Publicité

Le régime d’austérité initié par Mario Monti, le Président du Conseil italien n’est pas sans répercussion. L’économiste a instauré un plan de rigueur sans précédent et ne fait guère de concession : les réformes fiscales pleuvent et les taxes s’accumulent. Dernier projet en date ? Un nouvel impôt sur le patrimoine. C’est la fin des privilèges pour les riches italiens…

Du coup les villes frontalières transalpines assistent à une bien curieuse migration :

De nombreux italiens fortunés font le voyage pour venir mettre leurs précieux capitaux à l’abri des coffres suisses. Le phénomène est tel que certaines banques proches de la frontière italo-suisse accusent le coup et n’ont plus assez de coffres pour faire face à la demande !

Les lingots d’or seraient particulièrement concernés par ce flux migratoire : Au 3ème trimestre 2011 la Suisse aurait vu une augmentation de dépôt de lingots venus d’Italie de 30 à 40% ! Le phénomène n’a cessé de s’accentuer pour atteindre des sommets en 2012, une véritable débandade.

Et la Suisse n’est pas le seul point de fuite : l’Autriche et Monaco sont également très prisés de ces épargnants qui arrivent par vagues, les valises lourdes et pleines.

Publicité

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici