Publicité

Suite à la publication sur Atlantico d’un article de l’économiste Marc Touati qui annonçait la chute du cours de l’or, l’économiste Philippe Herlin prend la défense du lingot : plus que jamais « un placement de choix pour tout investisseur ».

Nous fêterons bientôt les 40 ans de la fin de la convertibilité du dollar en or. Depuis son cours n’a cessé d’augmenter, est-il encore conseillé d’en acheter ?

Petite leçon d’Histoire …

Les monnaies en pièces d’or remontent à la nuit des temps, et ce système à perduré jusqu’à notre époque moderne. Avec la Révolution industrielle et le développement des banques, se met en place « l’étalon or » : les billets sont échangeables auprès du Trésor ou de la banque centrale contre de l’or suivant une proportion fixe. Cette parité est parfois suspendue en période de guerre ou de crise. Après la crise de 29 et la Seconde Guerre mondiale, le retour intégral à l’étalon or est jugé trop rigide, ainsi en 1944 les accords de Bretton Woods créent un système monétaire dans lequel toutes les monnaies sont échangeables en dollar, suivant un taux de change fixe mais ajustable, et le dollar est, lui, directement convertible en or, au prix de 35 dollars l’once d’or (31,1 grammes).

Ainsi, durant toute l’après guerre, l’or n’a pas de cotation mais un prix fixe (35 dollars d’once). Tout change le 15 août 1971 lorsque le président Richard Nixon suspend la convertibilité du dollar en or : les dépenses augmentent (guerre du Vietnam, course spatiale), financée par la planche à billets, et les détenteurs de dollars demandent de plus en plus leur conversion en or, les stocks d’or américains diminuent, cela ne peut plus durer !

Publicité

Nous fêterons donc bientôt les 40 ans de la fin des accords de Bretton Woods et que vaut l’once d’or aujourd’hui ? 1600 dollars (1626 le 29 juillet). Soit une multiplication par 45 (1600/35) en 40 ans ! Joyeux anniversaire ! Pour ceux qui ont gardé leur or plutôt que des dollars…

Cela peut-il durer ? L’or est-il trop cher ?

LIRE LA SUITE DE CET ARTICLE SUR ATLANTICO.FR

Auteur : Philippe HERLIN – chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.
Il est l’auteur de Finance : le nouveau paradigme (Eyrolles 2010), prix spécial du jury du 24e prix Turgot en 2011. Il tient le site www.philippeherlin.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici