tous les secrets de la facon acheter viagra generique tout dans la vie peut arriver acheter cialis generique qui vous acheter levitra fait mal et non seulement
Accueil / AUCOFFRE / Le cours de l’or depuis 13 ans : on n’en a pas fini avec l’or
Marché haussier de l'or sur 11 ans
Marché haussier de l'or sur 11 ans - graphique AuCOFFRE.com

Le cours de l’or depuis 13 ans : on n’en a pas fini avec l’or


Nous vous proposons dans ce dossier une analyse des facteurs qui ont contribué au magnifique rallye de l’or depuis 11 ans et à sa stagnation depuis 2013. Que nous réserve l’or ? Est-il encore temps d’en acheter ? Comment faut-il l’acheter ? Nos réponses, point par point.

Un rallye magnifique de 11 ans

Depuis 2001, l’or est passé de 261€ l’once au plus bas à 1911$ en septembre 2011 au plus fort.
Qu’est-ce qui a contribué à ce rallye ininterrompu pendant plus de 10 ans ?
Tout événement dramatique contribue à la hausse de la valeur de l’or, que l’on s’arrache en période de crise, l’aversion du risque aussi. Valeur refuge par excellence, l’or est l’actif que tout investisseur, tout épargnant, toute banque centrale recherche quand l’économie et la finance vacillent. Il suffit d’un ou deux détonateurs dans un contexte explosif pour déclencher une ruée vers l’or.
En 11 ans, les facteurs de hausse du cours de l’or ont été nombreux : 2 krachs (bulle de l’internet en 2001, krach boursier en 2008), crise des subprimes, faillites bancaires (avec celle de Lehman Brothers), crainte de l’inflation, crise de la dette souveraine

Vous pouvez voir sur le graphique AuCOFFRE.com ci-dessous la tendance parfaitement haussière du cours de l’or sur plus de 11 ans.

Marché haussier de l'or sur 11 ans
Marché haussier de l’or sur 11 ans – graphique AuCOFFRE.com

_______________________________________________________________________

L’analyse de l’expert, par Tradosaure

Evolution du cours de l’or depuis 2001

Evolution du cours de l'or depuis 2001
Evolution du cours de l’or depuis 2001 – graphique Tradosaure

Quel constat ?
Le début des années 2000 portait les germes de l’effondrement économique américain. L’éclatement de la bulle technologique, le traumatisme de la destruction des tours, la concurrence internationale exacerbée… invitaient les pouvoirs publics US à faire preuve d’ingéniosité pour éviter le pire. La solution toute trouvée fut celle de la stimulation de l’immobilier par le biais d’une création monétaire ahurissante qui permit de réduire les taux d’intérêt à des niveaux très attractifs. La croissance économique et l’emploi repartirent de l’avant, mais avec leur corollaire inflationniste (perte de valeur du dollar). La hausse de 630% de l’or (multiplication par 7) a donc plusieurs origines:

  • Baisse du dollar, monnaie dans laquelle est libellé l’or ;
  • Demande d’or très soutenue de la part des pays dont les classes moyennes se développent ;
  • Offre insuffisante à mesure que les stocks s’épuisent…

En savoir plus sur le blog de Tradosaure-trading

_______________________________________________________________________

Que s’est-il passé en 2013 ?

Le graphique de l’or sur AuCOFFRE.com est éloquent. On peut voir que l’or a amorcé une baisse en octobre 2012 et qu’il se maintient depuis autour de plus ou moins 1300$. Bref, il stagne alors que les fondamentaux macro-économiques qui ont contribué à son rallye ont empiré.

Cours de l'or depuis 5 ans - graphique AuCOFFRE.com
Cours de l’or depuis 2010 – graphique AuCOFFRE.com

L’endettement des pays de l’OCDE est passé de 75% à 105% de leur PIB, le déficit de ces mêmes pays a quant à lui bondi de 3,5% à 5,5% de leur PIB. Le risque de faillite des banques a fortement augmenté, la croissance des pays de l’OCDE est quasi nulle, celle des BRICS – ces nouvelles économies émergentes que sont la Chine, l’Inde, le Brésil et la Russie – a considérablement ralenti et le taux de chômage atteint des seuils critiques partout dans le monde. Pourquoi le cours de l’or stagne-t-il alors ?

Le risque ne fait plus peur, les mauvaises nouvelles économiques sont devenues diffuses, elles se sont noyées dans la masse, il y a une lassitude due à un phénomène de répétition des événements.
Certains événements (géopolitiques) sont « lointains », le dollar ne s’est pas effondré, les Etats-Unis n’ont pas fait défaut sur leur dette, la zone euro n’a pas explosé, les marchés boursiers se portent plutôt (artificiellement) bien… Bref, un effet « Pierre et le loup » a sans doute contribué à la fin temporaire de ce rallye, ou du moins à son ralentissement.
Il faut sans doute y voir, plus qu’un regain d’optimisme de l’économie, une lassitude.

Un cours de l’or sous-coté ?

Mais la cause la plus probable qui fait que l’or est coté bien en-dessous de sa valeur réelle n’est sans doute pas sans rapport avec les forts soupçons de manipulation de son cours, établi de façon très arrangeante depuis plus de 100 ans par une poignée de banques. Car il y a de nombreux acteurs qui n’ont pas intérêt à voir le cours de l’or augmenter.

Si le cours de l’or n’était pas manipulé, et que sa valeur était proportionnelle aux stocks réels vendus par des contrats à terme, et proportionnelle aux flux de monnaie papier créée, elle pourrait atteindre jusqu’à 15 000$ l’once. Nous vous invitons à lire l’excellente chronique de la quotidienne Agora publiée le 15 juillet sur la valeur réelle de l’or. Si selon les estimations du GATA (Gold Anti-Trust Action Committee) le rapport entre la quantité d’or physique et d’or papier est bien de 100, et que le prix du fixing (…) de l’or devait prendre en compte un prix « physiquement livrable », les cours devraient littéralement exploser et atteindre des prix stratosphériques, explique Cécile Chevré.

Le rallye est-il pour autant fini ? Sous sa forme haussière et continue, probablement pour le moment. Mais ça ne devrait pas durer. Il est question de « rajeunir » le cours des métaux précieux. Cette réforme à venir devrait apporter plus de transparence au fixing du métal jaune et l’orienter vers une valeur plus réaliste.

Non, l’or n’est pas mort

Les craintes ont disparu, mais les risques sont toujours présents, la terre danse sur un volcan. Il en faut peu pour mettre le feu à la poudrière géopolitique. Vous croyez que les produits toxiques très complexes tels les CDS ont disparu ? Non, ils reviennent sous une autre forme, on peut s’attendre tôt ou tard à voir la marmite exploser. De plus, la production de l’or se raréfie et les méthodes d’extraction sont de plus en plus coûteuses.

Sans parler de la gourmandise en or de la Chine qui, malgré un ralentissement de ses achats cette année, ne désemplit pas ses réserves, bien au contraire. D’une part par culture, mais aussi dans le but de rendre son yuan plus fort et plus compétitif pour en faire une monnaie de change internationale. « N’oublions pas aussi la perception de plus en plus négative de l’US $ dans l’économie internationale, et qui est principalement dans la ligne de mire des BRICS (…) très actifs pour mettre fin au leadership américain. », rappelle Jean-Charles Boutelier – Investisseur actif chez AuCOFFRE.com.

Jacques Attali qui a analysé des cycles de crise tous les 7 ans, prédisait dans un entretien du 26 mai dernier, une prochaine crise pour 2015. Selon lui, il resterait environ 1 an et demi avant d’encaisser la prochaine réplique de la crise sismique qui a débuté en 2008…
_______________________________________________________________________

L’analyse de l’expert, par Tradosaure

Depuis 2011

  • La baisse depuis septembre 2011 est impressionnante. L’or a vu sa valeur s’éroder de près de 38% entre son pic et juin 2013. Il est urgent de poser un regard critique sur l’ampleur de cette baisse. Un regard historique.
  • Les graphes suivants tendent à relativiser la baisse de l’or entre 1974 et 1978. Sur cette période en effet, la décrue fut de 44% et elle faisait suite à une hausse préalable de 533%. L’épilogue à cette période de baisse fut une nouvelle accélération de 670% !
Cours de l'or de 1968 à 2000 - graphique Tradosaure
Cours de l’or de 1968 à 2000 – graphique Tradosaure

En savoir plus sur le blog de Tradosaure-trading
_______________________________________________________________________

L’or est-il rentable ?

L’or ne devrait pas être perçu comme un actif pouvant dégager de la rentabilité. S’il le fait, tant mieux pour les investisseurs, il vaut mieux ça que le contraire. Ceux (les contrariens) qui avaient acheté de l’or dans les années 2000 alors qu’il ne valait que 260$ ont eu le nez creux, car ils ont pu dégager de beaux bénéfices en en revendant une partie, surtout en septembre 2011. Pour certains, les plus-values réalisées leur ont permis d’éponger les pertes de leurs investissements boursiers en pleine crise.
Mais l’or est avant tout une valeur refuge. Il ne faut pas oublier son rôle premier qui est la protection et la sécurisation du patrimoine. L’or doit être avant tout envisagé comme une assurance incendie. Le jour où votre maison brûle, vous êtes plutôt content d’avoir souscrit cette assurance. La différence, c’est que contrairement à une assurance, vous pouvez transmettre, revendre et récupérer votre écot avec l’or, qui aura toujours de la valeur.

Quel que soit son cours, l’or vaudra toujours mieux que des économies placées dans un livret A au rendement proche de zéro, susceptible d’être taxé et soumis. Comme tous les produits bancaires, au risque de faillite bancaire, spectre qui revient avec l’épisode de la Banco Santo Espirito portugaise.

Comment acheter de l’or ?

  • Uniquement sous forme physique et surtout sous forme de pièces. Sachez que le ratio or papier/or physique à 92 pour 1. Méfiez-vous de l’or papier pour lequel la contrepartie physique n’est pas certaine.
  • Peu mais régulièrement pour lisser les mouvements du cours de l’or à la hausse comme à la baisse.
  • Profitez de l’or à prix bradé, ce n’est pas quand son cours atteindra de nouveaux sommets et que l’or sera à nouveau encensé par la presse grand public qu’il faudra en acheter ! L’or est encore abordable, à prix intéressant, il serait dommage de ne pas profiter de cette porte d’entrée.

Ceux qui possèdent déjà de l’or pourront l’échanger contre du cash (très rapidement via la plateforme AuCOFFRE.com) ou amortir d’éventuelles pertes boursières.

Enfin, n’oubliez pas que le cours de l’or est actuellement le même qu’en août 2013 et septembre 2010 et qu’il n’était que de 260$ environ le 1er janvier 2001. Le jeu de l’or n’est donc pas fini et c’est un investissement qui ne sera jamais perdu.

 

 

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

Succession : la donation de son vivant, une option intéressante

Héritage, succession, donation : pièces d’or et transmission patrimoniale

Il y a plusieurs façon de transmettre ses biens. Chez AuCOFFRE.com, nous avons pensé à toutes les solutions permettant de faciliter la donation et la transmission de vos pièces d’or et d’argent.