Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Monnaies d'or d'investissement / Fiche pays : pour le Canada, l’or est une mine

Fiche pays : pour le Canada, l’or est une mine


La Maple Leaf canadienne est l'une des pièces d'or les plus pures.

Loretlargent.info s’intéresse aujourd’hui aux rapports qu’entretiennent les Canadiens avec le métal jaune. Les plus grandes mines d’or sont principalement concentrées au Canada, faisant ainsi du pays l’un des plus importants producteurs d’or du monde. Mise en lumière.

L’histoire de l’or au Canada

En 1896, des aventuriers canadiens se lancent à la recherche d’or dans le Yukon, au camp de Forty Miles. Robert Henderson est le premier à découvrir des paillettes dans le ruisseau Rabbit Creek puis une véritable concentration d’or sur Bonanza Creek. La rumeur se répand et les recherches s’étendent jusqu’à Klondike, rivière canadienne.
Aujourd’hui, le Canada occupe la 78ème position du classement établi par le World Gold Council en janvier 2012, du fait de ses 3,4 tonnes de réserves d’or.

Les mines du Canada

Le Canada est l’un des plus importants pays miniers. Les plus grosses compagnies minières sont canadiennes et pour cause : le pays dispose de grandes ressources. L’industrie minière joue un rôle dans l’économie du pays puisqu’elle s’élève à 5% du Produit Intérieur Brut (PIB). Mieux : elle représente 19% des exportations totales du Canada vers le reste du monde. Les principales villes productrices d’or au Canada sont Ontario et le Québec qui sont à l’origine, approximativement, de 80% de l’or canadien.

Doté d’importantes ressources minières, le Canada ne donne pourtant pas la priorité à l’extraction propre. “C’est l’un des plus gros extracteurs miniers, mais les sociétés exploitantes sont peu regardantes sur l’environnement“, estime pour sa part Julien Calet, spécialiste de la « Clean Extraction » chez AuCoffre.com. Pour le spécialiste du label tourné vers l’or vert, c’est d’ailleurs une “vraie problématique“. “Cela ne se voit pas parce que le territoire est très vaste, et en comparaison les zones touchées semblent petites. Mais un jour, le problème finira par les toucher. Quand la déforestation aura fait des ravages et que le poisson sera pollué au mercure, il faudra qu’ils fassent un effort“.  S’il fallait faire un tour du monde des bons et des mauvais élèves de l’extraction aurifère, il serait par exemple possible de citer le cas de la mine Giant de Yellowknife. La mine d’or, dans les territoires du Nord-Ouest du Canada, cache un quart de million de tonnes d’arsenic dans son sous-sol. Un programme fédéral canadien prévoit le nettoyage de nombreux sites.

Les rapports des Canadiens avec l’or

Les Canadiens accordent une grande place à l’or. S’ils disposent des plus grandes mines du monde, ils possèdent également des technologies de pointe leur permettant d’être particulièrement efficaces en termes d’exploitation minière. Le pays est également pourvu de nombreuses entreprises spécialisées dans la vente d’or.

Les pièces d’or au Canada

La « Maple Leaf » est la pièce d’or canadienne la plus connue. Présente dans le pays depuis 1979, elle est l’une des premières pièces en or à avoir été frappée. Elle est surtout la plus pure des pièces d’or dans le monde. Certaines éditions de la « Maple Leaf » atteignent 999.9/1000 de pureté.
L’avers de cette pièce d’or est le profil de la reine Elizabeth II, réalisé par l’artiste Arnold Machin. Le revers est une feuille d’érable, symbole canadien par excellence. Elle pèse environ 31,1 grammes et mesure 30 millimètres de diamètre. Initialement, la « Maple Leaf » était émise en 1 once (1290,21 €).

Elle a fini par être émise en 1/2 once, 1/4 d’once, 1/10 d’once et 1/20 d’once. Pour les Canadiens, il s’agit d’un placement viable de leur patrimoine mais également une pièce de grande collection.

Du succès, et de la sécurité pour la Maple Leaf

La Gold Maple Leaf connaît d’ailleurs une forte demande depuis le début de l’année 2013. Et c’était déjà le cas les années précédentes.  En 2011 déjà, la Royal Mint canadienne avait relevé des ventes record pour la Gold Maple Leaf.  Les chiffres du premier trimestre 2013 annoncent aussi, à nouveau, un succès pour la pièce d’or canadienne, avec des records de vente qui se rapprochent de ceux de l’année 2000. Un succès qui ne dément pas l’attachement des Canadiens pour leur « Maple Leaf »… et leur confiance en l’une des pièces les plus prisées du marché.

Pour sauvegarder le capital confiance de la pièce d’or, la Royal Mint canadienne a décidé de la doter, depuis 2013, d’un dispositif de sécurité. Le tirage 2013 des Gold Maple Leaf a été complété par un élément visuel, en l’occurrence une petite feuille d’érable en relief sur le revers. Elle est micro-gravée au laser. Le chiffre 13, uniquement visible à la loupe, y figure pour ce premier tirage. De quoi rendre la tâche plus ardue aux faussaires. C’est d’ailleurs la Vera Valor qui a été la première pièce d’or d’investissement à s’engager sur cette voie, avec un QR code unique gravé. Un atout qui la rend pratiquement infalsifiable.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Les pièces de monnaie d’or et d’argent, d’abord des objets avec du sens

J’avais rédigé en 2009 cet éloge des pièces de monnaies d’or et d’argent, avec les …