Publicité

L’or bon élève des placements financiers, l’or valeur refuge… « Le cours de l’or devrait continuer à monter », titre ce matin la chaîne télévisée d’information en continu BFM.TV. Comme nous l’annoncions hier, l’or se rapproche de ses cours historiques de juin. A suivre !

Pour Michel Prieur, le numismate que nous avions déjà interviewé et cité à plusieurs reprises pour ses articles et ouvrages, « la hausse de l’or n’est pas terminée ». Donc pas de précipitation, ce n’est pas encore le bon moment pour réaliser des bénéfices substantiels dans l’immédiat, ni pour tirer profit au maximum de ses bijoux de famille, pièces de monnaie… et dents en or ! Par contre, c’est encore le bon moment pour acheter de l’or avant que son cours ne grimpe trop haut.

Le journaliste pour qui « tant que la crise ne sera pas terminée, l’or restera valeur refuge » confirme bien l’équation « instabilité des marchés financiers/consolidation de la hausse du cours de l’or » (à long et à moyen terme).

La seule demande indienne pousse également le cours de l’or vers le haut à l’automne, saison des festivités pendant lesquelles la demande en or du pays (déjà forte) est à son maximum. Après la mousson et en fonction de l’impact qu’elle aura sur les récoltes, les paysans achètent traditionnellement de l’or.
Nous avions déjà consacré un dossier à ce sujet en avril 2009 et un autre le 4 août dernier, sur la faim d’or du marché asiatique.

Car en effet, les deux plus grands consommateurs d’or du monde sont l’Inde mais aussi la Chine qui entretient une relation culturelle séculaire avec le métal précieux.

Publicité

Enfin, la recommandation de BFM à la fin du reportage est tout à fait justifiée ; concernant notamment les bijoux, leur prix au rachat est souvent fortement dévalué, d’où la nécessité de se renseigner régulièrement sur le cours de l’or. Les pièces elles, sont cotées, il est donc plus difficile de les revendre ou de les racheter à des prix fantaisistes.

Voir la vidéo du reportage BFM TV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici