieuses mais aussi pour diversifier ses investissements.
Face à un dollar faible et à l’absence de garantie sur les monnaies, la Chine a décidé d’investir dans une valeur sûre : l’or. En 2009, elle était au cinquième rang des détenteurs d’or avec 1 054 tonnes, ayant, cette même année, augmenté sa réserve de 76 %. Selon le très sérieux World Gold Council, de plus en plus d’investisseurs se tournent vers les pièces d’or, notamment la Gold Panda soumise à un programme de garantie gouvernementale veillant à ce que chaque pièce possède la pureté et la qualité requises : et ils ne s’y trompent pas. Cette pièce est très prometteuse puisqu’ils n’hésitent pas à l’acheter avec une prime élevée. La Gold Panda connaît également un fort succès induit par sa disponibilité et le fait que le pays détienne suffisamment de ressources d’or pour satisfaire la faim des investisseurs.

Face à l’instabilité du système économique, que faire ?

Une tension entre les pays en crise, notamment les Etats-Unis, et la Chine – qui elle, tire son épingle du jeu –, est plus que palpable. Cette situation sensible d’un point de vue économique a été au cœur des réunions du G7 et du FMI le week-end dernier. Les discussions ne sont pas pour autant terminées puisque le sujet devrait à nouveau être mis sur la table des négociations lors du Sommet du G20 en novembre prochain.
La crise du système économique ne devrait donc pas s’atténuer de sitôt et pourrait même s’intensifier. Et si la Chine avait tout compris ? En augmentant ses réserves d’or et en investissant sur le métal précieux, le pays semble ouvrir la voie de la sagesse : pourquoi ne pas suivre le bon exemple du géant asiatique ?

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Napoléons 20 F Marianne Coq

Où et comment acheter de l’or ?

Incertitudes économiques et politiques obligent, la presse en ligne fait de plus en plus souvent écho au regain d’intérêt pour l’or. La plupart temps avec de bons conseils, mais ils ne sont pas tous bons à prendre.