Publicité

À partir du début des années 1860, la famille des Napoléon s’agrandit d’une « petit dernier » : le Napoléon 10 francs. Pour les numismates et les collectionneurs, c’est le demi-Napoléon. Mais il est tout sauf une demi-portion ! Explications.

Napoléon 10 francs : petit et un peu fragile… donc rare.

Les premiers Napoléon 10F sont frappés en 1862 et 1863. Ils prennent le nom de 10F Napoléon III Tête Laurée. Comme son grand frère le 20F (le Napoléon), il porte un profil de l’Empereur avec une couronne de laurier. Il existe de rares exemplaire avec le même empereur mais tête nue.

Ensuite, quand on frappe un 20F, un demi-Napoléon 10F est produit. Ainsi, on a des 10 francs Marianne Coq disponibles !

10F : un demi mais pas vraiment

Si on regarde les caractéristiques techniques du Napoléon 10F, il contient la moitié d’or pur par rapport au 20F. Pour le poids en or, on est bien sur un demi : 2,90 g d’or.

En revanche pour les dimensions, on est sur un objet vraiment hybride. Son diamètre est de 19 mm c’est-à-dire 2 mm de moins que celui d’un Napoléon 20F. Et pour l’épaisseur, on a du 0,80 mm pour 1,31 pour le grand. Si on était vraiment sur une moitié, le Napoléon 10F devrait avoir seulement 0,6 mm d’épaisseur. Évidemment, avec de telles dimensions, la pièce aurait été très compliquée à utiliser.

Publicité

Une production importante mais…

Plusieurs dizaines de millions de pièces Napoléon 10F ont été frappées. Et pourtant aujourd’hui, c’est un produit plutôt rare. On pourrait même ajouter, les pièces en bon état sont très rares. En effet, en raison de ses dimensions, le Napoléon 10F a eu du mal à résister aux dégâts de l’usage comme pièce de monnaie. En général, les Napoléon 10F sont de qualité TTB (très très beau) et les SUP (superbe) sont rarissimes.

Le 10F : un petit Napoléon mais avec une grosse prime !

Le Napoléon 10F est une pièce d’or très recherchée par les investisseurs. En effet, sa rareté fait que le marché lui attribue de grosses primes.

Un demi = prime x 2

C’est un peu la nouvelle équation du Napoléon. En ce mois de juin 2024, la prime du 10F est le double de celle du Napoléon 20F malgré un cours de l’or au plus haut. Constat réalisé sur les exemplaires présents sur la plateforme d’échange Aucoffre.

Un cours qui évolue comme son grand frère

Jusqu’en 2004, le Napoléon 10F était boursable, c’est-à-dire qu’il avait une cotation boursière. Mais en raison de la difficulté de conserver les pièces en bon état, les 10F deviennent de plus en plus rares, il est difficile de conserver une présence en bourse. À partir de cette date, ce sont les marchés privés qui dictent les prix. On remarque que les prix des 20F et des 10F évoluent à peu près de la même manière sauf dans les périodes de hausse. En raison de la prime, les prix des 10F semblent partent plus violemment vers le haut.

Article précédentCours de l’or 2024 : quel bilan sur les 12 derniers mois ?
Article suivant2024-2030 : jusqu’où le cours de l’or pourrait-il monter ?
Benjamin Rosoor
Je suis entrepreneur sur le web depuis 1999. Diplômé de l'école de journalisme de Bordeaux, j'ai tout d'abord été journaliste-reporter radio pendant 10 ans. J'anime plusieurs médias sociaux et blogs sur les entreprises, la tech, la finance, le marketing digital.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici