Publicité

Vous avez commencé à mettre de l’argent de côté régulièrement et souhaitez désormais protéger cette épargne efficacement ? Il est grand temps d’appliquer la règle d’or des investisseurs : la diversification !

Découvrez nos 5 conseils essentiels pour diversifier votre épargne de manière optimale, afin de diminuer l’exposition de vos économies aux différents risques.

#1 Explorez plusieurs classes d’actifs

Principe clé de la gestion de patrimoine, la diversification vous permet de limiter votre exposition au risque tout en vous protégeant de l’inflation et de la volatilité des marchés.

Afin de diversifier efficacement votre épargne et de tirer pleinement profit de cette stratégie, il est généralement conseillé, en premier lieu, de placer votre argent sur différentes classes d’actifs, de manière à bénéficier des avantages offerts par chacune d’entre elles tout en limitant l’impact de leurs risques spécifiques.

Parmi les grandes classes d’actifs, il est possible de citer :

Publicité
  • les actions d’entreprise
  • l’immobilier
  • les monnaies
  • les matières premières

En ce qui concerne cette dernière classe d’actifs, mieux vaut bien sûr éviter les matières premières périssables (telles que les denrées alimentaires) et privilégier les matières non corruptibles (telles que l’or et l’argent), particulièrement intéressantes en termes de diversification en raison de leur rôle de valeurs refuge en période de tension sur les marchés.
Un premier conseil pour bien diversifier son épargne consiste donc à ne jamais investir uniquement dans une seule et même classe d’actif, mais à diversifier ses expositions en plaçant par exemple une partie de son patrimoine dans l’or.

#2 Détenez des actifs décorrélés

Afin de maximiser les bénéfices de la diversification, il est également conseillé de placer votre argent sur des actifs non corrélés, c’est-à-dire des actifs dont les prix tendent à ne pas évoluer dans la même direction. 

En effet, investir uniquement sur des actifs corrélés vous expose fortement au risque lié à la variation des actifs financiers en question, tandis que la détention d’actifs décorrélés (y compris au sein d’une même classe d’actifs) vous permet de contrebalancer partiellement les valorisations ou dévalorisations de vos placements. Comme le dit le célèbre adage financier, il s’agit donc de « ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier » ! 

Qui plus est, cette stratégie optimise le ratio risque/rendement de votre portefeuille (comme démontré par le prix Nobel Harry Markowitz dans sa Théorie moderne du portefeuille). Vous avez donc tout intérêt à multiplier les placements décorrélés afin de n’être exposé si possible qu’au risque systématique (c’est-à-dire au risque du marché dans son ensemble), et non aux risques spécifiques propres à chacun de vos placements.

#3 Ne dépendez pas d’un seul acteur

La diversification de votre épargne ne concerne pas que les différentes classes d’actifs ni les différents actifs sur lesquels vous investissez : elle concerne également vos intermédiaires financiers, au premier rang desquels se trouvent bien entendu les banques. En effet, laisser votre épargne dépendre exclusivement des banques et du secteur bancaire vous expose inévitablement à des risques. 

Qu’il s’agisse des banques privées, régulièrement accusées de fraudes fiscales, de manipulation des marchés, et qui cherchent encore trop souvent à spéculer afin d’augmenter leurs profits, ou encore des banques centrales, contrôlant les taux d’intérêt et l’inflation via leurs politiques monétaires, le secteur bancaire n’offre pas forcément la meilleure sécurité à votre épargne.

Bien qu’il soit impossible de se passer entièrement des banques au quotidien, diversifier vos intermédiaires financiers (banques privées, banques alternatives en ligne, brokers, services non bancaires…) et débancariser une partie de votre patrimoine vous évite d’exposer totalement votre capital en cas de crise financière ou de faillite d’un acteur.

#4 Variez les devises

Autre point d’attention majeur pour une stratégie de diversification efficace : variez les devises dans lesquelles vos différents placements sont libellés. 

Et pour cause, en ne détenant que des placements en euros ou en dollars (qui sont les deux devises les plus échangées au monde), vous vous exposez malheureusement au risque de change lié à la fluctuation de valeur de ces monnaies.

Afin d’éviter de voir la valeur de votre épargne chuter en même temps que celle de l’euro, il est donc particulièrement intéressant de posséder :

  • des supports d’investissement dans d’autres devises (telles que le franc suisse par exemple, considéré par de nombreux investisseurs comme une valeur refuge) ;
  • de l’or ou de l’argent physique. 

Détenir une partie de votre épargne sous la forme de métaux précieux limite en effet les risques liés à la perte de valeur potentielle de la monnaie et au risque de change.

#5 Variez les niveaux de liquidité

Enfin, pour assurer la diversification optimale de votre portefeuille, vous devriez veiller à équilibrer les niveaux de liquidité de vos différents actifs : plus un placement est liquide, plus il peut être revendu dans de brefs délais et plus le capital placé est disponible rapidement. 

Ainsi, toujours dans l’optique de limiter les risques, mieux vaut arbitrer de manière équilibrée entre placements très liquides de court terme (peu rémunérateurs, mais immédiatement disponibles en cas de besoin) et placements moins liquides de long terme (plus rémunérateurs, mais immobilisés pour une durée déterminée), et ce afin de pallier toute situation d’urgence tout en mettant de l’argent de côté régulièrement pendant plusieurs années. 

Par exemple, si vous souhaitez diversifier votre épargne via les matières premières, il peut être particulièrement judicieux de détenir des pièces d’or de collection en tant qu’investissement de long terme, tout en possédant dans le même temps une carte adossée à l’or destinée à vos dépenses de court terme.

Vous connaissez à présent nos 5 conseils majeurs pour diversifier efficacement votre épargne, afin de vous protéger des risques inhérents au marché tout en mettant de l’argent de côté régulièrement. Une fois ces conseils assimilés et mis en place selon vos objectifs et votre profil d’épargnant, sachez qu’il existe d’autres critères à prendre en compte dans une stratégie de diversification, notamment la fiscalité de vos différents supports d’investissement.

Article précédentCours de l’or : rebond technique ?
Article suivantOr vs bitcoin : quel rôle dans un portefeuille financier ?
Entrepreneur depuis vingt ans dans le domaine de la communication et l'information stratégique, il a été amené à travailler plusieurs fois en partenariat avec des banques et des assurances, dont la principale matière d'œuvre était constituée de l'argent des épargnants. Peu complaisant à l'égard de leurs pratiques dont il a entrevu les coulisses, il délivre aujourd'hui régulièrement son analyse sans concession (et souvent piquante) non seulement sur les agissements des professionnels de la finance, mais aussi de tous ceux qui, de près ou de loin, se font les auteurs ou les complices des manipulations qui spolient chaque jour un peu plus les honnêtes citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici