Aider avec impuissance masculine levitra generique france
Accueil / Cours de l'or / Cours de l’or : l’envolée se poursuit, pour combien de temps ?
cours de l'or : toujours en hausse

Cours de l’or : l’envolée se poursuit, pour combien de temps ?


Cette dernière semaine du mois de janvier est marquée par la poursuite de la hausse du cours de l’or. Doit-on s’attendre à une petite correction ? La tendance haussière est-elle durable ? On vous propose dans cette deuxième édition de l’hebdo du Cours de l’or des éléments techniques, macro-économiques et géostratégiques.

On vous le rappelle, les performances passées d’un investissement quel qu’il soit ne garantit en rien ses rendements futurs. Cette publication ne prodigue en aucun cas de conseils pour les investisseurs.

Cours de l’or en euros : la résistance est explosée

Premier élément proposé par notre partenaire Tradosaure, l’analyse technique et graphique. La résistance du cours de l’or au kilo à 36 200 euros est belle et bien franchie. Toute la semaine dernière, l’or est resté à la hausse et cette résistance sur laquelle le cours a rebondi plusieurs fois depuis des mois à cette fois-ci explosé. Toutefois, l’analyste (qui en a vu d’autres) rappelle tout d’abord que depuis quelques mois (le 28 septembre 2017 exactement), l’or a pris 15%. Et donc il serait assez naturel que le cours fasse une petite pause avec une consolidation et donc un retour vers la résistance…transformée en support. La prochaine résistance est, elle, assez loin à 39 000 euros. 

On notera sur les cours en dollar que la future grosse résistance (qui ressemble un peu à celle que nous venons de franchir en euros) est à 1350 dollars l’once.  Le cours s’est fracassé plusieurs fois sur cette limite depuis plusieurs mois. Nous sommes à 1317 dollars l’once en ce moment, c’est à surveiller pendant la semaine.

Cours de l’or : la bourse et l’or haussiers en même temps ?

C’est effectivement un phénomène assez rare. En effet, en général quand la bourse monte, l’or baisse et inversement. On en a eu de belles illustrations en 2017 avec l’été fortement baissier de l’or pendant que le Dow Jones et le Nasdaq notamment tutoyaient les sommets. Le 28 septembre, c’est l’inversion, phénomène encore plus visible en décembre. Donc si vous regardez la semaine du Dow Jones qui poursuit sa remontée (il a encore un peu de chemin), l’or aurait dû faire la route inverse. Eh bien, pas du tout. Les cours sont quasiment parallèles.

La FED rassurante, l’emploi américain en forme

La FED a finalement accepté de ne pas augmenter ses taux d’intérêt et surtout de faire une pause dans son « ménage de bilan ». Cela consiste à ralentir son programme d’allègement en bons du trésor américain ce qui avait pour effet de ne plus injecter de liquidité dans l’économie. Cette technique a été utilisée après 2008 pour permettre à l’économie de bénéficier de cash pour se relever de la crise financière. L’arrêt de la perfusion avait pour principal effet de rendre l’argent plus rare donc plus cher ! Ce qui avait le don de mettre très en colère Donald Trump.

Le dollar en baisse

Les premiers chiffres du chômage aux Etats-Unis disponibles après le shutdown sont plutôt bons. Ce qui tend à prouver que l’économie tourne bien. Et surtout, les salaires n’ont pas augmenté. Donc le risque d’inflation est repoussé. C’est sans doute aussi pour ça que la FED a accepté de ne pas augmenter ses taux. C’est donc le dollar qui baisse ce qui est plutôt favorable pour l’or…en euros.

Contraction de la production industrielle en Chine et en Europe

Si le cours de l’or poursuit sa progression, c’est peut-être que les analystes s’inquiètent de la situation en Chine mais aussi de l’Europe. Les usines sur le continent américain tournent à plein régime, ce n’est pas le cas en Chine. Au contraire. La croissance se contracte de plus en plus. On ne sait pas s’il s’agit d’effets de la politique de Donald Trump au profit de son industrie locale ? En tous les cas, les négociations commerciales risquent d’être compliquées pour l’Empire du Milieu.

En Europe, Italie est entrée en récession, la production industrielle allemande connaît sa première faiblesse depuis plusieurs années. La vieille Europe en général stagne.

Cours de l’argent : le ratio or/argent très élevé

Quelques analystes regardent aussi le cours de l’argent qui est toujours bloqué sous la zone des 14 euros l’once. Comme l’or poursuit lui son augmentation, le ratio augmente toujours. C’est atypique. Un analyste de la Société Générale pense donc qu’une correction est à attendre puisque selon lui, le marché de l’argent est sain et surtout très lié à l’industrie.

Bannière pub AuCOFRE

A propos de Jean-François Faure

Jean-François Faure
Jean-François Faure. Président d’AuCOFFRE.com. Voir la biographie.

Voir aussi

baisse or 23 septembre 2019

Or et Argent : l’alerte à la baisse n’est pas levée !

Depuis que le cours de l’or a battu son record de 2012, on s’attend à une correction. Cette baisse est intervenue la semaine dernière mais immédiatement contrecarrée par les tensions au Moyen-Orient. Explications.