Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Banques / Des banques poubelle pour sauver l’or ?

Des banques poubelle pour sauver l’or ?


L’Europe va mal, la zone euro va entrer en récession, la note de l’Italie dégringole deux fois en deux semaines, l’Allemagne nous ment et nous spolie, Dexia suit la pente de Lehman Brothers, CAC 40 en dessous des 3000 points… que de sombres nouvelles aux unes économiques ce matin ! L’initiative de créer des « bad banks » (ni plus ni moins des banques poubelle) pour gérer les prêts toxique d’un côté et l’épargne des clients de l’autre suffira-t-elle à sauver notre argent ?

Pourquoi il faut se méfier des banques
Il ne faut pas être un économiste chevronné pour s’en convaincre, il suffit juste de constater les faits depuis le scandale des subprimes aux Etats-Unis en 2008. Par effet de domino à retardement, la faillite de la banque qui avait pleinement participé à la création de produits bancaires toxiques, est en train de retomber sur le coin du museau des banques européennes, qui s’étaient laissé séduire par de la promesse de remboursement de crédit (dette).

Les banques sont exactement à l’origine du dysfonctionnement économique actuel. Pourvoyeuses de crédit, elles se sont enrichies sur le dos des dettes souveraines. Et qui dit crise bancaire dit menace pour votre épargne.

Dexia pointée du doigt
La franco-belge Dexia, banque communale à l’origine, est la première victime de la crise de la dette, après avoir suivi une politique de diversification calamiteuse. En voulant démanteler sa banque en plusieurs départements, le holding Dexia espère éviter les répercussions de ses activités toxiques (soit 95 milliards d’euros d’actifs à risque) sur les comptes courants, l’épargne de ses clients, ses autres activités… Cette décision accompagne celle de 21 projets de restructuration des banques de l’Union Européenne.

Joaquin Almunia, responsable de la concurrence de l’UE se veut rassurant : « Depuis octobre 2008, dans le cadre de notre régime d’exception dû à la crise, nous avons pris des décisions concernant la restructuration de 25 banques et avons vu la liquidation ordonnée de 11 autres. La seule décision négative que nous ayons dû prendre a concerné une petite banque portugaise”.

Or ce n’est pas en séparant le grain de l’ivraie que le mal sera résolu. La création d’une banque poubelle ne sera pas sans conséquence et devrait notamment peser prochainement sur la note de la France…

Si les banques souhaitent épargner l’épargne de leurs clients, les états ne pourront, à terme, plus capitaliser le secteur bancaire. Il faudra bien prendre l’argent là où il dort, à savoir dans l’épargne des Français. Non, votre argent n’est en ce moment pas en sécurité à la banque sous forme de compte épargne ou d’assurance vie. Une crise du système bancaire constitue clairement une menace pour tous les comptes qu’elle abrite. Aujourd’hui Dexia, et demain, très bientôt la Société Générale ? BNP Paribas ? Et ça ne sera pas sur vos écrans. Certes, votre banquier ne vous conseillera jamais de retirer l’argent de votre compte épargne pour le placer dans de l’or physique, car ça ne lui rapporte rien ! Mais croyez-moi, où que soit votre or, il ne pourra pas vous le prendre.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Dany Lang : prêt à parier sur une crise

Une crise est en approche selon l’économiste et maître de conférence Dany Lang, membre des …