Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Monnaie / « Plus de dollars » dit la FED, « Merci ! » répond l’or

« Plus de dollars » dit la FED, « Merci ! » répond l’or


Le dollar est un piège
Le dollar est un piège

Florange, Florange et l’avenir de l’industrie française, la guerre fratricide de l’UMP, le mariage homosexuel… la presse française est très autocentrée sur la France. Elargissons un peu notre champ de vision aux Etats-Unis dont on veut bien nous parler lorsqu’il y a une nouvelle fusillade dans un lycée, mais dont la décision de la FED de créer encore plus de monnaie ne fait pas les gros titres des journaux. Pourtant, ce genre de décision mine l’économie mondiale, la sape par le bas. En agissant ainsi, les Etats-Unis se tirent une balle dans le pied, plus précisément dans celui du dollar. Le cours de l’or ne devrait pas tarder à suivre. La demande en pièces d’or outre-Atlantique elle, n’a pas attendu et a déjà explosé.

Voilà en substance ce qu’a annoncé le communiqué du FOMC (Federal Open Market Committee) hier :
« Afin de soutenir la poursuite des progrès vers l’emploi maximum et la stabilité des prix, le comité pense qu’une position très accommodante de la politique monétaire reste appropriée pendant un certain temps après la fin du programme d’achat d’actifs [ndlr : fin de l’opération « Twist »] et le temps que la reprise économique se renforce. Le Comité a décidé en particulier de maintenir la fourchette pour le taux des fonds fédéraux de 0 à 0,25% (…) tant que le taux de chômage reste supérieur à 6,5%, l’inflation d’ici deux ans ne devrait plus être que d’un demi de pourcentage supérieur à 2% (…) ».

En clair, assouplissement monétaire = création de dollars ex nihilo, cet argent « gratuit » devant notamment servir à racheter les obligations d’Etat (et à « soutenir la reprise économique »).
En septembre déjà, nous vous disions quelles conséquences l’opération Twist allait avoir sur le cours de l’or et nous ne nous étions pas trompés, son cours n’a cessé d’augmenter depuis. Cette nouvelle décision de Ben Bernanke devrait valoir une nouvelle hausse du cours de l’or dans les prochaines semaines, après un mois de consolidation.

Comme l’indiquait Charles Sannat dans son intervention du 1er décembre, les Etats-Unis sont doivent faire face à plusieurs problèmes majeurs : le chômage qui, même s’il est en léger recul depuis août reste élevé et un double gouffre : celui de la dette et du budget. En créant de l’argent-dette ex-nihilo, la FED ne fait que creuser la tombe de sa politique monétaire.

Un dollar affaibli par trop d’émission ne peut que profiter à l’or. La vente de pièces d’or qui était clairement en baisse tout au long de l’année aux Etats-Unis a littéralement explosé en novembre (+131%), enregistrant les plus fortes ventes depuis 14 ans. Selon l’United States Mint, cela représente 131 000 onces, soit près de 4,2 tonnes d’or. Sans doute l’effet de la réélection du démocrate Obama et sa politique monétaire laxiste, ajouté au malaise de la falaise fiscale. Les américains ont peur et essaient de protéger leur épargne, sage précaution…

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

société sans cash : Photo by Jonas Leupe on Unsplash

Une société sans cash mais pas sans monnaie

Le cash est en voie de disparition. Plus les pays sont développés, plus cette évolution …