Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Economie / Mini-panique acheteuse sur le marché de l’or.

Mini-panique acheteuse sur le marché de l’or.


Il y a en ce moment une mini-panique acheteuse sur le marché de l’or. Cette nouvelle impulsion de hausse surprend même les vétérans du marché de l’or par sa vigueur et son emballement. Alors, que se passe-t-il ?

L’US MINT aux USA n’arrive plus à trouver suffisamment d’or physique sur le marché pour répondre à la demande de pièces d’or ! En conséquence, il suspend la production de pièces “American Eagle“.

Il y a de gros pachydermes (banques centrales) qui font leurs courses en ce moment, et qui achètent sans prendre garde aux dégâts techniques qu’ils produisent sur le petit marché de l’or!

Rajoutez à cela des commerciaux qui sont forcés de se couvrir pour couper leurs pertes sur le COMEX, et vous arrivez à la situation d’un marché qui continue de grimper malgré des indicateurs techniques de sur-achat, chauffés au rouge vif.

L’annonce de l’Inde concernant l’achat de 200t d’or, ainsi que ses intentions probables pour acheter le solde des 403t du FMI, a produit un boost considérable sur cette nouvelle impulsion de hausse. D’autres banquiers centraux accueillent cette nouvelle avec des perles de sueurs sur le front : “Et si nous avions fait une des plus grosses erreurs de notre histoire avec la gestion de notre or?”.

Car il fut un temps où les banquiers centraux pouvaient considérer l’or comme inutile et superflu. Une sorte d’assurance incendie qui coûte (en terme de capital immobilisé sans rendement) et qui avait peut-être 99% de chance de ne jamais servir (selon leurs calculs). Certains ont osé faire le pari fou que puisque l’or ne servirait plus, on pourrait le prêter et en tirer un bénéfice. Il fut un temps où ces prêts déprimaient le cours de l’or, ce qui rendait l’opération très lucrative pour les banques qui contrôlaient le marché avec de gros stocks d’or à disposition (elles auraient été stupides de ne pas en profiter!). L’or baissait et les investisseurs se jetaient sur les obligations du gouvernement US. Même durant les premières années de ce marché haussier sur l’or 2001-2009, les banques centrales continuaient de prêter leur or, et les banques d’affaire continuaient de manipuler les cours, du moins ponctuellement.

On voyait la hausse du prix de l’or comme un rebond de marché baissier. Il fallait en profiter pour en vendre davantage! Des milliers de tonnes d’or sont encore sorties des coffres des banques centrales européennes à cette époque. On était certain que tout rentrerait dans l’ordre, que la croissance continuerait indéfiniment, que l’inflation produite par les banques centrales continuerait à nourrir les banquiers, les grosses fortunes et secondairement la classe moyenne grâce à une hausse continue de l’immobilier et des marchés boursiers. On pensait que la confiance dans les monnaies papiers serait dorénavant éternelle. Toutes ces croyances se sont lézardées à partir de 2007, puis un mur est tombé en 2008. A présent on peut voir l’intérieur de la maison et on se rend compte que la plupart des planchers sont vermoulus!

L’affaire des fausses barres d’or fourrées au tungstène et découvertes récemment à Hong Kong, a rajouté un peu d’huile sur le feu. Il est impossible de se rendre compte de l’ampleur de la fraude en l’état actuel des choses. Les essayeurs d’or sont demandés en urgence un peu partout, car on veut s’assurer que ces barres n’aient pas contaminé le circuit de l’or entre les établissements. Il est probable qu’il s’agisse d’une erreur de manutention entre des vraies barres et des fausses dans les coffres d’une banque centrale, et que la présence d’une fausse barre à Hong Kong ne soit pas intentionnelle.

Qu’est-ce qui peut expliquer alors la présence d’une fausse barre d’or à Hong Kong? Il faut savoir que les banques centrales ont le droit de prêter leur or. Et elles ont le droit d’inscrire cet or prêté comme faisant encore partie de leurs réserves, ce qui est à mon sens scandaleux! Mais pourquoi une banque qui prêterait 10% de son stock d’or prendrait-elle la peine de remplacer les barres manquantes par des fausses? A mon avis, il faudrait que les barres prêtées représentent une part beaucoup plus importante des stocks pour que le besoin de boucher les trous (pour un éventuel contrôle d’inventaire) se fasse sentir! De là, toutes les spéculations sont permises! La thèse de GATA (comité anti-cartel sur le marché de l’or) revient en mémoire (entre 10’000t et 15’000t d’or seraient manquantes dans les coffres des banques centrales!). Et si GATA avait raison? Les perles de sueurs de nos banquiers centraux se transforment en ruissellement : le marché de l’or semble avoir passé un point d’inflexion déterminant.

Ceci dit, il est également possible que ces barres en tungstène soit une erreur de manutention avant un transport sécurisé. En effet, les barres d’or peuvent passer d’un établissement à un autre et la logistique prévoit certainement de faux convois avec de fausses barres pour leurrer les éventuels intéressés (personnel convoyeur y compris). On ne peut donc pas trop s’avancer, mais le doute demeure. L’annonce de l’Inde vis-à-vis du stock d’or du FMI est par contre bien réelle, et suffit à elle seule pour justifier cette mini panique acheteuse sur l’or.

Et à présent? Il faut inclure la nouvelle de l’Inde dans l’objectif de cette nouvelle impulsion de hausse. Nous dépasserons sans doute les $1250 annoncés dans mon dernier suivi. Si la Chine accélère son programme d’achat d’or, suite à l’annonce de l’Inde, on peut s’attendre à un objectif beaucoup plus élevé d’ici le printemps prochain. Dans l’immédiat, je milite toujours en faveur d’une secousse en direction d’un support mobile de court terme, histoire de faire respirer les indicateurs. Le nombre de traders prompts à encaisser leurs profits au moindre accès de faiblesse du prix produit toujours ce genre de réaction sur un marché qui a grimpé trop longtemps sans corriger.

Lorsque je lis les articles d’analystes du marché de l’or sur le web, je réalise que la plupart s’attendent à cette secousse. Presque trop de monde à mon goût, ce qui me fait penser que la secousse sera peut-être moins forte qu’attendue. Lorsque les gens prient pour que le cours se casse la figure (parce qu’ils ont raté le train de la hausse), on peut être certain que le cours s’arrêtera plus haut que le niveau derrière lequel la majorité est embusquée.

Article écrit par Léonard Sartoni

Léonard Sartoni est l’auteur du livre “référence” : 2008-2015 : pourquoi l’or va battre la performance des actions et des obligations et comment vous pouvez en profiter

Ce premier guide en langue française sur le marché de l’or ne pouvait être écrit que par un investisseur à temps plein sur ce marché. Léonard Sartoni vit en Suisse de ses investissements dans ce domaine. La richesse de son expérience et de ses connaissances difficilement condensée dans ces 200 pages vous éclairera sur un univers méconnu autant qu’attractif sur un plan financier. ” le dernier grand marché haussier de l’or remonte aux années 70. Depuis, aux yeux du grand public, ce métal précieux est tombé aux oubliettes. Il est temps de le redécouvrir car une nouvelle heure de gloire est ” dans les tuyaux ” ! “

Léonard Sartoni parraine AuCOFFRE.com, la première plateforme d’achat, vente et don de pièces d’or avec garde en coffres bancaires.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François FAURE

Jean-François FAURE
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

réserves stock or

Pourquoi les Etats stockent toujours plus d’or ? Chine, Russie, Turquie, Pologne…

[Mis à jour le 12/07/2019] Records battus sur les achats d’or par les Banques Centrales …