Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Chine / La demande en or en Chine va encore augmenter, selon le World Gold Council
La Chine, marché numero 1 en or
La Chine prend une place de plus en plus marquée dans le marché de l'or. Source World Gold Council

La demande en or en Chine va encore augmenter, selon le World Gold Council


La Chine fait partie des grandes puissances sur le devant de la scène quand il s’agit de l’or. Et pour cause : le pays est le premier importateur et le premier producteur d’or. Selon un récent rapport du World Gold Council, cette tendance n’est pas prête de s’arrêter. Le WGC estime que la demande d’or de l’Empire du Milieu devrait encore augmenter, au moins jusque 2017 selon les prévisions.

La Chine, premier importateur et premier producteur

La Chine est devenue le premier importateur d’or en 2013. Selon les chiffres obtenus par le World Gold Council au début de l’année, plus de 1100 tonnes d’or auraient ainsi été importées via Hong-Kong. Un chiffre qui augmenterait encore en prenant en compte les autres sources d’importation, dont les flux restent inconnus.

En parallèle, Beijing a aussi pris la place convoitée de premier producteur. Selon le World Gold Council, la production du pays a été doublée dans les dix dernières années, passant de 217 tonnes d’or à 437 tonnes. Soit encore plus que les 380 tonnes produites en 2011, loin devant l’Australie, les Etats-Unis ou l’Afrique du Sud. De quoi se dire que la Chine a un véritable poids, et cela depuis des années, sur le marché de l’or.

Une demande en or qui va encore augmenter

Alors que la Chine ne communique pas sur son stock d’or, le pays encourage largement sa population à se tourner vers l’or. Culturellement d’abord – l’or est particulièrement recherché au moment du nouvel an chinois par exemple – mais aussi afin de proposer des solutions de placement et d’investissement.

Un étrange revirement quand on se souvient que pendant longtemps, le gouvernement chinois a refusé à ses citoyens la possibilité de détenir de l’or ! Et c’est d’ailleurs l’autorisation pour les Chinois de détenir des lingots à titre privé, à partir de 1994, qui a aussi entraîné une hausse constante de la demande des particuliers.

Selon le récent rapport du World Gold Council, cette demande en or va encore augmenter dans les prochaines années, et au moins jusqu’en 2017.
Le rapport, publié en début de semaine, indique que la hausse va dépasser le seuil des 1 132 tonnes en 2014, pour atteindre les 1 350 tonnes d’ici 2017. Selon le World Gold Council, si 2013 a vu la demande chinoise faire du pays la référence sur le marché de l’or, c’est encore loin d’être fini. L’année 2014 pourrait d’ailleurs consolider et renforcer ce marché.

La Chine, marché numero 1 en or
La Chine prend une place de plus en plus marquée dans le marché de l'or. Source World Gold Council

Des raisons économiques pour expliquer la demande toujours plus forte 

Spécialiste de l’Asie pour le World Gold Council, Albert L. Cheng exploite quelques pistes pour expliquer cette demande croissante.  La demande en or physique (pièces, lingots, bijoux et or industriel) devrait suivre le taux de croissance moyen de 6 % du pays, entre 2014 et 2017.

« L’affinité culturelle des Chinois pour l’or est forte, et quand elle est combinée avec une hausse de la population et un soutien du gouvernement, il est possible que le marché se développe encore plus. Le pays est désormais au centre du marché mondial de l’or », estime ainsi Albert L. Cheng.
L’expert met donc en avant plusieurs raisons pour expliquer cette hausse à venir : une importance culturelle certes, mais également l’augmentation des revenus des Chinois, et un soutien actif du gouvernement. « De plus en plus de personnes s’enrichissent, ont de l’argent à dépenser en bijoux et plus d’économies à investir ».

L’or, une épargne refuge pour les Chinois

En l’absence d’autres investissements, l’or représente en effet une réelle alternative pour des placements sérieux. Selon le rapport, même si le métal précieux est particulièrement recherché pour les mariages et pour les occasions culturelles, cela va encore bien plus loin. « 80 % des consommateurs interrogés à l’occasion de ce rapport ont prévu de maintenir ou d’augmenter leur investissement en or pendant les 12 mois à venir. Ils se basent sur un maintien de la valeur de l’or sur le long terme, et comptent sur un budget à investir plus conséquent », estiment les auteurs du rapport.

Selon le World Gold Council, la consommation de bijoux en or devrait passer de 669 tonnes en 2013, à 780 tonnes en 2017. Il faut néanmoins retenir que les Chinois en quête d’un or d’investissement se tournent aussi vers un métal précieux sous forme de chaînes en or, faciles à offrir pour des jeunes couples qui s’installent par exemple. Une forme d’investissement très marquée donc vers un bijou qui garde toujours la valeur du métal !

L'or a une place forte dans la culture : c'est aussi un cadeau "d'investissement" pour les jeunes couples. Source World Gold Council

Une hausse de l’importation… mais pas de l’exportation ?

Les chiffres du WGC annoncent une augmentation marquée de l’importation d’or en Chine, au moins jusque 2017. Mais quid de l’exportation ? Premier producteur et premier importateur, la Chine n’exporte pas son or. Si bien qu’avec des chiffres qui manquent de précisions officielles, le stock d’or chinois reste méconnu.

Celui des particuliers va augmenter pendant les prochaines années, mais très probablement aussi celui du pays. L’importation est en hausse, la production aussi – selon le World Gold Council, elle est passée de 217 tonnes d’or à 437 dans les dix dernières années. Et sans aucune exportation, ce qui risque bien de faire de la Chine l’acteur majeur du marché de l’or dans les prochaines années.

L’ensemble du rapport du WGC

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

année coq chine économie or

Économie mondiale : que réserve l’année du Coq chinois ?

Si la Chine veut prémunir sa monnaie contre un dollar fort, sa demande en or devrait continuer d’être soutenue et pousser les prix à la hausse.