Publicité

Une vente massive d’obligations d’Etat américaines, outre qu’elle créerait de sérieuses frictions politiques, aurait en effet pour conséquence d’aggraver encore la chute du billet vert, ce qui se retournerait contre les deux principales économies d’Asie fortement dépendantes des exportations.
La Chine et le Japon, qui détiennent la majeure partie des bons du Trésor américains, pourraient être tentés de vendre une partie de cet énorme stock dont la valeur fond à cause de la dépréciation du dollar. Mais ils n’en feront probablement rien, prédisent les analystes.

Lire la suite sur le magazine on-line L’Echo

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici