Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Histoire / La Russie : une nouvelle ruée vers l’or ?

La Russie : une nouvelle ruée vers l’or ?


Une ruée vers l’or est sur le point de toucher la Russie après une déclaration selon laquelle un trésor datant du tsar Nicolas II, avec de possibles ayants-droit britanniques, serait resté enfoui dans une forêt reculée prés de la ville de Kazan. L’historien Valery Kurnosov affirme que des preuves de l’existence de ce magot, estime à une valeur de près d’un demi million de livres sterlings d’aujourd’hui, se trouveraient dans des fichiers du KGB et du MI6.

Il a de plus mis en évidence à l’aide de documents historiques que Staline et Khrouchtchev avaient tous les deux l’intention de mettre la main sur ce fabuleux butin, sans succès.

Le trésor, dont l’importance serait considérable- près de 17tonnes-, revient de droit à des descendants des ses propriétaires, probablement une institution financière d’investisseurs tsaristes et immigres britanniques. La plupart d’entre eux ne connaissent même pas l’existence de cet or !

M. Kurnosov a exhorté le gouvernement russe d’organiser des fouilles croyant à l’efficacité de coupler les connaissances issues des vieilles cartes et des nouvelles technologies.

L’histoire de l’or enfoui de Kazan fut longtemps l’objet de curiosités aussi bien de la part de la Russie que de l’Ouest, même si le tresor a été depuis longtemps considère comme déjà découvert et volé par des pillards.

« Je suis convaincu que l’or est toujours enfoui à son emplacement d’origine et peut encore être déterré. » a déclaré le chercheur Ravil Ibragimov, 55 ans, qui a entendu des histoires concernant ce trésor enfoui alors qu’il était enfant dans son village de Astrakhan kA. « Il n’y a strictement aucune preuve que ce trésor ait été déterré par les Bolcheviks ou qui que ce soit d’autre. »

L’or fut secrètement acheminé vers Kazan lorsque la Russie s’engouffra dans la Révolution au cours de la Première Guerre Mondiale. Des agents britanniques furent mandatés pour assurer le transfert des trésors de l’époque tsariste de la capitale d’alors, Petrograd (aujourd’hui St Petersbourg) vers Kazan en vue de se protéger des forces bolcheviks.

Dans les mois précédents juillet 1918, lors de l’abdication de Nicolas II et de son exécution ordonnée par Lénine, on estime que 73 pour cent de la plus grosse réserve d’or au monde d’alors se trouve dans cette ville tatare.

Alors, la Russie : destination de vos prochaines vacances ?

Article de Maurice HALL (GoldCoin.org) adapté de l’anglais par Anaïs BOURDON

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Souverain britannique pièce en or

Le Souverain, la pièce d’or socle de l’Empire britannique

Le Souverain d’or est une pièce d’or extraordinaire : elle a traversé l’Histoire depuis plusieurs siècles, et on peut aussi estimer qu’elle en a écrit plusieurs pages. Frappée pour la première fois au XVe siècle, elle porte l’effigie des monarques qui ont régné sur l’Empire britannique. Elle fut pendant longtemps la pièce d’or la plus demandée et la plus réputée au monde.