Publicité

A l’Attention de tous nos membres.

Je suis très souvent sollicité par nos membres sur les produits de la société FAIRVESTA. Ces derniers m’ont toujours semblé présenter un intérêt intellectuel et financier pour deux raisons.

1/ Il s’agit d’un placement dans un actif tangible : l’immobilier.

2/ Il s’agit d’un placement en Allemagne ou la bulle spéculative n’atteint pas des sommets comme en France, et en cas de reconfiguration de la zone euro ou d’éclatement c’est un bon moyen pour retrouver des futurs marks.

Néanmoins, au mois de Juillet 2012, une alerte de l’AMF a été émise sur les produits de la société FAIRVESTA et ses modes de commercialisation.

Publicité

L’AMF n’indique pas qu’il y aurait des malversations de quelques sortes mais effectue une mise en garde. A prendre en compte donc, dans votre allocation d’actifs et dans le montant de vos investissements.

Restez prudents.

Paris, le 17 juillet 2012

L’AMF attire à nouveau l’attention du public sur les activités de la société FAIRVESTA

L’Autorité des marchés financiers (AMF) reçoit toujours de nombreuses questions de la part d’investisseurs particuliers et de professionnels relatives aux activités de la société Fairvesta. Cette société, dont le siège social est situé Konrad – Adenauer Str. 15 D-72072 Tübingen en Allemagne et dont le site internet est le suivant : www.fairvesta.de, propose des placements immobiliers tels que Mercatus, Lumis, ou encore Chronos1  avec des perspectives de rendement élevées.

Ces placements sont souvent commercialisés en France de manière très active  par des personnes tenant des discours parfois déséquilibrés au regard des risques en capital encourus. Ces produits ne relèvent pas de la réglementation applicable aux titres financiers.

La société Fairvesta n’est d’ailleurs ni autorisée à fournir en France des services d’investissement ou des conseils en investissement financier ni habilitée à  se livrer à une activité de démarchage bancaire ou financier et les placements proposés n’ont pas donné lieu à l’élaboration d’un document d’information visé ou revu par l’AMF.

D’une manière générale, l’AMF invite les épargnants à appliquer des règles de vigilance avant tout investissement :

– Aucun discours commercial ne doit vous faire oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé. Tout produit affichant un rendement  supérieur au taux monétaire (l’épargnant pourra aussi se référer au taux du livret A) comporte a priori un risque sensible, notamment de non remboursement du capital investi ;

– Les informations communiquées par votre intermédiaire doivent être claires et compréhensibles. L’adage « n’investissez que dans ce que vous comprenez » vous évitera bien des déconvenues ;

– Obtenez un maximum d’informations sur les intermédiaires qui vous proposent le produit (habilitation/agrément, identité sociale, siège social etc.) ;

Indépendamment de ces produits, les sociétés FAIRVESTA EUROPE AG et FAIRVESTA EUROPE AG II, dont les sièges sont au Liechtenstein, ont émis des obligations qui ont fait l’objet de visas délivrés par l’autorité de régulation du Liechtenstein (finanzmarktaufsicht Liechtenstein). Les certificats d’approbation et les prospectus de ces émissions obligataires ont été notifiés à l’AMF, et sont disponibles sur notre site internet, via la rubrique « Décisions et informations financières ».  Source : Direction de la communication de l’AMF – Tél. : +33 (0)1 53 45 60 34 ou +33 (0)1 53 45 60 28 Page 2 / 2

– Posez-vous la question de savoir comment, et par qui, est réalisée la valorisation (prix d’achat ou de vente) du produit proposé ;

– Enfin, compte tenu de leurs caractéristiques intrinsèques, certains investissements présentent un risque élevé d’absence de liquidité à la revente  du produit. Il est donc impératif de se renseigner précisément sur les règles ou mécanismes mis en place qui permettent la revente du produit.

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    On peut aussi mentionner le fait que Fairvesta International AG commercialise les obligations Maximus connues et agréées par l’AMF en France, et qui reposent entièrement sur les mécanismes d’investissement immobilier de Fairvesta. De même que vient d’être lancée l’assurance vie Robustus toujours basée sur les mêmes principes de Fairvesta.

    L’AMF a agréé la distribution en France de ces deux autres produits du groupe Fairvesta en France, car eux sont bien des produits financiers.

    Il n’y a aucune interdiction seulement des mises en garde, contre, parait il, des conseillers indépendants qui auraient dis à leurs clients que ce produit garanti les 10 % par an, ce qui n’est pas le cas.

    l’AMF incite simplement à la prudence, comme c’est un produit étranger, et non français, mais de droit européen. Fairvesta ne garanti pas les 10%, mais explique comment ils sont réalisés. Par contre les 12,37% de rendement moyen net annuel obtenus depuis 10 ans, sont audités et publiquement disponibles.

    Je vous informe aussi que l’autorité de contrôle prudentiel (ACP), l’organe de surveillance de l’AMF en France (voir ci-dessous), a depuis diffusé un autre communiqué, qui confirme l’agrément de Fairvesta pour son activité en France.

    Voici le communiqué de presse diffusé le 24 janvier 2013 par Fairvesta :

    Fairvesta répond à l’AMF

    Suite à la publication du communiqué de l’AMF du 5 novembre 2012
    (http://www.amf-france.org/documents/general/10632_1.pdf), le groupe FAIRVESTA tient à apporter les précisions suivantes :

    « 1 – L’Autorité de Contrôle Prudentiel (ACP) a bien attribué en août 2012, un agrément en tant que Prestataire de Service d’Investissement (PSI) à la société « fairvesta Vermöegensverwaltung international AG » (société de gestion du groupe fairvesta) pour la commercialisation en Europe des obligations immobilières « Maximus ». Cet agrément est vérifiable sur le site internet de l’Autorité des Marchés à la rubrique « Vérifier un agrément/une habilitation ». Le groupe FAIRVESTA propose aux épargnants français d’investir dans les obligations immobilières « Maximus » émises par fairvesta Europe II AG et distribuées par la société de gestion fairvesta Vermöegensverwaltung (filiale du groupe fairvesta) qui est agréée en tant que PSI auprès de l’AMF et l’ACP. Ces obligations sont commercialisées exclusivement par les banques, par les entreprises françaises ou par des conseillers en investissements financiers (CIF) agréés AMF ayant passé avec succès un examen chez fairvesta Academy. Les obligations « Maximus » sont exclusivement investies en Allemagne dans de l’immobilier de rendement, de qualité et surtout sécurisé.

    2 – L’Organisme pour le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, Banque et Finance (L’ORIAS) a donné le numéro 12068501 à la société Robustus France SARL (filiale du groupe fairvesta) pour la distribution du contrat d’assurance-vie « Robustus». Le groupe FAIRVESTA propose aux épargnants français de souscrire des contrats d’assurance-vie ROBUSTUS qui sont distribués par le courtier en assurances Robustus France SARL (filiale du groupe fairvesta), qui est agréé par l’ORIAS. Le contrat d’assurance-vie ROBUSTUS est proposé aux épargnants par des courtiers en assurances titulaires de la carte ORIAS.

    3 – Par ailleurs, le groupe FAIRVESTA propose aux épargnants français de prendre des participations directes dans l’immobilier, dans le cadre de la Loi Hoguet du 2 janvier 1970, en investissant dans les fonds fermés « Mercatus, Chronos et Lumis », qui sont distribués par la société fairvesta International Gmbh. Cette activité relève de l’activité immobilière. Ces produits immobiliers, qui ne sont pas des instruments financiers, ne dépendent pas de la réglementation applicable aux titres financiers.

    Néanmoins, FAIRVESTA tient à préciser que :

    – seuls les professionnels « agents immobiliers » titulaires de la carte de Transaction Immobilière (carte T) ou d’une délégation en bonne et due forme enregistrée en Préfecture, sont en droit de proposer à leurs clients ce type d’investissement immobilier, à condition d’avoir passé avec succès un examen chez Fairvesta Academy ;

    – avant chaque souscription, il est remis aux souscripteurs un prospectus visé et dûment enregistré par l’Office fédéral allemand chargé de la surveillance des services financiers : la BAFIN. Le dit prospectus décrit notamment les risques auxquels pourrait s’exposer les éventuels souscripteurs. »

    Il faut se méfier des effets d’annonce, des blog des vendeurs de produits concurrents, et des ragots sur le net. Fairvesta démontre sa bonne foi, sa légalité, en France, comme dans les 7 autres pays européen ou cette société commercialise ses produits.

    Fairvesta a obtenu 3 fois le nombre de point nécessaire pour obtenir la meilleur note de la part de l’organisme de contrôle officiel allemand le G.U.B. Voila des éléments tangibles, vérifiables et dignes d’intérêts qu’ils faut lire si on veut savoir de quoi on parle.

    A bon lecteur, salut.

  2. Bonjour,
    Je suis C.I.F indépendant et partage votre approche avec un bémol. Il existe des solutions securisēes de placement. Fairvesta propose des outils dans ce sens. Beaucoup d institutionnels utilisent d ailleurs ce genre de placement. Nb un des outils , Mercatus, n’ entre pas sous la houlette de l AMF et pour plusieurs raisons et de plus il s agit de fonds fermés qui sous contrôle, achètent de l immobilier En ALLEMAGNE.Il s agit d investir dans la durée et dans la diversification. Le sécuritaire est à la mode aujourd’hui. C est pourquoi il est important de connaître les objectifs des investisseurs et leur limite de risque mais egalement leurs proposer des outils non speculatifs et non soumis aux marchés .

    L’immobilier en Allemagne n’a pas connu la spéculation que nous constatons en France (sans parler de lEspagne…). Les prix sont restés stable. Alors oui, un investissement dans l immoblier via un fonds fermés est une réelle opportunité et qui existe depuis 10 ans…..sans crise financière …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici