Accueil / Crise / Grèce : et si la solution était dans une monnaie parallèle ?

Grèce : et si la solution était dans une monnaie parallèle ?


La Grèce entraînera-t-elle la zone euro dans sa chute ?
La Grèce entraînera-t-elle la zone euro dans sa chute ?

Pour le président de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker qui se dit très optimiste pour le pays, « la Grèce a tenu ses promesses ». Du rapport très attendu de la troïka (les créanciers de la Grèce : BCE, UE et FMI) dépend une nouvelle tranche d’aide allouée à la Grèce de 31,2 milliards d’euro, une aide indispensable pour la survie du pays, mais surtout pour les banques hellènes… Doit-on se réjouir de ce nouveau pansement appliqué sur une jambe de bois ?

Pourquoi jouer sur les mots ? La Grèce est en défaut de paiement est ce n’est pas une énième tranche d’aide qui va aider le pays à relancer son économie. On ne sauve pas du naufrage un navire coulé aux deux tiers en colmatant les brèches avec des bouts de chiffons… Alors pourquoi ne pas effacer la dette de la Grèce ? Parce que la Bundesbank a dit non, nein.

Extrait de l’article paru dans La Tribune

« “Un effacement de la dette seule ne résoudra rien. A qui cela servirait-il d’effacer les dettes d’Athènes si le pays se retrouve dans 10 ans au même point qu’aujourd’hui ? La Grèce doit se réformer de fond en comble”, estime le président de la Banque centrale allemande, Jens Weidmann, dans un entretien paru aujourd’hui au quotidien Rheinische Post. »

La Grèce entraînera-t-elle la zone euro vers le bas ?
Il n’a pas fondamentalement tort, Jens Weidmann. Que l’on annule la dette grecque ou que l’on maintienne le pays sous respiration artificielle à coups d’aides de quelques milliards d’euros, cela ne résoudra pas la situation du pays, d’autant que la Grèce n’est pas la seule à connaître une telle situation. Les récentes émeutes à l’encontre du énième plan d’austérité n’ont pas fini de s’étendre et un effet de contagion s’est même propagé en Espagne.

La Grèce dispose pourtant de ressources minières insoupçonnées et pourrait même devenir le premier producteur d’or en Europe. Mais la Grèce fait grise mine… La forêt de Skouriès, située dans le nord de la  péninsule grecque de Chalcidiquea été le théâtre d’une opposition violente entre villageois refusant l’exploitation polluante de la mine (par la société Eldorado Gold) et des forces de l’ordre.  « Un combat écologique ruiné d’avance par la crise », peut-on lire dans la Tribune.

Les effets pervers de la crise ne s’arrêtent pas à des problématiques d’environnement. Faute de moyens, l’épandage anti-moustique a été réduit, provoquant un retour en force de la malaria à l’intérieur des frontières grecques.

Euro, trop cher ! Tout va à Volos…
Et si la solution résidait dans une monnaie alternative ? Les habitants de Volos (dans le nord-est du pays) luttent à leur manière contre le dictat d’un euro trop cher pour eux en utilisant une monnaie parallèle, le TEM (Topiki Enalactiki Monada). Depuis 2009 le TEM a fait des émules parmi les 90 000 habitants de Volos. La monnaie virtuelle permet de vendre tous types de biens et de services, de la consultation médicale aux cours d’algèbre… Une fois inscrit sur le site, on reçoit 300 TEM. On peut alors disposer et proposer ses prestations.
En échange des cours et des services qu’ils proposent, les chômeurs peuvent ainsi toucher des TEM avec lesquels ils peuvent acheter tous types de biens (nourriture, vêtements…). Une façon intéressante et vitale de relancer l’économie locale !

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Crise de 2008 : quelles leçons 10 ans après ?

Le 15 septembre 2008, à Wall Street, on assistait à une scène incroyable : des …